Protestants dans la ville

Page d'accueil    Liens    

 

Gilles Castelnau

Images et spiritualité

Libres opinions

Spiritualité

Dialogue interreligieux

Hébreu biblique

Généalogie

 

Claudine Castelnau

Nouvelles

Articles

Émissions de radio

Généalogie

 

Libéralisme théologique

Des pasteurs

Des laïcs

 

Roger Parmentier

Articles

La Bible « actualisée »

 

Réseau libéral anglophone

Renseignements

John S. Spong

 

JULIAN MELLADO

Textos en español

Textes en français

 

Giacomo Tessaro

Testi italiani

Textes en français

 


Laurent Wauquiez et la crèche

 

Claudine Castelnau

 

 

11 décembre 2017

Un autre politicien pyromane, c’est Laurent Wauquiez, président du conseil régional d’Auvergne-Rhône-Alpes et président des Républicains. La justice lui avait interdit l’année dernière l’installation d’une crèche dans le hall de la Région. Il a fait appel et c’était de nouveau un refus du tribunal administratif de Lyon qui avait jugé que l’installation de la crèche « méconnait le principe de neutralité en l’absence de caractère culturel, artistique ou festif. »

En clair, ce désir subit de crèche ne reposait sur aucune tradition, dans la région, sauf à faire de la provocation ! Alors, pour contourner la loi, Laurent Wauquiez a prétendu que ce n’était qu’ « une exposition de santons. » De santons et de crèches. Bien sûr. Cinq crèches. Représentant des scènes de nativité avec l’enfant Jésus. Et une quarantaine de santonniers de la région exposent leurs œuvres et montrent leurs techniques à l’entrée du siège de la région.

Et Laurent Wauquiez a pris soin de parler de métier d’art et pas de tradition religieuse ! Mais cela n’a pas suffit. Le Point note que « La gauche crie, elle, à la provocation. »

« Non content de faire appel, ce qui est parfaitement son droit, Laurent Wauquiez vient de jouer la provocation en présentant ce jour une exposition du travail des santonniers de Provence, avec quelques panneaux d'information et… une magnifique crèche », dénonce le groupe des élus radicaux de gauche à la région.

« Du président de Région, on aurait pu s'attendre à ce qu'il assume pleinement son refus de respecter la loi de 1905, mais non, Laurent Wauquiez, tel un enfant, a préféré jouer avec le travail des petits santons pour contourner la loi », ont critiqué les élus régionaux du PRG lundi dans un communiqué. 

Les santonniers « de la Drôme » que Laurent Wauquiez a réquisitionnés ? C’est à Marseille que la première crèche connue fut créée en 1775. Après la Révolution française qui avait fermé les églises et supprimé la messe de minuit, il n’y eu plus de représentations régulières en public. C’est alors qu’en Provence furent créés les « santoun » (petits saints) représentant gens du peuple et notables avec les insignes de leur métier, pour des crèches de Noël familiales.

La première foire aux santons fut inaugurée à Marseille en 1803, elle existe toujours, de novembre à janvier, sur la Canebière. Et les santonniers connus sont à Marseille, Aubagne, Aix-en-Provence, Arles, le Vaucluse, les Alpes de Haute Provence...
La Provence où les « boumians » sont des personnages de la crèche au même titre que les bergers, le meunier l’Arlésienne ou le maire et le curé.

 


Retour en page d'accueil
Retour vers Claudine Castelnau
Vos commentaires et réactions

 

 

haut de la page

cron  

 

Les internautes qui souhaitent être directement informés des nouveautés publiées sur ce site
peuvent envoyer un e-mail à l'adresse que voici : Gilles Castelnau
Ils recevront alors, deux fois par mois, le lien « nouveautés »
Ce service est gratuit. Les adresses e-mail ne seront jamais communiquées à quiconque.