Protestants dans la Ville

Page d'accueil    Liens    

 

Gilles Castelnau

Images et spiritualité

Libres opinions

Spiritualité

Dialogue interreligieux

Hébreu biblique

Généalogie

 

Claudine Castelnau

Nouvelles

Articles

Émissions de radio

Généalogie

 

Libéralisme théologique

Des pasteurs

Des laïcs

 

Roger Parmentier

Articles

La Bible « actualisée »

 

Réseau libéral anglophone

Renseignements

John S. Spong

 

JULIAN MELLADO

Textos en español

Textes en français

 

Giacomo Tessaro

Testi italiani

Textes en français

 

 

 

 

 

Cher frère musulman, salut à toi !

 

 

 

Roger Parmentier

 

 

 

25 janvier 2012

Vous, frères musulmans, honorez Issa-Jésus et vous le considérez comme un grand prophète... ça tombe bien, moi aussi ! Chrétien très critique de ma propre religion (on dit « libéral » ou « moderniste »), j’ai beaucoup d’affection pour vous et je respecte l’Islam. Nous sommes certainement faits pour nous entendre. J’ai honte de la façon dont se sont comportés les chrétiens, et ce depuis la proclamation de Mohammed – particulièrement à votre égard.

Je suis heureux que vous honoriez Issa-Jésus et le considériez comme un grand prophète. Je fais de même avec Mohammed.
Vous ne pouvez admettre qu’on ait fait de Issa-Jésus le fils de Dieu, Dieu lui-même : moi non plus.
La notion-doctrine d’un Dieu Trinité, trinitaire, vous horrifie, moi aussi.
Vous ne pouvez supporter l’idée que la crucifixion d’Issa-Jésus ait été un sacrifice voulu et réalisé par Dieu lui-même pour qu’il expie à notre place les péchés des humains, moi non plus.
Pour vous Issa-Jésus n’est pas devenu le Seigneur, le Dominus des chrétiens, le Dominateur, lui qui se voulait simple serviteur de Dieu, et des humains en difficulté : pour moi non plus. Cette idée me scandalise ; d’autant qu’elle a eu des conséquences fâcheuses : les théocraties chrétiennes, les chrétientés du Moyen-âge.
Vous ne croyez pas les évangiles intégralement fiables : moi non plus. Il convient de chercher ce qu’ils ont d’authentique, et donc de crédible.
Vous estimez que Moussa-Moïse a été un homme de Dieu inspiré (tel qu’on pouvait se faire une idée de Dieu en ces temps obscurs) : moi aussi ! Mais quel dommage que ses intuitions prophétiques aient été transformées en religion (son frère Aaron, le prêtre, y est certainement pour beaucoup).
Vous estimez qu’Issa-Jésus a été un homme de Dieu inspiré : moi aussi ! Mais quel dommage que ses intuitions politiques aient été transformées en religion.
Vous estimez que le prophète Mohammed a été un homme de Dieu inspiré, ayant eu connaissance des judaïsmes et christianismes de son temps et les critiquant : je l’estime aussi. Mais quel dommage que ses intuitions prophétiques aient été transformées en religion.

Les prophètes peuvent s’écouter les uns les autres, s’entendre, s’accorder. Les religions sont des organisations qui se distinguent avec force les unes des autres, rivalisent, s’opposent.

Les prophètes n'ont pas fondé de religion. Ils ont parlé au peuple pour l’éclairer de la part de Dieu (encore une fois tel qu’on en avait une idée en ces temps-là) leurs paroles méritent pleinement d’être écoutées aujourd’hui et d’inspirer les hommes de ce temps qui ont une tout autre culture que celle qu’on avait il y a des siècles ou des millénaires.

En tout cas en Occident les sciences exactes et les sciences humaines sont devenues non-religieuses, sécularisées. Continuer à présenter les messages prophétiques dans les concepts et les langages religieux les exposent à ne plus être compris de nos contemporains.
Un travail magnifique et urgent nous attend les uns et les autres, qui peut être réalisé paisiblement malgré les difficultés, peut-être même les oppositions ; et aussi pacifiquement. Nous pouvons nous y encourager réciproquement.

Je l’espère avec confiance. Mais je suis assuré que bien des croyants partagent ces convictions. Sois assuré de mes sentiments les plus cordiaux, cher frère. Et sois béni.

 

 

Retour
Retour vers Roger Parmentier

Vos commentaires et réactions

 

haut de la page

 

 

Les internautes qui souhaitent être directement informés des nouveautés publiées sur ce site
peuvent envoyer un e-mail à l'adresse que voici : Gilles Castelnau
Ils recevront alors, deux fois par mois, le lien « nouveautés »
Ce service est gratuit. Les adresses e-mail ne seront jamais communiquées à quiconque.