Protestants dans la Ville

Page d'accueil    Liens    

 

Gilles Castelnau

Images et spiritualité

Libres opinions

Spiritualité

Dialogue interreligieux

Généalogie

 

Claudine Castelnau

Nouvelles

Articles

Émissions de radio

Généalogie

 

Libéralisme théologique

Des pasteurs

Des laïcs

 

Réseau libéral anglophone

Renseignements

John S. Spong

 




Et les fondamentalistes ?

 

Lauren van Ham


 pasteur  à San Francisco

 



Traduction Gilles Castelnau


 

 


27 novembre 2023


Question

 

Comment le christianisme est-il affecté par le mouvement fondamentaliste ?


Réponse

pasteur Lauren Van Ham


Cette question mérite effectivement d’être posée dans la mesure où de nombreux médias présentent les positions fondamentalistes comme représentatives du christianisme.

 

• L’habitude du fondamentalisme d’offrir pour chaque question une réponse unique et une seule manière de penser peut avoir quelque chose de rassurant dans un monde incertain mais cette absence de doute implique évidemment un manque d’ouverture à la complexité et la diversité de la réalité.

 

• Les fondamentalistes centrent leur compréhension du christianisme sur la croix du Christ : ce serait grâce à celle-ci que nos faux pas seraient pardonnés. Mais cette focalisation sur la mort de Jésus détourne de sa vie, de son désir d’ouverture à tous les hommes, notamment les exclus, du système permettant aux riches d’opprimer les pauvres et d’unir tout ce qui vit dans la même célébration de la divinité.

 

• Et puis il y a la Bible. En Amérique, les fondamentalistes sont souvent nationalistes et leur focalisation sur certains passages de la Bible qui leur conviennent laisse penser que ce sont eux qui, seuls, donnent la vision chrétienne du monde, ce qui est complètement faux.

Les textes bibliques ont été écrits sur des centaines d’années, par de nombreux auteurs, chacun répondant aux préoccupations sociales et aux forces politiques du moment. Il n’est pas étonnant que leur message soit parfois exclusif et parfois inclusif. Les passages que l’on met en exergue révèlent surtout l’opinion politique de celui qui parle !  

 

Lorsqu’une prédication fondamentaliste promeut la haine, pousse au mal, provoque l’autoritarisme d’un système politique, ce n’est pas au Royaume de Dieu qu’elle nous conduit mais à un retour à l’Empire romain auquel s’opposait justement l’amour libératoire et fraternel enseigné par Jésus.

Il mettait au cœur de son message l’esprit de libération, de justice et d’amour pour tous. Les Béatitudes (Matthieu 5) notamment peuvent être la feuille de route récusant toutes les interprétations destructrices d’amour que l’on pourrait lui attribuer.

 

 


 

 

Retour vers "Spiritualité"
Vos commentaires et réactions

 

haut de la page

 

 

Les internautes qui souhaitent être directement informés des nouveautés publiées sur ce site
peuvent envoyer un e-mail à l'adresse que voici : Gilles Castelnau
Ils recevront alors, deux fois par mois, le lien « nouveautés »
Ce service est gratuit. Les adresses e-mail ne seront jamais communiquées à quiconque.