Protestants dans la Ville

Page d'accueil    Liens    

 

Gilles Castelnau

Images et spiritualité

Libres opinions

Spiritualité

Dialogue interreligieux

Hébreu biblique

Généalogie

 

Claudine Castelnau

Nouvelles

Articles

Émissions de radio

Généalogie

 

Libéralisme théologique

Des pasteurs

Des laïcs

 

Roger Parmentier

Articles

La Bible « actualisée »

 

Réseau libéral anglophone

Renseignements

John S. Spong

 

JULIAN MELLADO

Textos en español

Textes en français

 

Giacomo Tessaro

Testi italiani

Textes en français

Center for Process Studies

 

La révélation

un phénomène de « résonance »

 

A Resonance Model for Revelation

 

Jerry D. Korsmeyer

ingénieur nucléaire
Manager of Reactor Engineering at the Bettis AtomicPower Laboratory, West Mifflin, Pennsylvania

 

 

24 septembre 2003

On considère aujourd'hui la révélation comme une relation personnelle que Dieu propose à l'homme et à laquelle celui-ci doit s'ouvrir. La théologie du Process nous propose plutôt de rechercher à la suite du professeur Whitehead, l'éclairage que peut apporter la science physique et en particulier le phénomène de « résonance ».
La « résonance » est un phénomène physique produit par un corps lorsqu'il se met à vibrer à une fréquence particulière qui lui est propre. C'est ainsi qu'une troupe de soldats marchant au pas sur un pont peut en provoquer la rupture si la cadence de leur pas correspond à la fréquence naturelle d'oscillation du pont. A chaque pas le balancement du pont s'accroît jusqu'à entraîner une entrée en résonance si violente qu'elle provoque la catastrophe. Il est d'ailleurs traditionnel de faire rompre la cadence à une troupe passant un pont.
Le phénomène de résonance se rencontre dans bien d'autres systèmes : le réglage d'une radio se fait en tournant le bouton qui ajuste la fréquence de ses composants électroniques sur la fréquence de l'émetteur.

Comparons ce phénomène à la relation de Dieu et de l'homme : A chaque occasion Dieu ouvre devant sa créature un éventail de possibilités. Mais c'est elle qui se détermine en tenant compte des différentes forces qui s'exercent sur elle, y compris celles qui proviennent de son passé.

C'est alors que sa « vibration » se trouvera plus ou moins en résonance avec la « vibration » de Dieu et que l'action divine en sera plus ou moins maximisée. L'efficacité de l'action de Dieu dépend en effet de la résonance dans laquelle elle entre avec les buts poursuivis par sa créature. C'est cette harmonie entre la présence de Dieu et sa réception par l'homme que les théologiens nomment « révélation ». C'est elle qui permet à Dieu d'agir efficacement dans le monde.

Ce sentiment d'entrer en résonance avec la présence active de Dieu correspond à une expérience fréquemment ressentie. C'est la conviction d'expérimenter une communion avec Dieu et son amour, de ressentir un accord profond entre nos pensées, nos intentions, nos talents, nos potentialités et les intentions de Dieu ; le sentiment que nous atteignons l'épanouissement absolu de la puissance qui agit en nous et que nous touchons enfin réellement à l'accomplissement de notre être le plus authentique et le plus profond.

Chacune des religions révélées a connu ces phénomènes d'illumination, de révélation, d'extase de ses prophètes ou de ses voyants, phénomènes formulés et présentés ensuite sous forme doctrinale par les théologiens .

Ce modèle de la résonance préserve l'affirmation théologique universelle que l'initiative de la révélation est toujours venue d'abord de Dieu mais qu'il revient à l'homme d'entrer à son tour dans cette communion et d'en saisir l'élément révélateur.

 

Traduction Gilles Castelnau

 

Retour vers la page d'accueil
Retour vers "Théologie du Process"
Vos commentaires et réactions


 

haut de la page

 

 

Les internautes qui souhaitent être directement informés des nouveautés publiées sur ce site
peuvent envoyer un e-mail à l'adresse que voici : Gilles Castelnau
Ils recevront alors, deux fois par mois, le lien « nouveautés »
Ce service est gratuit. Les adresses e-mail ne seront jamais communiquées à quiconque.