Protestants dans la Ville

Page d'accueil    Liens    

 

Gilles Castelnau

Images et spiritualité

Libres opinions

Spiritualité

Dialogue interreligieux

Hébreu biblique

Généalogie

 

Claudine Castelnau

Nouvelles

Articles

Émissions de radio

Généalogie

 

Libéralisme théologique

Des pasteurs

Des laïcs

 

Roger Parmentier

Articles

La Bible « actualisée »

 

Réseau libéral anglophone

Renseignements

John S. Spong

 

JULIAN MELLADO

Textos en español

Textes en français

 

Giacomo Tessaro

Testi italiani

Textes en français

A.C.T.U.E.L.

Textes « actualisés »

 

.

 

Notre Père...

 

Roger Parmentier 

 

8 septembre 2009

Notre Père généreux et miséricordieux,

Puisque ton règne est maintenant accessible,
donne nous d’y entrer avec détermination par la porte étroite

Que ta volonté de justice et de compréhension soit faite
sur toute la terre

Donne-nous aujourd’hui notre pain quotidien
et de disposer d’un travail équitable pour le gagner

Pardonne-nous nos offenses
comme nous avons demandé pardon
à ceux que nous avons offensés
et comme nous tentons de réparer nos méfaits
comme aussi nous avons pardonné
ceux qui nous avaient offensés

Délivre-nous des tentations de mal penser et de mal faire

Car c’est dans ton beau projet
que se trouvent le sauvetage et la guérison du monde.

Oui, je crois que tu le peux !

 

.

 


UNE MONSTRUOSITE SPIRITUELLE dans la prière du « Notre Père »

Cette prière (attribuée à Jésus par l’évangile selon Matthieu (6.12) et selon Luc (11.4) nous fait réciter notamment : « Pardonne-nous nos offenses, comme nous pardonnons à ceux qui nous ont offensés ».

En parlant ainsi nous nous installons dans la position d’offensés, par les autres, bien sûr, ces méchants... Pas question que ce soit nous les offenseurs, les maltraitants... Et pourtant, nous chrétiens, nous avons abondamment méprisé et maltraité, et pendant tant de siècles. Ce ne sont pas nos pères seulement, mais nous aussi actuellement.
C’est un comble chez les disciples de celui qui a dit « homme au jugement perverti, ôte d’abord la poutre de ton œil » !!! (Luc 6.42).

Aussi on peut proposer : « Pardonne-nous nos offenses, comme nous avons demandé pardon à ceux que nous avons offensés et comme nous tentons de réparer nos méfaits » (Luc 19.8).

De même il est urgent que nous mettions en œuvre l’exhortation : « Mets-toi vite d’accord avec ton adversaire (celui que nous avons offensé, certainement) tant que tu es en chemin avec lui..., sinon tout cela finira très mal » (Luc 12.57-59). Car nous n’avons pas pris conscience de la fureur de ceux que nous avons blessés (et pourtant elle s’étale dans toutes nos sources d’information).

Cette modification proposée du Notre Père pourrait aider nos yeux à s’ouvrir, pourrait aider les prises de conscience indispensables et urgentes.                                                                  

 

Retour
Vos commentaires et réactions

 

haut de la page

 

 

Les internautes qui souhaitent être directement informés des nouveautés publiées sur ce site
peuvent envoyer un e-mail à l'adresse que voici : Gilles Castelnau
Ils recevront alors, deux fois par mois, le lien « nouveautés »
Ce service est gratuit. Les adresses e-mail ne seront jamais communiquées à quiconque.