Protestants dans la ville

Page d'accueil    Liens    

 

Gilles Castelnau

Images et spiritualité

Libres opinions

Spiritualité

Dialogue interreligieux

Hébreu biblique

Généalogie

 

Claudine Castelnau

Nouvelles

Articles

Émissions de radio

Généalogie

 

Libéralisme théologique

Des pasteurs

Des laïcs

 

Roger Parmentier

Articles

La Bible « actualisée »

 

Réseau libéral anglophone

Renseignements

John S. Spong

 

JULIAN MELLADO

Textos en español

Textes en français

 

Giacomo Tessaro

Testi italiani

Textes en français



Maroc


femmes notaires


Claudine Castelnau

 

 

29 janvier 2018

Au Maroc, les femmes vont avoir le droit d’être adouls, c’est-à-dire notaires de droit musulman une charge jusque là réservée aux hommes. Elles seront désormais considérées comme des axillaires de justice, habilitées à rédiger des actes légaux de mariage, d’héritage.

Le Conseil supérieur des oulémas, des théologiens musulmans chargés d’émettre des avis religieux dont certains concernant l’islam en politique, ont émis un avis favorable à cette « révolution juridique » selon certains.

Dans les milieux salafistes, pratiquant un islam rigoriste, la nouvelle, qui implique une ouverture de la tradition religieuse risque d’être mal reçue !

D’autant que des femmes ont été nommées prédicateurs dans certaines mosquées « pour encadrer l’enseignement religieux ».

« Rien n’interdit [que des femmes deviennent adouls] sauf des mentalités sclérosées », a commenté l’écrivaine marocaine Asma Lamrabet, citée par Le Monde. qui dirige le Centre des études féminines en islam.


 

Retour en page d'accueil
Retour vers Claudine Castelnau
Vos commentaires et réactions

 

 

haut de la page

cron  

 

Les internautes qui souhaitent être directement informés des nouveautés publiées sur ce site
peuvent envoyer un e-mail à l'adresse que voici : Gilles Castelnau
Ils recevront alors, deux fois par mois, le lien « nouveautés »
Ce service est gratuit. Les adresses e-mail ne seront jamais communiquées à quiconque.