Protestants dans la ville

Page d'accueil    Liens    

 

Gilles Castelnau

Images et spiritualité

Libres opinions

Spiritualité

Dialogue interreligieux

Généalogie

 

Claudine Castelnau

Nouvelles

Articles

Émissions de radio

Généalogie

 

Libéralisme théologique

Des pasteurs

Des laïcs

 

Réseau libéral anglophone

Renseignements

John S. Spong

 




Fin de vie

Yves Guiton

Lettre du courrier des lecteurs
de l’hebdomadaire protestant Réforme
du 25 janvier 2024




25 janvier 2024

Je regrette la position sans nuance de la Fédération Protestante de France contre la prochaine loi sur la fin de vie. Je suis bien d’accord sur le développement de la culture de soins palliatifs.
En 1986, Mme Barzach, ministre de la Santé, a dû batailler pour imposer cette innovation tant la théologie doloriste (offrir ses souffrances au Seigneur) imprégnait encore des pans entiers de la culture catholique... Néanmoins, ce développement nécessaire aujourd’hui des soins palliatifs ne suffira pas.

1. Parce que les unités de soins palliatifs sont concentrées dans les grandes villes et que la pénurie de médecins, entraînant des déserts médicaux, fait que la création de nouvelles unités ne sera pas la priorité avant longtemps.

2. On sait que certaines souffrances ne peuvent être supprimées avec les moyens médicaux actuels, obligeant les personnes qui en ont les moyens à aller à l’étranger (en Suisse notamment). Est-ce juste ?

3. Il faudrait enfin que les croyants renoncent à empêcher au nom de leurs convictions religieuses les autres d’effectuer librement leurs choix de vie. Personne n’oblige une catholique à avorter, les évangéliques à bénir un couple homosexuel, un musulman ou un chrétien à choisir l’aide à mourir. Laissez les autres vivre… et mourir en paix !

4. Enfin, on peut récuser l’aide à mourir en considérant que seul Dieu est maître de notre fin de vie (si on croit en Dieu) mais on peut aussi, parce qu’on est chrétien, ne pas avoir peur d’une mort qui abrège nos souffrances et nous rapproche de Dieu qui nous accueillera dans son amour.

 

 

Retour vefs libres opinions

Vos commentaires et réactions

 

haut de la page


 

 

Les internautes qui souhaitent être directement informés des nouveautés publiées sur ce site
peuvent envoyer un e-mail à l'adresse que voici : Gilles Castelnau
Ils recevront alors, deux fois par mois, le lien « nouveautés »
Ce service est gratuit. Les adresses e-mail ne seront jamais communiquées à quiconque.