Protestants dans la Ville

Page d'accueil    Liens    

 

Gilles Castelnau

Images et spiritualité

Libres opinions

Spiritualité

Dialogue interreligieux

Hébreu biblique

Généalogie

 

Claudine Castelnau

Nouvelles

Articles

Émissions de radio

Généalogie

 

Libéralisme théologique

Des pasteurs

Des laïcs

 

Roger Parmentier

Articles

La Bible « actualisée »

 

Réseau libéral anglophone

Renseignements

John S. Spong

 

JULIAN MELLADO

Textos en español

Textes en français

 

Giacomo Tessaro

Testi italiani

Textes en français

Libres opinions



Vive la désobéissance !

 

 

Laurent Gagnebin

pasteur
directeur de la rédaction du mensuel protestant libéral Évangile et Liberté

Éditorial du numéro de septembre 2010

 

 

 

30 août 2010

Pourtant toute notre éducation familiale et scolaire nous enseigne le contraire ! Nous apprenons ainsi, à travers un long apprentissage souvent douloureux, à dire toujours oui. Mais il est tout aussi nécessaire d’apprendre à dire non. L’enseignement du oui est si pesant et prégnant dans notre vie que savoir dire non en devient culpabilisant, voire impossible.

On peut se demander sérieusement si le protestantisme n’est pas, à bien des égards, dans le cadre religieux principalement mais non pas exclusivement, une école de la désobéissance. Avec lui, il ne s’agit pas de dire « oui et... amen ». De Luther à Martin Luther King, de Marie Durand gravant son fameux « résister » (dans la pierre de la Tour d'Aygues Mortes) à Albert Schweitzer ramant si souvent à contre-courant, l’esprit protestant, et plus encore celui d’un protestantisme libéral, est bien celui de résistants et d’une désobéissance spirituelle et individuelle.

Refuser la contrainte religieuse est un geste typiquement protestant. Quand nous contestons, au nom de la liberté de conscience, le cléricalisme et les infaillibilités, c’est bien le droit à une insoumission, à une révolte, voire à une insurrection, que nous défendons. Le protestantisme est incompréhensible, aussi bien dans son histoire que dans son essence, sans cette vertu de la désobéissance et du nonconformisme.

« Penser et croire en toute liberté », tel est le slogan d’Évangile et liberté. Refuser le doctrinarisme et le dogmatisme autoritaires, c’est savoir dire non. Aucune institution, ecclésiale ou non, ne peut, au nom d’une orthodoxie établie, nous interdire un acte de désobéissance.
Ne sommes-nous pas, par fidélité à un Évangile de liberté, des objecteurs de conscience en puissance ?

 

 


Retour vers "libres opinions"

Vos commentaires et réactions

 

haut de la page

 

eticipants  

 

Les internautes qui souhaitent être directement informés des nouveautés publiées sur ce site
peuvent envoyer un e-mail à l'adresse que voici : Gilles Castelnau
Ils recevront alors, deux fois par mois, le lien « nouveautés »
Ce service est gratuit. Les adresses e-mail ne seront jamais communiquées à quiconque.