Protestants dans la Ville

Page d'accueil    Liens    

 

Gilles Castelnau

Images et spiritualité

Libres opinions

Spiritualité

Dialogue interreligieux

Hébreu biblique

Généalogie

 

Claudine Castelnau

Nouvelles

Articles

Émissions de radio

Généalogie

 

Libéralisme théologique

Des pasteurs

Des laïcs

 

Roger Parmentier

Articles

La Bible « actualisée »

 

Réseau libéral anglophone

Renseignements

John S. Spong

 

JULIAN MELLADO

Textos en español

Textes en français

 

Giacomo Tessaro

Testi italiani

Textes en français

Spiritualité

 

Reconnaître les autres religions ?

 

Give credence to the truth and reality of other religions?

 

 

Marcus Borg

professeur de théologie à l'université de l'État d'Oregon, États-Unis

 

 

24 septembre 2008

Comment les chrétiens peuvent-ils dire que le christianisme est la voie de Dieu et reconnaître en même temps les autres religions ?

Le pluralisme religieux est généralement accepté aux États-Unis et dans le monde entier. Considérer que sa propre religion est la vérité absolue et le seul chemin vers Dieu signifierait que toutes les autres religions du mnde sont fausses. Tout véritable dialogue interreligieux deviendrait dès lors impossible et on ne pourrait adresser la parole à l'autre que dans le but de le convertir.

Nous sommes nombreux à penser que les grandes religions du monde sont toutes valides et légitimes. Elles représentent les réponses que l'on apporte dans différentes cultures à l'expérience de la présence de Dieu.

-  Être chrétien signifie que c'est en Jésus que l'on trouve la révélation décisive de Dieu.

-  Être musulman signifie qu'on trouve cette révélation dans le Coran.

-  Être juif signifie qu'on trouve cette révélation dans la Tora etc.

Je ne crois pas qu'une de ces conceptions soit meilleure qu'une autre. On pourrait même dire qu'elles sont toutes divinement inspirées.

Être chrétien, dans ces conditions, signifie que l'on est profondément engagé dans sa propre tradition tout en reconnaissant la validité des autres.

Prenons une analogie : en tant que citoyen, je puis aimer profondément ma patrie, penser qu'elle est l'endroit du monde où je préfère vivre et ne pas désirer vivre ailleurs, sans pour autant dire qu'elle est la meilleure de toutes ou que son style de vie est le seul qui mérite d'êrtre vécu.

Je me dis parfois qu'il serait bon pour nous Américains de comprendre par exemple comment on peut être hollandais. On peut, en effet, être Hollandais, aimer les Pays-Bas et être heureux d'y vivre sans prétendre que l'on est les meilleurs. Il serait également bon pour les chrétiens d'aimer profondément leur religion sans penser lui être infidèle en pensant que les autres sont bonnes elles aussi.

 

 

                             

 Traduction Gilles Castelnau

 

Retour vers « Marcus Borg »
Retour vers "spiritualité"
Retour vers "interreligieux"
Vos commentaires et réactions

 

haut de la page

 

 

Les internautes qui souhaitent être directement informés des nouveautés publiées sur ce site
peuvent envoyer un e-mail à l'adresse que voici : Gilles Castelnau
Ils recevront alors, deux fois par mois, le lien « nouveautés »
Ce service est gratuit. Les adresses e-mail ne seront jamais communiquées à quiconque.