Protestants dans la Ville

Page d'accueil    Liens    

 

Gilles Castelnau

Images et spiritualité

Libres opinions

Spiritualité

Dialogue interreligieux

Hébreu biblique

Généalogie

 

Claudine Castelnau

Nouvelles

Articles

Émissions de radio

Généalogie

 

Libéralisme théologique

Des pasteurs

Des laïcs

 

Roger Parmentier

Articles

La Bible « actualisée »

 

Réseau libéral anglophone

Renseignements

John S. Spong

 

JULIAN MELLADO

Textos en español

Textes en français

 

Giacomo Tessaro

Testi italiani

Textes en français

Spiritualité

 

John S. Spong

 

Si la naissance miraculeuse
de Jésus
n’est pas vraie

 

 

26 novembre 2016

Traduction Gilles Castelnau

Question


Si la naissance miraculeuse de Jésus n’est pas vraie, comme le Christ, s’il est né de manière totalement humaine, pourrait-il accomplir le salut de l’humanité ?

 

Réponse

La manière dont vous formulez votre question montre qu’à votre avis, c’est sa naissance miraculeuse qui a rendu Jésus divin.

Mais je pense au contraire que c’est parce que les gens avaient la conviction de la présence de Dieu lorsqu’ils rencontraient Jésus qui les a amenés à rédiger les récits de la naissance miraculeuse.

Cette tradition est une tentative du premier siècle de répondre à la question de savoir comment Dieu était entré en Jésus de sorte que l’on avait en lui l’expérience de la présence de Dieu.

Il me semble intéressant de remarquer que seuls Matthieu et Luc recourent à une telle explication. Paul dit seulement que Jésus était « né d’une femme, né sous la loi ».
Marc dit que Dieu est entré en lui au moment de son baptême, lorsque le ciel s’ouvrit et que l’Esprit est descendu sur lui.
Jean dit que Jésus était la Parole, le Logos préexistant et à deux occasions le nomme « fils de Joseph ».

Il est important de noter que dans tout le Nouveau Testament, ceux qui divinisent le plus le Christ sont d’une part Paul, alors qu’il semble bien n’avoir jamais entendu parler de sa naissance miraculeuse et d’autre part Jean qui ne parle que de sa préexistence.

La question fondamentale qui se pose est celle de qui est ce Dieu dont nous expérimentons la présence en Jésus ? Mais ceci dépasse cette chronique.

 

Retour vers "John Spong"
Vos commentaires et réactions

haut de la page

 

Les internautes qui souhaitent être directement informés des nouveautés publiées sur ce site
peuvent envoyer un e-mail à l'adresse que voici : Gilles Castelnau
Ils recevront alors, deux fois par mois, le lien « nouveautés »
Ce service est gratuit. Les adresses e-mail ne seront jamais communiquées à quiconque.