Protestants dans la Ville

Page d'accueil    Liens    

 

Gilles Castelnau

Images et spiritualité

Libres opinions

Spiritualité

Dialogue interreligieux

Hébreu biblique

Généalogie

 

Claudine Castelnau

Nouvelles

Articles

Émissions de radio

Généalogie

 

Libéralisme théologique

Des pasteurs

Des laïcs

 

Roger Parmentier

Articles

La Bible « actualisée »

 

Réseau libéral anglophone

Renseignements

John S. Spong

 

JULIAN MELLADO

Textos en español

Textes en français

 

Giacomo Tessaro

Testi italiani

Textes en français

Libre opinion

 

 

Être protestant libéral

 

 

Raphaël Picon

 


 

Éditorial du mensuel protestant Évangile et Liberté d'avril 2009

 

3 avril 2009

Être protestant libéral, ce n'est pas s'arroger le monopole de la liberté de croire et de penser. Ce n'est pas se réserver l'idée que l'amour de Dieu est pour tous, que Dieu se révèle ailleurs que dans le Christ, qu’il est au-delà de ce que nous disons à son sujet.

Être protestant libéral, ce n'est pas s'attribuer le fait qu'Évangile et liberté s'appellent mutuellement. Cela, tous les chrétiens sont invités à le croire et le penser.

Être chrétien, c'est être libre, inspiré par l'Évangile du Christ, celui de l'insurrection de la vie contre la mort, de la libération contre toutes les aliénations (religieuses, politiques, économiques, culturelles, etc.). Cette liberté naît de se savoir reconnu et autorisé dans l'existence. Tel que je suis, et tel que je suis avec Dieu. C'est-à-dire continuellement recréé par lui, attiré par lui vers une existence plus épanouie et en lutte pour un monde plus accompli.

Être chrétien, c'est forcément associer l'Évangile à la liberté. Un Évangile sans liberté serait une loi tyrannique ; une liberté sans Évangile risquerait d'être sans amour.

Le protestantisme libéral n'est pas une variante parmi d'autres du christianisme : il cherche à incarner l'essence même du christianisme. Il œuvre ainsi à rendre le christianisme possible. Il le libère de l'esprit d'orthodoxie qui souvent l'étouffe. Il préfère les questions ouvertes, celles qui rappellent que la vérité est toujours objet de recherche, aux réponses définitives qui contrarient la pensée.

Il confesse un Dieu sans barbe, libéré de ses oripeaux mythologiques qui bêtifient la foi. Il lutte contre l'obscurantisme religieux, les dogmatismes, les fondamentalismes et les sectarismes. Il n'a de cesse de rappeler que le Christ est l'utopie réalisée d'un être nouveau, libre, aimé. Être un protestant libéral, ce n'est pas être 'le fidèle d'une chapelle de la liberté, c'est retrouver et vivre le christianisme lui-même, dans la liberté fondamentale à laquelle il nous appelle.

 


Retour vers Raphaël Picon
Retour
Vos commentaires et réactions

 

 

haut de la page

 

 

Les internautes qui souhaitent être directement informés des nouveautés publiées sur ce site
peuvent envoyer un e-mail à l'adresse que voici : Gilles Castelnau
Ils recevront alors, deux fois par mois, le lien « nouveautés »
Ce service est gratuit. Les adresses e-mail ne seront jamais communiquées à quiconque.