Protestants dans la Ville

Page d'accueil    Liens    

 

Gilles Castelnau

Images et spiritualité

Libres opinions

Spiritualité

Dialogue interreligieux

Hébreu biblique

Généalogie

 

Claudine Castelnau

Nouvelles

Articles

Émissions de radio

Généalogie

 

Libéralisme théologique

Des pasteurs

Des laïcs

 

Roger Parmentier

Articles

La Bible « actualisée »

 

Réseau libéral anglophone

Renseignements

John S. Spong

 

JULIAN MELLADO

Textos en español

Textes en français

 

Giacomo Tessaro

Testi italiani

Textes en français


Spiritualité des images

 


Salvador Dali, le Christ de Saint Jean de la Croix

 

le Christ de Saint Jean de la Croix

1951

 

Salvador Dali

 

musée Kelvingrove de Glasgow

 

article paru dans Life and Work

magazine de l’Église d’Écosse
mars 2016

 

pasteur David Fergusson

traduction Gilles Castelnau

 


20 avril 2016

Lors de son retour au musée Kelvingrove de Glasgow en 2006, le Christ de Saint Jean de la Croix de Salvador Dali a été déclaré par un vote populaire comme le tableau le plus populaire d’Écosse.
Son entrée au musée de Glasgow doit beaucoup à son Directeur, Tom Honeyman. Dans une ambiance extrêmement controversée, il l’a acquis à Dali en 1952 pour la somme de 8200 £.
Sa précaution d’avoir inclus une clause de copyright dans l’acte d’achat, a fait que les nombreuses reproductions qui en ont été faites ont fait entrer dans la caisse du musée une sommes plusieurs fois supérieure au prix d’achat.
La rumeur a couru qu’une offre du gouvernement espagnol de le racheter pour 80 millions de £ avait été rejetée. Si la nouvelle est vraie, nous pouvons être reconnaissant de ce refus à ceux qui en ont été responsables.

La représentation de la croix par Dali réunit plusieurs façons de considérer le Christ.

- Ses mains qui étaient cloués à la croix dans le dessin original du 16e siècle de Jean de la Croix dont Dali a dit s’être inspiré, ne le sont plus. Ses bras sont étendus pour embrasser le monde entier.

dessin de Jean de la Croix réalisé vers 1575 et conservé au Monastère de l'Incarnation d'Ávila

- Le Christ crucifié est désormais baigné dans la lumière divine qui brille d’en-haut et qui contraste avec les ténèbres environnantes.

- Tout en bas, la barque des pêcheurs au bord du lac rappelle les scènes de la vie de Jésus – la vocation des premiers disciples, l’apparition du Ressuscité sur la rive du lac de Galilée où Pierre est chargé de garder les brebis.

Quelle que soit sa valeur artistique, cette œuvre de Dali a eu une influence populaire durable en Écosse depuis plus d’un demi-siècle.
Dans notre réflexion spirituelle, nous pouvons réfléchir aux divers aspects du Christ que nous présente ce tableau : à la fois enseignant et guérisseur, ami et compagnon, opposant et condamné, crucifié et déjà ressuscité, élevé au-dessus du monde et illuminant néanmoins nos chemins ici-bas. Le Christ global nous est ici montré, dans sa réalité historique et sa signification cosmique.

 

 

Retour vers spiritualité des images
Vos commentaires et réactions

 

haut de la page

arati  

 

Les internautes qui souhaitent être directement informés des nouveautés publiées sur ce site
peuvent envoyer un e-mail à l'adresse que voici : Gilles Castelnau
Ils recevront alors, deux fois par mois, le lien « nouveautés »
Ce service est gratuit. Les adresses e-mail ne seront jamais communiquées à quiconque.