Protestants dans la Ville

Page d'accueil    Liens    

 

Gilles Castelnau

Images et spiritualité

Libres opinions

Spiritualité

Dialogue interreligieux

Hébreu biblique

Généalogie

 

Claudine Castelnau

Nouvelles

Articles

Émissions de radio

Généalogie

 

Libéralisme théologique

Des pasteurs

Des laïcs

 

Roger Parmentier

Articles

La Bible « actualisée »

 

Réseau libéral anglophone

Renseignements

John S. Spong

 

JULIAN MELLADO

Textos en español

Textes en français

 

Giacomo Tessaro

Testi italiani

Textes en français

Sea of Faith, Nouvelle Zélande

 

Sea of Faith - Nouvelle Zélande : textes en français




Matter & what matters


(langue anglaise)

 

La matière et ce qui importe

Un peu de science pour les gens religieux
Un peu de religion pour les scientifiques

 

 

Lionel Sharman

scientifique et croyant
Nouvelle Zélande

 

Recension par John Meredith

Traduction Gilles Castelnau


Voir aussi de Lionel Sharman
C'est à moi que vous l'avez fait
Bénédiction


1er juin 2016

Lorsque Charles Darwin publia son livre précurseur sur l’Évolution des espèces en 1859, l’évêque d’Oxford réagit par une opposition théologique. Il prenait pour une attaque contre la religion elle-même le simple fait d’avoir écrit que l’univers matériel était né autrement que la création par Dieu décrite dans la Bible.

Certains partagent ces vues encore aujourd’hui. D’autres essayent de marier la science et la religion en disant que, même si la vie telle que nous la connaissons, a évolué au cours des âges, le processus lui-même manifeste la présence d’un dessin intelligent divin. Cette attitude fait place à une religion traditionnelle mais un dessein divin n’est pas quelque chose qui peut être prouvé par des arguments scientifiques.

La science et la religion ont eu depuis longtemps des relations difficiles. Lionel Sharman est un homme de science qui a une foi religieuse. Il rappelle que la science promeut une connaissance fondée sur l’observation systématique des événements naturels. Elle rassemble les observations et les confronte les unes aux autres.

Dans l’univers de la science il ne peut exister de certitude absolue. La démarche scientifique est basée sur le scepticisme et soumet toutes les hypothèses à une réflexion et à un débat permanent. Elle ne considère jamais aucune théorie comme acquise.

Pour les scientifiques, tous les éléments observables ont une cause, même si on ne la connaît pas pour le moment. Les théories scientifiques sont toujours provisoires car des observations nouvelles peuvent toujours les mettre en question totalement ou partiellement.

La recherche scientifique ne peut pas prouver l’action de Dieu sur le monde matériel. Dieu ne peut donc pas être considéré comme une présence active expliquant ou modifiant la vie du monde. Utiliser Dieu pour expliquer ce que nous ne comprenons pas aujourd'hui le rendre de pus en plus inutile au fur et à mesure de l’augmentation de nos connaissances.

La science ne peut trouver aucune signification objective à l’existence du monde naturel mais, reconnaît Sharman, la réflexion humaine peut en élaborer une signification subjective et élaborer des valeurs éthiques et spirituelles. Le fait que dans la Bible la signification et les valeurs soient attribuées à Dieu, dans la mesure où c’était la conviction que l’on avait à cette époque, ne signifie pas que cette croyance ait des bases objectives.

Sharman admet que ses recherches scientifiques ont pu être parfois en contradiction avec l’enseignement de l’Église mais il est convaincu que la religion apporte une contribution majeure à l’humanité.

Mais ceci ne peut être ni confirmé ni infirmé par la recherche expérimentale scientifique. Néanmoins la foi en Dieu peut nous ouvrir à l’amour et à l’émerveillement devant la beauté du monde. Sharman pense qu’en l’absence d’espace laissé à la spiritualité le danger est grand de voir la vie remplie de vulgarité et de banalité.

La science et la religion participent toutes deux à la recherche de la vérité, mais si les scientifiques et les théologiens ne s’ouvrent pas à de nouvelles possibilités, ils ne connaîtront jamais l’excitation e la découverte. Ce livre éclaircit les pensée embourbées.

 

Retour vers "libres opinions"
Retour vers Sea of Faith - Nouvelle Zélande
Vos commentaires et réactions

 

haut de la page

 

v it libérs du sacré

 

Les internautes qui souhaitent être directement informés des nouveautés publiées sur ce site
peuvent envoyer un e-mail à l'adresse que voici : Gilles Castelnau
Ils recevront alors, deux fois par mois, le lien « nouveautés »
Ce service est gratuit. Les adresses e-mail ne seront jamais communiquées à quiconque.