Protestants dans la Ville

Page d'accueil    Liens    

 

Gilles Castelnau

Images et spiritualité

Libres opinions

Spiritualité

Dialogue interreligieux

Hébreu biblique

Généalogie

 

Claudine Castelnau

Nouvelles

Articles

Émissions de radio

Généalogie

 

Libéralisme théologique

Des pasteurs

Des laïcs

 

Roger Parmentier

Articles

La Bible « actualisée »

 

Réseau libéral anglophone

Renseignements

John S. Spong

 

JULIAN MELLADO

Textos en español

Textes en français

 

Giacomo Tessaro

Testi italiani

Textes en français

Spiritualité

 

 

 

Marcus Borg

citations

 

rassemblées par Deshna Ubeda

 

Marcus J. Borg Quotes

 

Marcus Borg était professeur de théologie à l'université de l'État d'Oregon, États-Unis

 

 

24 janvier 2015

J’abandonne l’idée que la Bible est un objet divin. J’ai appris qu’elle est constituée par la culture humaine, la culture de deux communautés anciennes, l’Israël biblique et le christianisme naissant. C’est ainsi qu’on doit comprendre ses affirmations : ce ne sont pas des affirmations provenant directement ou presque directement de Dieu.
J’ai pris conscience de ce que signifient les mots « révélation divine » et « inspiration de la Bible » (s’ils signifient quelque chose) : il ne s’agit pas d’un objet divin investi d’une autorité divine.

 

.

 

L’idée n’est pas que Jésus était bon, qu’il acceptait tout le monde et que nous devrions faire comme lui (bien qu’évidemment cela serait très bien).
Son enseignement et ses actes révélaient plutôt une idée sociale alternative.
Il ne parlait pas de la manière d’être bon et de bien se conduire dans le cadre d’un système aliénant. Il était critique du système aliénant lui-même.

 

.

 

Dieu veut notre libération, notre exode hors d’Égypte.
Dieu veut notre réconciliation, notre retour de l’Exil.
Dieu veut notre illumination, notre vision claire.
Dieu veut notre pardon, notre libération du péché et de la culpabilité.
Dieu veut que nous nous considérions nous-même comme aimés de Dieu.
Dieu veut notre résurrection, notre passage de la mort à la vie.
Dieu veut que nous ayons à manger et à boire pour satisfaire notre faim et notre soif.
Dieu veut notre bien-être total – pas seulement mon bien-être personnel mais notre bien-être à tous et celui de toute la création.
Bref, Dieu veut notre salut, notre guérison ici sur la terre.
La vie chrétienne est participation à la volonté de Dieu.

 

.

 


Comment les femmes pourraient-elles être à l’image de Dieu si on ne peut pas concevoir Dieu à l’image d’une femme ?

 

.

 


La Bible est un objet humain : elle nous révèle comment nos ancêtres religieux voyaient les choses, non pas comment Dieu voyait les choses.

 

.

 


Le salut concerne plus cette vie que l’au-delà.

 

.

 

La manière dont nous concevons Dieu est importante. C’est d’elle que dépend la crédibilité de la religion en général et du christianisme en particulier.
L’idée que nous avons de Dieu peut le rendre réel ou irréel pour nos contemporains, éloigné de l’humanité ou proche.

 

.

 


Lorsque quelqu’un me dit : « je ne crois pas en Dieu », je lui demande : « Parlez-moi de ce Dieu auquel vous ne croyez pas ». Et presque toujours il s’agit du Dieu du théisme surnaturel.

 

 

Traduction Gilles Castelnau

 

Retour
Retour vers Marcus Borg
Vos commentaires et réactions

 

haut de la page

 

rcus Borg  

 

Les internautes qui souhaitent être directement informés des nouveautés publiées sur ce site
peuvent envoyer un e-mail à l'adresse que voici : Gilles Castelnau
Ils recevront alors, deux fois par mois, le lien « nouveautés »
Ce service est gratuit. Les adresses e-mail ne seront jamais communiquées à quiconque.