Protestants dans la Ville

Page d'accueil    Liens    

 

Gilles Castelnau

Images et spiritualité

Libres opinions

Spiritualité

Dialogue interreligieux

Hébreu biblique

Généalogie

 

Claudine Castelnau

Nouvelles

Articles

Émissions de radio

Généalogie

 

Libéralisme théologique

Des pasteurs

Des laïcs

 

Roger Parmentier

Articles

La Bible « actualisée »

 

Réseau libéral anglophone

Renseignements

John S. Spong

 

JULIAN MELLADO

Textos en español

Textes en français

 

Giacomo Tessaro

Testi italiani

Textes en français

Progressivechristianity.org

 

 

 

 Le problème de Dieu

 

The God Thing

 

Fred Plumer

pasteur de l’Église Unie du Christ
Irvine, Californie, États-Unis
président du réseau
ProgressiveChristianity.org

 



29 octobre 2012

[…]
Je pense à une dame qui m’a interrogé sur notre conception de Dieu lorsqu’elle m’a entendu dire que je ne croyais pas à un Etre « dans le ciel », qui exauce les prières, qui nous guide personnellement, qui nous réconforte dans le besoin, qui attend de nous un certain style de vie, de croyance et de pensée et qui requiert notre louange et notre adoration.
[…]
Il est vrai que beaucoup d’entre nous ont la conception d’un Dieu personnel. Mais ceux qui pensent avoir vraiment vécu une communion avec ce qu’ils peuvent appeler « Dieu », lorsqu’ils nous en parlent, ne décrivent pas « Dieu » mais seulement le sentiment qu’ils ont eu d’un Grand Mystère.
Il semble que nous ne pouvions faire mieux, alors qu’il nous paraît si réel, que de parler d’un Grand Mystère.
On peut dire le sentiment que l’on a de Dieu mais on ne peut prétendre décrire Dieu lui-même.
Comme l’a écrit Gordon D. Kaufman, professeur de théologie à Harvard dans son livre « In Face of Mystery » (Face au mystère) : « les mythes et les symboles, les dogmes et la réflexion théologique sont des mystères profonds et fondamentalement insondables. Le sens ultime de la vie, et la compréhension du monde et de la place qui y est la nôtre sont des questions qui dépassent l’esprit humain. »

Que peuvent donc dire les chrétiens libéraux du problème de « Dieu » ?
- Premièrement nous pouvons dire qu’il s’agit d’un mystère qui dépasse toute compréhension. Qu’on « le » nomme Suprême Mystère, Signification Ultime, « Unité », ou autrement… mais je crois qu’il est temps de récuser l’idée dualiste des deux règnes, le réel et le mystérieux, le naturel et le surnaturel.
Je crois que nous pouvons avoir des occasions de communion avec « Dieu ». J’en fais moi-même l’expérience presque chaque jour ici ou là, lors d’une réflexion ou d’une rencontre.

- Deuxièmement il est aussi temps d’admettre qu’il n’y a personne « là haut » à qui nous devions louange, remerciements ou même obéissance.
Je peux vivre en harmonie avec les forces agissantes de l’univers et je peux les ignorer. Cela ne changera rien à mon sort après ma mort. Mais je sais aussi que je peux voir, entendre, éprouver le surgissements d’extraordinaires miracles présents autour de moi et en moi, n’importe quand et où que j’aille.

- Et enfin, il nous faut apprendre à vivre en paix au milieu de l’inconnu. Je cherche souvent, comme tout le monde, des réponses, un éclairage, une sécurité intérieure. Si nous voulons être ouvert aux merveilles du monde, nous devons accepter de cohabiter avec les Mystères Ultimes.

Je voudrais terminer avec une citation que j’ai affichée sur le mur de mon bureau : « Toute notre science n’est qu’une petite île au milieu d’une immense mer inexplorée. Préférerons-nous la petite île de notre prétendue science ou l’infini de la mer du mystère ? » (Karl Rahner)

 

Traduction Gilles Castelnau

 

Retour vers Fred Plumer
Retour vers "libres opinions"

Vos commentaires et réactions

 

haut de la page

 

eticipants  

 

Les internautes qui souhaitent être directement informés des nouveautés publiées sur ce site
peuvent envoyer un e-mail à l'adresse que voici : Gilles Castelnau
Ils recevront alors, deux fois par mois, le lien « nouveautés »
Ce service est gratuit. Les adresses e-mail ne seront jamais communiquées à quiconque.