Protestants dans la Ville

Page d'accueil    Liens    

 

Gilles Castelnau

Images et spiritualité

Libres opinions

Spiritualité

Dialogue interreligieux

Hébreu biblique

Généalogie

 

Claudine Castelnau

Nouvelles

Articles

Émissions de radio

Généalogie

 

Libéralisme théologique

Des pasteurs

Des laïcs

 

Roger Parmentier

Articles

La Bible « actualisée »

 

Réseau libéral anglophone

Renseignements

John S. Spong

 

JULIAN MELLADO

Textos en español

Textes en français

 

Giacomo Tessaro

Testi italiani

Textes en français

 

Richard Dawkins a raison, mais...

 

 

Julian Mellado Hernandez

pasteur à Madrid

 

12 décembre 2011

Richard Dawkins prétends réfuter le christiannisme en démontrant l´absurdité de la croyance en Dieu. Je me demande de quel Dieu il parle. Son livre conteste une idée, une croyance traditionelle, qui nous dit qu´il y a un Être céleste, une Personne, qui nous observe du haut de son ciel et intervient de temps en temps dans le monde pour arranger ce qui ne va pas bien.
La doctrine traditionelle nous parle aussi d'un Dieu qui a besoin du sang versé par son fils pour sauver les hommes qui ont péchés contre Lui. Selon cette théologie, ceux qui ne se repentent pas iront en enfer pour l'éternité.
Elle dit encore comme on peut motiver Dieu pour exaucer nos prières.
Le christiannisme est né dans un paradigme pré-moderne incluant la foi aux esprits, aux démons, aux miracles, à un monde en trois étages...
Richard Dawkins a raison de contester tout cela. Je suis aussi d'accord avec lui quand il dénonce la cruauté de l'Église à travers les siècles.

Mais est-il juste dans son évaluation ? Le christiannisme n'est-il que cela ? Il est clair que Richard Dawkins confond le fondamentalisme avec la foi chrétienne.
Je remarque que presque tous les athées font le même. Comme s'il n'y avait plus aucune réflection théologique. Cette façon de voir les choses me semble inquiétante. Les athées ne connaissent-ils que les croyants les plus traditionels ? Ont-ils besoin du théisme traditionnel pour pouvoir se déclarer athées ? Leur atheisme n'est, en fait, que la négation d'une certaine idée de Dieu.

Si l'on suit ce raisonnement, ne pourrait-on pas dire de l'atheisme qu'il est forcément criminel ? Penonse à Staline, à Pol Pot, aux crimes nazis et à tous ceux qui se disaient athées. En conclurons-nous que ne pas croire en Dieu serait une attitude méprisable ? Les incroyants stupides seraient-ils les représentants de tous les athées ? Richard Dawkins devrait vraiment entrer en dialogue avec des théologiens libéraux !

La théologie traditionnelle n'est pas la seule forme de foi. Il est vrai qu'elle est majoritaire, comme d'ailleurs la pluparts des athées qui n'ont pas l'instruction de Richard Dawkins.
Je suis d'accord avec lui quand il la conteste. Mais je crois qu´il devrait entrer en dialogue avec d'autres chrétiens que les fondamentalistes. Il découvrirait un autre discours sur Dieu. (Plusieurs discours même).
Nous pouvons parler de Dieu comme du Dynamisme créateur à l'œuvre dans l'evolution, comme du Souffle de Vie, la Source de l'Amour, le Fondement de l'être.
Le pasteur Hendrikse parle du « Dieu naît dans les relations humaines ». Les théologiens du Process parlent du panentheisme. Les radicaux disent que Dieu est le mots qui symbolise et unifie nos valeurs les plus profondes. Personnellement j´aime parler du Dieu qui est là quand les hommes vivent la compassion, la justice, la liberté et la vérité.

Et la prière ? Si nous ne croyons pas en une Personne céleste qui exauce les demandes, peut on encore prier ? Cela dépend évidemment de ce que nous entendons par ce mot. Nous qui sommes des chrétiens non-théistes, trouvons que la prière se tranforme en métitation et devient une rencontre avec les profondeurs de la vie, une réorientation de nos esprits selon les valeurs de l'évangile. Prendre conscience d'une Présence en nous... Mais ceci n'est qu'un exemple parmi d´autres. Chacun doit trouver sa manière de prier.

Quand nous disons « Dieu » nous ne parlons pas d´un savoir, mais plutôt d´une expérience de ce qui nous habite, qui n'est pas sans nous et qui est plus que nous. Toutes les théologies, traditionelle ou pas, nous enseignent des représentations diverses de l'idée de Dieu. Elles ont toutes du vrai et du faux. Bien que dans la représentation que Jésus de Nazaret nous propose, nous trouvons une idée qui nous interpelles à lutter pour un monde nouveau, plus juste et plus libre. Nous devons être reconnaîssant à Richard Dawkins, car sa critique nous aide à purifier nos concepts, à nous rendre humbles, et à continuer la quête de Dieu. Mais...

 

 

Vos commentaires et réactions
Retour à "textes espagnols en français"

 

adrid  

 

Les internautes qui souhaitent être directement informés des nouveautés publiées sur ce site
peuvent envoyer un e-mail à l'adresse que voici : Gilles Castelnau
Ils recevront alors, deux fois par mois, le lien « nouveautés »
Ce service est gratuit. Les adresses e-mail ne seront jamais communiquées à quiconque.