Protestants dans la Ville

Page d'accueil    Liens    

 

Gilles Castelnau

Images et spiritualité

Libres opinions

Spiritualité

Dialogue interreligieux

Hébreu biblique

Généalogie

 

Claudine Castelnau

Nouvelles

Articles

Émissions de radio

Généalogie

 

Libéralisme théologique

Des pasteurs

Des laïcs

 

Roger Parmentier

Articles

La Bible « actualisée »

 

Réseau libéral anglophone

Renseignements

John S. Spong

 

JULIAN MELLADO

Textos en español

Textes en français

 

Giacomo Tessaro

Testi italiani

Textes en français


SpiritualitÉ des images

aa

Peinture 290 x 654 cm

Soulages au Louvre


 

Musée du Louvre

jusqu’au 9 mars 2020



Gilles Castelnau

 

14 décembre 2019

Je ne sais pas si Pierre Soulages aimerait qu’on parle de la spiritualité de ses tableaux, lui qui s’est toujours refusé à toute explication religieuse. Mais il est incontestablement peintre de la lumière. Il ne peint jamais rien d’autre que la lumière. Il est animé d’une seule passion : découvrir le surgissement – souvent improbable – de la lumière dans le noir le plus profond.
D’ailleurs, a-t-il dit, pour peindre la neige j’utilise de l’encre de Chine noire.

Ses tableaux sont noirs mais ce n’est certes pas le noir du deuil, de la détresse, de l’angoisse qu’il peint. Il n’utilise le noir que pour faire apparaître la lumière. En les contemplant, chacun peut sentir la petite espérance surgir en lui.
Celui qui ne verrait en ces toiles qu'un « combat de nègres dans un tunnel » devrait se demander pourtant si elles ne lui font quand même pas penser à sa préoccupation vitale la plus ultime.

Qqu’y a-t-il de plus fondamentalement vital dans la vie et la spiritualité humaines que la lumière jaillissant dans nos ténèbres, comme le répète à l’envi le prophète Esaïe et Jésus lui-même qui disait : « Je suis la lumière ».

Pierre Soulages aura 100 ans le jour de Noël de cette année et depuis sa jeunesse, il n’a jamais peint autrement. Cette exposition qui résume les huit décennies de son œuvre est située dans le prestigieux Salon Carré du Louvre. Elle entend célébrer son prestige. Il a reconnu être ému de voir décrocher au profit des siennes, les œuvres de Cimabue et des autres Primitifs italiens qu’il admire tant !

Peinture 195 x 130 cm, mai 1953


« En éprouvant, en vivant les rapports de couleurs, de formes, l’espace, les structures, les rythmes qui sont propres à un artiste, on est introduit à une nouvelle manière de réagir, d’éprouver et de comprendre le monde ; ainsi naissent entre les hommes et le monde de nouveaux rapports, une nouvelle réalité. Cette peinture qui a l’air coupée du monde est cernée par le monde et lui doit son sens. » Pierre Soulages


Peinture 202 x 143 cm, 22 novembre 1967


Ce n’est pas seulement que le blanc apparaisse à travers des trous du noir, suggérant qu’un autre univers existe au-delà de la plaque métallique noire. C’est aussi que la peinture que Soulages a choisie reflète la lumière qui est « de ce côté-ci ». On est environné de lumière. Ce n’est pas seulement une espérance, c’est une certitude.

 

Peinture 220 x 366 cm, 14 mai 1968


« Un jour je me suis aperçu qu’une peinture que je venais de faire, fonctionnait avec une relation de droite à gauche, des relations latérales si je puis dire, qui dominaient sur les autres et cela m’intéressait. Dans ces peintures en longueur, ces relations introduisaient quelque chose qui m’a attiré l’espace et le temps y sont mêlés différemment, vécus différemment. » Pierre Soulages


Peinture 290 x 654 cm, février-mars 1992. Ce tableau est situé ci-dessus en exergue.

« Ces peintures ont d’abord été appelées Noir-Lumière, désignant ainsi une lumière inséparable du noir qui la reflète. Pour ne pas les limiter à un phénomène optique, j’ai inventé le mot outrenoir, au-delà du noir, une lumière transmutée par le noir et, comme outre-Rhin et outre-Manche désignent un autre pays, outrenoir désigne aussi un autre pays, un autre champ mental que celui du simple noir. » Pierre Soulages

 

a

Peinture 326 x 181, 14 mars 2009    -    Peinture 390 x 130 cm, 18 octobre 2019


La peinture épaisse que Soulage utilise ici reflète la lumière avec des raies brillantes qui bougent et se modifient de façon aléatoires et imprévisibles selon le déplacement du visiteur. Ainsi en est-il de la vie…

 

.

 

Soulages au Centre Pompidou


Centre Pompidou

jusqu'au 9 mars 2020

 

Peinture 146 x 114 cm, 1950

 

Le Centre Pompidou célèbre lui aussi l'anniversaire de 100 ans de Pierre Soulages en exposant 14 de ses oeuvres dazns le cadre de ses collections permanentes.

 

Eau-forte n° XXXVIII, 56 x 56 cm, 1980

 

Le cartel fait remarquer que, s'il peint plutôt en noir, Soulages n'a pas manqué d'utiliser également la couleur, comme ces deux exemples le montrent bien.



Retour vers spiritualité des images
Vos commentaires et réaction


 

haut de la page

 

acable  

 

Les internautes qui souhaitent être directement informés des nouveautés publiées sur ce site
peuvent envoyer un e-mail à l'adresse que voici : Gilles Castelnau
Ils recevront alors, deux fois par mois, le lien « nouveautés »
Ce service est gratuit. Les adresses e-mail ne seront jamais communiquées à quiconque.