Protestants dans la Ville

Page d'accueil    Liens    

 

Gilles Castelnau

Images et spiritualité

Libres opinions

Spiritualité

Dialogue interreligieux

Hébreu biblique

Généalogie

 

Claudine Castelnau

Nouvelles

Articles

Émissions de radio

Généalogie

 

Libéralisme théologique

Des pasteurs

Des laïcs

 

Roger Parmentier

Articles

La Bible « actualisée »

 

Réseau libéral anglophone

Renseignements

John S. Spong

 

JULIAN MELLADO

Textos en español

Textes en français

 

Giacomo Tessaro

Testi italiani

Textes en français

Spiritualité des images

 

Marie-Madeleine

 

Quentin Metsys

 Flandres, 1520-1525
Musée du Louvre
Peinture des Écoles du Nord, salle 9

 

.

 

Gilles Castelnau

 

22 février 2007
Ce nouveau tableau qui vient d'entrer au Louvre est particulièrement séduisant
. La jeune fille qui est censée représenter Marie-Madeleine est très belle, d'une grande élégance et absolument charmante.

Délicatesse du geste avec lequel elle manipule son magnifique pot de parfum, raffinement de ses vêtements, balancement maniériste de sa taille. Son visage semble enfantin, étonné mais ne manifeste ni conversion, ni culpabilité, ni renoncement au monde.

Certains la trouvent pimbêche. Deux jeunes filles regardant, au Louvre,  le tableau, disaient au contraire qu'elles la trouvaient sympathique et pourraient être son amie.

Elle pourrait être tout simplement une jolie fille des Flandres, fille ou amie du peintre ou... de son commanditaire.

C'est le pot, avec lequel elle joue, qui la fait reconnaître comme Marie-Madeleine.

C'est une expérience surprenante de comparer les diverses représentations qu'au cours des siècles les artistes ont données de ce personnage de Marie-Madeleine. En voici quelques exemples.

 

Gregor Erhart

1515   Allemagne, peut-être Augsbourg.
M
usée du Louvre
Denon entresol
Sculptures de l'Europe du Nord, salle C

 

Ses longs cheveux blonds symboles de sa beauté si mal utilisée couvrent sa nudité, preuve manifeste de son péché sexuel.

 



Georges de La Tour
1635
National Gallery of Art, Washington

 

Rongée de culpabilité pour les péchés de sa jeunesse, elle contemple une tête de mort, modèle de sainte humiliation et de renoncement aux plaisirs du monde.

NB. Un tableau analogue de Georges de La Tour est au Louvre, Richelieu, 2e étage, peintures françaises, salle 28

 



Pedro Mena y Medrano
1664
Museo Nacional de Escultura, Valladolid, Espagne

 

 

Emplie d'amour pour le Christ crucifié, elle trouve la paix dans sa contemplation mystique.

 

Charles de Marochetti
19e siècle
maître-autel de l'église de la Madeleine à Paris

 

 

Vivant en ermite, en Provence, dans la grotte de la Sainte-Baume, chaque soir des anges l'emmenaient au ciel où elle écoutait un concert divin.

 



Artiste inconnu
collection privée

 

 

Ses rondeurs demeurent bien appétissantes ! Ses seins nus et son pot de parfum la désignent comme Marie-Madeleine. Mais sa repentance ne semble guère l'affecter.

 

.

 

Et dans la Bible ?

 

Au cours des siècles, le personnage de « Marie-Madeleine » a été composé à partir de quatre femmes différentes mentionnées dans les évangiles (Lire sur ce site)

 

 

 

Marie « de Magdala »

 

Jésus l'avait libérée de « sept démons ». Présente lorsque Jésus fut crucifié, venue à sa tombe et fut le premier témoin de sa Résurrection. Elle n'a pas de parfum et n'est pas présentée comme une pécheresse.

 

.

 

Marie « dont on parlera toujours »

 

Dans la maison de Simon le lépreux, à Béthanie, elle répand sur la tête de Jésus un parfum de grand prix, en rapport avec sa mort.

 

.

 

Marie sœur de Marthe et de Lazare

 

Dans la maison de Lazare, à Béthanie, répand sur les pieds de Jésus un parfum de grand prix, en rapport avec sa mort.

 

.

 

La pécheresse anonyme

 

Dans la maison de Simon le pharisien. Elle pleure et répand du parfum sur les pieds de Jésus, en rapport avec son pardon.

 

 

REMARQUE. Chacun de ces récits transmet un message spirituel particulier, médité et exposé par ses auteurs. Si on fait fi de ce travail rédactionnel théologique pour fantasmer à sa guise comme l'ont fait les artistes mentionnés on passe évidemment à côté de ce que les évangélistes ont voulu nous faire comprendre !

 

Voir aussi

Gilles Castelnau Marie-Madeleine

Pierre-Jean Ruff Marie-Madeleine

 

Retour vers "connaissance de la Bible"
Retour vers spiritualité des images
Vos commentaires et réactions

 

haut de la page

 

 

Les internautes qui souhaitent être directement informés des nouveautés publiées sur ce site
peuvent envoyer un e-mail à l'adresse que voici : Gilles Castelnau
Ils recevront alors, deux fois par mois, le lien « nouveautés »
Ce service est gratuit. Les adresses e-mail ne seront jamais communiquées à quiconque.