Protestants dans la Ville

Page d'accueil    Liens    

 

Gilles Castelnau

Images et spiritualité

Libres opinions

Spiritualité

Dialogue interreligieux

Hébreu biblique

Généalogie

 

Claudine Castelnau

Nouvelles

Articles

Émissions de radio

Généalogie

 

Libéralisme théologique

Des pasteurs

Des laïcs

 

Roger Parmentier

Articles

La Bible « actualisée »

 

Réseau libéral anglophone

Renseignements

John S. Spong

 

JULIAN MELLADO

Textos en español

Textes en français

 

Giacomo Tessaro

Testi italiani

Textes en français

 

 

L´intime tout autre

 

Édouard Mairlot

Scientifique, médecin
membre du comité de rédaction de "Libres Pensées Chrétiennes"

 

Extraits de sa préface à

Un autre Chrisitanisme est posible

Par Roger Leaners

Éditions Golias

 

1er mars 2012
 
 


[...] Dans toutes les cultures du passé, et jusqu´au 16ème siècle aussi dans l´occident chrétien, comme encore aujourd´hui pour la grande majorité des chrétiens, vit la conviction que notre monde dépend totalement d´un autre monde, que l´on pense et se représente selon le modèle du notre...Il est dirigé par un Souverain divin omniscient et tout-puissant, entouré d´une cour céleste de saints et d´anges. Ce Seigneur édicte lois et prescriptions, veille à ce qu´elles soient observés exactement, menace, récompense, châtie et, à l´occasion, pardonne.... Ce monde d´en haut sait et connaît tout, jusqu´au plus caché.

[...] En fait cette structure de l´univers en deux étages est le propre des religions du Proche et du Moyen Orient depuis que les villes existent, et sans doute aussi de toutes les religions archaïques. Il y a donc un monde proprement terrestre et un monde d´en haut. L´univers est fait de deux parties; il est hétéronome.

[...] Mais l´homme moderne commence à découvrir que le monde possède ses propres lois, que celles-ci peu à peu lui donnent la maîtrise du monde qui l´entoure, et qu´une intervention du monde d´en haut n´a plus sa place, par exemple pour expliquer la régularité du mouvement des astres, alors que ceux-ci sont soumis à une loi toute naturelle: la gravitation. Les maladies relèvent davantage du savoir des médecins que de l´intervention des saints guérisseurs.

[...] Cet axiome de l´existence du ciel, cette base indiscutée car perçue comme allant de soi, est désormais fausse. En son temps, durant des millénaires, le langage religieux bassé sur cet axiome était plein de sens, il avait sa cohérence propre, il était intelligent et subtil, il a nourri toute une civilisation et a pu donner ce que sa conception de la vie et de l´homme avait de plus riche et de plus complet. Mais l´axiome sur lequel tout reposait ne tient plus. Nous ne pouvons plus le faire nôtre. Ne critiquons donc pas ce langage; ne le jugeons pas avec nos critères...Il ne vaut plus pour nous car il est évident pour nous que notre monde est autonome: tel est désormais le nouvel axiome!

C´est tout. Bref, comme l´écrit l´auteur (R. Leanners): pour l´homme occidental du troisième millénaire le langage de la tradition chrétienne est devenu une langue étrangère.

[...] Il nous faudra passer au crible tout le langage, les gestes, les symboles, les manières de comprendre - les srtuctures aussi - que nous avons reçue du passé pour les dépouiller de tout langage hétéronome et en dégager ce qui reste pour nous essentiel. Elles véhiculent un trésor qu´il nous faut dégager. Ce que les premières générations chrétiennes ont vécu au contact de Jésus de Nazareth continue à nous concerner, à nous interpeller. Mais il nous faudra retrouver dans notre vécu personnel la richesse de ce que celui-ci a éveillé en eux et qui s´est transmis jusqu´à nous pour le redire dans un langage qui soit pleinement nôtre, et qui soit compréhensible pour l´homme d´aujourd´hui. Relevons en particulier que s´il ne nous est plus possible de nous adresser comme les humains qui nous ont précédés à un Dieu qui serait hors ce monde, ils n´en exprimaient pas moins, par ce langage, la conscience d´une expérience de quelque chose - d´un mystère - qui les dépassait, d´une dimension de leur être qui leur échappait et était cependant essentiel pour eux. Somme-nous si différents d´eux?

Si pour nous il n´y a pas de Dieu à chercher hors de ce monde, ne partageons-nous pas avec eux un essentiel de notre vécu? Nous pouvons exprimé qu´en nous habite une confiance dans la Vie qui s´appuit sur un tout autre que nous-mêmes. C´est au cour de nous-mêmes que nous découvrons un Intime Tout Autre que nous en notre plus intime. Si nous savons faire taire les bruits du dehors et notre agitation superficielle, nous pouvons percevoir qu´un Silence nous habite, et qui cependant nous inspire, se fait lumière et peut orienter notre vie si nous l´acceptons. Ce vécu que nous pouvons reconnaître en nous, nous le percevons comme bien proche du leur quand ils s´adressent à Dieu. Les mystiques d´autrefois utilisaient déjà ce type de langage.

[...] Nous ne sommes plus sous la loi, répète Saint Paul, mais animés par l´esprit de Jésus nous reconnaissons la présence d´un Abba au cour de nous mêmes. Et celui-ci nous appelle à la liberté, à la liberté pour aimer.

 

 

Vos commentaires et réactions
Retour à "textes espagnols en français"

 

adrid  

 

Les internautes qui souhaitent être directement informés des nouveautés publiées sur ce site
peuvent envoyer un e-mail à l'adresse que voici : Gilles Castelnau
Ils recevront alors, deux fois par mois, le lien « nouveautés »
Ce service est gratuit. Les adresses e-mail ne seront jamais communiquées à quiconque.