Protestants dans la Ville

Page d'accueil    Liens    

 

Gilles Castelnau

Images et spiritualité

Libres opinions

Spiritualité

Dialogue interreligieux

Hébreu biblique

Généalogie

 

Claudine Castelnau

Nouvelles

Articles

Émissions de radio

Généalogie

 

Libéralisme théologique

Des pasteurs

Des laïcs

 

Roger Parmentier

Articles

La Bible « actualisée »

 

Réseau libéral anglophone

Renseignements

John S. Spong

 

JULIAN MELLADO

Textos en español

Textes en français

 

Giacomo Tessaro

Testi italiani

Textes en français

Spiritualité

 

La marche sur l'eau

 

Walking on Water

 

Colin Gibson

Église méthodiste de Dunedin, Nouvelle Zélande

 

 

29 juillet 2003

Un maître de l'école austère et pieuse des derviches méditait sur le bord de la mer. Il entendit soudain, s'élevant d'une petite île la voix d'une prière : Yahu ! Yahu ! C'était la formule sacrée des derviches, mais elle était mal prononcée. Il aurait fallu dire : Ahu ! Ahu !

Le maître en fut attristé et mécontent. Il jugea de son devoir de rectifier l'ignorance de cet infortuné derviche. Une barque était là. Le maître s'y assit et rama jusqu'à la petite île. Devant une hutte un vieil homme se balançait d'arrière en avant en psalmodiant l'incantation sacrée.

- « Mon frère, lui dit le maître, je dois t'avertir que ta prononciation est fautive. Il ne faut pas dire Yahu ! mais Ahu ! ». Et l'homme remercia humblement.

Le maître retourna alors à sa barque, satisfait du devoir accompli. La chose n'était pas sans importance. On savait que la prière correcte et fervente transcendait son auteur à tel point que les maîtres anciens avaient parfois même pu marcher sur l'eau.
Pourtant après quelques instants de silence, la prière s'éleva à nouveau de la petite île, fautive comme auparavant : Yahu ! Yahu !
Et le maître s'étonna dans sa méditation de la capacité de l'humanité à persévérer dans l'erreur.

Et c'est alors qu'il aperçut le vieux derviche : il venait à lui en marchant sur la mer ! Il se prosterna et demanda humblement si le maître voulait bien lui redire la bonne manière de prier car il regrettait de l'avoir déjà oubliée...

 

 

Retour
Vos commentaires et réactions

 

haut de la page

 

 

Les internautes qui souhaitent être directement informés des nouveautés publiées sur ce site
peuvent envoyer un e-mail à l'adresse que voici : Gilles Castelnau
Ils recevront alors, deux fois par mois, le lien « nouveautés »
Ce service est gratuit. Les adresses e-mail ne seront jamais communiquées à quiconque.