Protestants dans la Ville

Page d'accueil    Liens    

 

Gilles Castelnau

Images et spiritualité

Libres opinions

Spiritualité

Dialogue interreligieux

Hébreu biblique

Généalogie

 

Claudine Castelnau

Nouvelles

Articles

Émissions de radio

Généalogie

 

Libéralisme théologique

Des pasteurs

Des laïcs

 

Roger Parmentier

Articles

La Bible « actualisée »

 

Réseau libéral anglophone

Renseignements

John S. Spong

 

JULIAN MELLADO

Textos en español

Textes en français

 

Giacomo Tessaro

Testi italiani

Textes en français

Libres opinions

 


Que peut être aujourd’hui

le christianisme ?

 

Sitting on the Edge of the Fence

 

Fred Plumer

pasteur de l’Église Unie du Christ
Irvine, Californie, États-Unis
président de
The Center for a Progressive Christianity

 

 

13 décembre 2009

Que peut être aujourd’hui le christianisme ?
La première raison pour laquelle nos Églises s’enfoncent aujourd’hui est qu’elles ne savent plus ce qu’elles ont à enseigner ni même quelle est leur raison d’être.
Les théologiens ont réalisé, depuis un demi-siècle, un excellent travail de déconstruction du mythe du seul et unique Dieu-Jésus. Les fondements du dogme de la Trinité ont été systématiquement détruits, comme le savent bien les étudiants en théologie.
Des théologiens comme Robert M. Price, Burton L. Mack et Tom Harpur ont analysé et déconstruit le Jésus historique au  point que l’on se demande même s’il y a encore un Jésus historique.

Harpur considère que l’histoire de Jésus est analogue à celle d’Osiris et Horus dans la mythologie égyptienne en ce qui concerne la naissance virginale, le serviteur souffrant, l’homme-Dieu sauveur, et la résurrection le 3e jour. Tout ceci est publié et les textes sont disponibles pour tous ceux qui s’y intéressent. Les prêtres et les pasteurs les plus sérieux ont pu les lire ainsi que les étudiants en théologie.

Il en résulte que nombre de prêtres et de pasteurs, de responsables d’Églises, ne savent plus vraiment que dire et pourquoi le dire. Ils sont mal à l’aise d’enseigner des choses dont ils ne sont plus convaincus et plus mal à l’aise encore à l’idée de déstabiliser leurs paroissiens. Ils sont en pleine confusion. Ils parlent de justice sociale, du Jésus historique, mais n’osent guère aborder les problèmes qu’ils rencontrent dans leurs croyances.
Alors les prières liturgiques demeurent inchangées, les rites et les sacrements demeurent les mêmes, les prédications se font évasives et plates. Les gens en recherche spirituelle prennent le large et se sentent frustrés.

Comment notre Centre peut-il aider ?  Nous reconstituons ensemble une nouvelle christologie qui nous semble convaincante et une théologie crédible. Nous nous efforçons de manifester notre conviction que toutes les créatures sont des étincelles du divin et nous croyons que nous pouvons incarner la divinité par notre foi, notre esprit et nos actions.
Si nous suivons réellement et joyeusement la voie du Christ, nous concrétiserons le divin de l’intérieur et nous le découvrirons dans nos prochains. Nous avons le pouvoir et le devoir de diviniser le monde. Et cette tâche est exaltante.

Quelle est la voie du Christ ? Elle est contemplation et engagement. Elle est une manière nouvelle d’être, de voir et d’écouter la réalité. Elle est juste devant nous, malgré les efforts des chrétiens de l’obscurcir, dès le début, sous leurs préjugés.
Une chose me paraît certaine, la voie du Christ n’est pas une question d’être sauvé mais d’être enseigné. Et de l’être par un maître très spécial, qui est né à Noël.
                                                             

 

Traduction Gilles Castelnau

 

Retour vers Fred Plumer
Retour vers "libres opinions"

Vos commentaires et réactions

 

haut de la page

 

eticipants  

 

Les internautes qui souhaitent être directement informés des nouveautés publiées sur ce site
peuvent envoyer un e-mail à l'adresse que voici : Gilles Castelnau
Ils recevront alors, deux fois par mois, le lien « nouveautés »
Ce service est gratuit. Les adresses e-mail ne seront jamais communiquées à quiconque.