Protestants dans la Ville

Page d'accueil    Liens    

 

Gilles Castelnau

Images et spiritualité

Libres opinions

Spiritualité

Dialogue interreligieux

Hébreu biblique

Généalogie

 

Claudine Castelnau

Nouvelles

Articles

Émissions de radio

Généalogie

 

Libéralisme théologique

Des pasteurs

Des laïcs

 

Roger Parmentier

Articles

La Bible « actualisée »

 

Réseau libéral anglophone

Renseignements

John S. Spong

 

JULIAN MELLADO

Textos en español

Textes en français

 

Giacomo Tessaro

Testi italiani

Textes en français

 


Aimez vos ennemis et bénissez ceux qui vous maudissent

 

Aimer son ennemi

 

John S. Oyer et Robert S. Kreider

 

extrait du « Miroir des martyrs »

édition Excelsis

 

transmis par le pasteur Julian Mellado

 

14 mai 2012

Aucune histoire de martyr anabaptiste n'a autant captivé l'imagination que celle de Dirk Willem. Aujourd´hui encore, amish et ménnonites la racontent à leur enfants. Et les habitants actuels d'Asperen (Hollande), village natal de Willem, peuvent encore citer des détails sur son arrestation et sa mort. (1569)

(...) Dans les dernières années de l'occupation espagnole des Provinces Unies, concrétisée par la dureté du duc d'Albe, Dirk fut arrêté, jugé et déclaré coupable d'anabaptisme. Il put s'échapper d'un palais résidentiel transformé en prison, en se laissant glisser par une fenêtre avec une corde faite de chiffons noués les uns aux autres, il atterit sur la glace qui couvrait les douves du chateau.

Un garde du palais, le voyant s'enfuir le poursuivit. Dirk passa sain et sauf sur la fine couche de glace d'un étang, le Hondegat. Les maigres rations alimentaires de la prison avaient réduit son poids. Mais la glace céda sous son poursuivant, plus lourd.

Quand il entendit le garde crier à l'aide, Dirk revint sur ses pas et le sauva. Le garde, plus qu'ingrat, arrêta Dirk et le ramena en prison.

Cette fois, les autorités le jetèrent dans un cachot plus sûr, une petite chambre munie d'épais barreaux, au sommet d'un très haut clocher, au dessus de la cloche, et on l'attacha probablement aux moutons en bois qu'on peut encore voir aujourd´hui. Peu de temps après, on le conduisit au bûcher. (...)

Aujourd´hui, quelques habitants d'Asperen, dont aucun n'est ménnonite, semblent considérer Dirk comme un héros populaire. Un chrétien si plein de compassion qui prit le risque d'être recapturé en sauvant la vie de son poursuivant en train de se noyer mérite le respect et le souvenir.
Il y a quelques années, Asperen l'honora en donnant son nom à une rue.

 

 

Vos commentaires et réactions
Retour à "textes espagnols en français"

 

adrid  

 

Les internautes qui souhaitent être directement informés des nouveautés publiées sur ce site
peuvent envoyer un e-mail à l'adresse que voici : Gilles Castelnau
Ils recevront alors, deux fois par mois, le lien « nouveautés »
Ce service est gratuit. Les adresses e-mail ne seront jamais communiquées à quiconque.