Protestants dans la Ville

Page d'accueil    Liens    

 

Gilles Castelnau

Images et spiritualité

Libres opinions

Spiritualité

Dialogue interreligieux

Hébreu biblique

Généalogie

 

Claudine Castelnau

Nouvelles

Articles

Émissions de radio

Généalogie

 

Libéralisme théologique

Des pasteurs

Des laïcs

 

Roger Parmentier

Articles

La Bible « actualisée »

 

Réseau libéral anglophone

Renseignements

John S. Spong

 

JULIAN MELLADO

Textos en español

Textes en français

 

Giacomo Tessaro

Testi italiani

Textes en français


Spiritualité des images 


 


 

 

Apparition du Christ aux trois Marie

 

 

Laurent de La Hyre

Paris 1606-1656

Tableau destiné aux carmélites de la rue Saint-Jacques à Paris

Musée du Louvre

Sully, 2e étage, salle 19

.

 

Gilles Castelnau

21 avril 2010

Quelle idée Laurent de La Hyre avait-il donc de la Résurrection de Jésus ? Il nous représente Jésus ressuscité flottant comme un ludion entre deux eaux, cherchant sans doute son équilibre à l’aide de ses deux bras aux doigts étendus, enveloppé d’un grand drap bizarrement entortillé autour de lui et dont le pan flotte au vent, comme ses cheveux d’ailleurs.
Alors que les trois Marie ne paraissent pas ressentir ce courant d’air.

Jésus semble un être surnaturel, dont le sourire suggère qu’il est tout étonné de ce qui lui arrive. On a l’impression qu’il va partir en volant dans les airs et s’amuser à survoler des paysages et que les hommes - et sans doute aussi les animaux - seront médusés de le voir ainsi ! Pourra-t-il entraîner dans son vol insensé, en les saisissant par la main, d’autres hommes, ses disciples émerveillés peut-être, comme le fera Peter Pan bien des siècles plus tard ?

Est-ce donc cela, l’œuvre de salut que Dieu nous réserve ? Un grand mouvement cosmique où l’on pourra peut-être, après avoir bien joué, se satelliser en orbite ou monter tout droit dans l’espace jusqu’aux tables éternelles, là haut, derrière les nuages ? La réflexion théologique, à tout le moins celle dont a pu bénéficier Laurent de La Hyre, ne semble guère avoir été subtile !

Lorsque Paul disait qu’à la Résurrection « Dieu a souverainement élevé Jésus et lui a donné le nom qui est au-dessus de tout nom, afin qu'au nom de Jésus tout genou fléchisse dans les cieux, sur la terre et sous la terre et que toute langue confesse que Jésus-Christ est Seigneur, à la gloire de Dieu le Père » il n’évoquait certainement pas un flottement ridicule entre ciel et terre !

Les évangiles mentionnent la saisissante impression de vie qu’ont éprouvée les disciples après la mort du Christ, le renouveau fantastique qu’a provoqué l’Esprit de Dieu dans sa vie méprisée, condamnée et détruite, le dynamisme puissant venu de Dieu...

Je ne reprocherais pas à Laurent de La Hyre de s’être trouvé incapable de peindre cet élan de joie, de force et espérance ! Qui pourrait le faire ? Mais je suis désolé de ce stupide exercice raté qui ne peut que détourner de la foi ceux qui s’arrêteront à regarder cet immense tableau !

 

 

Retour vers spiritualité des images
Vos commentaires et réactions

 

haut de la page

 

 

Les internautes qui souhaitent être directement informés des nouveautés publiées sur ce site
peuvent envoyer un e-mail à l'adresse que voici : Gilles Castelnau
Ils recevront alors, deux fois par mois, le lien « nouveautés »
Ce service est gratuit. Les adresses e-mail ne seront jamais communiquées à quiconque.