Protestants dans la ville

Page d'accueil    Liens    

 

Gilles Castelnau

Images et spiritualité

Libres opinions

Spiritualité

Dialogue interreligieux

Hébreu biblique

Généalogie

 

Claudine Castelnau

Nouvelles

Articles

Émissions de radio

Généalogie

 

Libéralisme théologique

Des pasteurs

Des laïcs

 

Roger Parmentier

Articles

La Bible « actualisée »

 

Réseau libéral anglophone

Renseignements

John S. Spong

 

JULIAN MELLADO

Textos en español

Textes en français

 

Giacomo Tessaro

Testi italiani

Textes en français

 


La théologie de la prospérité

du pasteur Joël Osteen

 

 

Claudine Castelnau

 

 

19 septembre 2017

Le pasteur Joël Osteen, un télévangéliste à succès
, est pasteur de Lakewood Church, une megachurch, la plus grande des Etats-Unis, une église de 16 800 places à Houston, Texas, où l’ouragan Harvey a fait rage, laissant des milliers de gens sans abri et faisant au moins 40 morts. L’église du pasteur, elle, n’a pas été endommagée mais elle est restée portes closes. Et depuis Joël Osteen subit un véritable ouragan sur sa personne : il a bien du mal à défendre sa décision et croule sous les reproches.

Et il se défend comme un beau diable : il a d’abord expliqué qu’il aurait bien ouvert ses salles si l’Etat le lui avait demandé. Puis il a déclaré qu’il avait adopté cette attitude par sécurité, pour éviter un accident. Enfin, s’adressant dans son sermon à ceux qui étaient victimes de l’ouragan, il leur a dit qu’il leur fallait arrêter de se plaindre, qu’on ne comprenait pas toujours ce qui arrivait mais qu’il fallait, « se tourner vers Dieu qui vous donne la force de sortir de ce moment difficile. Nous ne comprenons pas tout ce qui arrive mais se plaindre de ce qu’on a perdu ou dire “pourquoi cela est-il arrivé” vous enfonce. »

Et le pasteur préconise de sortir de cette situation et de proclamer : « Dieu, tu es toujours le maître. » Newsweek, un hebdomadaire américain ajoute : « Le pasteur Osteen prêche la théologie de la prospérité, une branche du christianisme qui affirme que suivre les enseignements du christianisme peut vous permettre d’augmenter votre prospérité personnelle.  Cette théologie qui repose sur l’idée que la foi ne garantit pas seulement des bienfaits dans l’autre monde, comme les Eglises l’enseignent en général, mais aussi sur cette terre, sous la forme de santé, de succès dans son travail et de façon plus discutable de richesse. »

Mais cette théologie de la prospérité, avec laquelle le président américain Trump a de fortes connexions a des conséquences sociales. Ainsi, un spécialiste des relations entre politique et religion explique que derrière la théologie de la prospérité il y a l’idée qu’un individu est responsable de sa situation socioéconomique et que son bien-être financier est un indicateur de sa valeur humaine et cette idée a imprégné la politique des Républicains. D’où, explique ce professeur, « leur faible implication dans le domaine de l’aide et de la sécurité sociale, la régulation du travail et leur admiration pour les riches. »

La théologie de la prospérité a été décrite par certains comme l’équivalent théologique du « rêve américain. » Et à propos du pasteur Osteen de Houston et de sa réaction vis-à-vis des victimes de l’ouragan Harvey, un éditorialiste du New York Times écrivait que la théologie de la prospérité laissait peu de place pour la compassion envers les laissés pour compte de la société, les immigrés...

Et à ceux qui le critiquent très fortement pour son attitude, le pasteur Osteen a répondu définitivement : « Ce n’est pas seulement moi qu’on attaque mais ce que nous sommes. Jésus l’avait dit : "Quand le monde vous haït, souvenez-vous qu’il m’a haï en premier". »

Se prendrait-il pour Jésus ?


Retour en page d'accueil
Retour vers Claudine Castelnau
Vos commentaires et réactions

 

 

haut de la page

   

 

Les internautes qui souhaitent être directement informés des nouveautés publiées sur ce site
peuvent envoyer un e-mail à l'adresse que voici : Gilles Castelnau
Ils recevront alors, deux fois par mois, le lien « nouveautés »
Ce service est gratuit. Les adresses e-mail ne seront jamais communiquées à quiconque.