Protestants dans la Ville

Page d'accueil    Liens    

 

Gilles Castelnau

Images et spiritualité

Libres opinions

Spiritualité

Dialogue interreligieux

Hébreu biblique

Généalogie

 

Claudine Castelnau

Nouvelles

Articles

Émissions de radio

Généalogie

 

Libéralisme théologique

Des pasteurs

Des laïcs

 

Roger Parmentier

Articles

La Bible « actualisée »

 

Réseau libéral anglophone

Renseignements

John S. Spong

 

JULIAN MELLADO

Textos en español

Textes en français

 

Giacomo Tessaro

Testi italiani

Textes en français

Libre opinion

 

La victoire en chantant.

 

 pasteur Jean Hoibian

 

28 janvier 2009
Tom est un bon copain, mon meilleur ami sans doute.
Outre un âge avancé comme moi, nous avons en commun des idées sur la vie, sur Dieu, sur les femmes et sur la politique.

Sur le tard il s’est mis à l’informatique. Moi aussi.
Souvent on se téléphone. Moins souvent maintenant, car c’est moins cher d’envoyer un mail et moins frustrant que de tomber sur le répondeur.
Si toutefois l’envie me prend d’entendre sa voix  je tente et c’est sa chère et tendre qui me répond : « il est sorti faire sa petite promenade hygiénique » (savez-vous qu’il existait dans le parc du Luxembourg, à côté des balançoires pour enfants, des animaux de carrousel montés sur ressorts, étiquetés : « chevaux hygiéniques » ? Marrant, non ?
Je poursuis le coup de fil : « il va bien Tom ? », « en ce moment, très bien ! il siffle, il chante, c’est bon signe ». « A plus, salut ! »

Cette propension de Tom à accompagner tous ses actes par la musique ou par des chants me fait penser à de vieilles rengaines anciennes : « un maçon chantait une chanson... », ou bien « siffler en travaillant... »
(Pardonnez-moi, mais aujourd’hui, j’ai envie de dire des bêtises)
Pourtant Tom ne trouve pas la vie très drôle en ce moment.
Moi non plus. Faut-il énumérer ?

Le Chef de l’État m’exaspère. Les gens qui ont voté pour lui ont pris une grosse responsabilité. Mais, bien sûr, pas question d’avouer qu’on s’est trompé. Surtout qu’en considérant la conduite débile des dirigeants de la gauche, on se sent pardonné !
Le gouvernement lance plein de réformes mal préparées, sans concertation. Les citoyens concernés font cortège dans la rue et... on annule le projet. Tom en a marre de cette incohérence. Il trouve ridicule cette guerre permanente entre majorité et opposition. C’est ça la démocratie ? (le gouvernement du peuple, avec le peuple, pour le peuple)

Tom et moi, ont a toujours des enracinements à gauche. A cause des Droits de l’Homme, de la Justice sociale, du refus de troquer sa liberté contre les idoles modernes : le fric, le pouvoir, l’avoir.
Dans notre petite tête existe un lien entre l’Évangile et la priorité à accorder aux « offensés, blessés, humiliés,méprisés, exclus, de la vie. Vous n’êtes pas d’accord ? alors relisons la Bible ensemble et avançons nos pions sur l’échiquier de la vie, discutons ! »

Mais Tom est en deuil de la gauche. Va-t-il chanter : « Amusons-nous, foutons-nous d’tout... », comme avant la guerre ?
Non, Tom est sérieux. Il est politisé et tente de comprendre le tsunami financier qui frappe le monde, et va nous fabriquer un Himalaya de misère, de sans emploi, de sans toit, de sans droit, de sans espoir. Les responsables de cette crise internationale sont, semble-t-il, les Occidentaux, qui, chose qui trouble Tom, ont tous des racines chrétiennes.

Alors Tom me pousse à faire de la théologie. Il me prête des bouquins sur l’Histoire du christianisme. Et ça me trouble ces déviations de l’esprit de Jésus au cours des siècles. Les Églises ont-elles failli ? « Jésus était venu annoncer, inaugurer, le royaume de Dieu... et c'est l'Église qui est venue »

Qu’est-ce qu’il peut bien chanter Tom quand il voit ce grand gâchis de l’idéal évangélique ?

Et puis à côté de la soupe politicaille, s’affichent les drames qui mobilisent Tom et beaucoup de citoyens sensibles : les sans-papiers, particulièrement les demandeurs d’asile. La France se reconnaît-elle dans cette chasse aux étrangers, dans leur arrestation, leur enfermement, leur expulsion ?
Tom se souvient qu’après la guerre ce sont ces étrangers qui ont sué sang et eau pour reconstruire notre pays. Tom a lu que le néo-colonialisme occidental affame les pays africains, et qu’il est donc naturel que tant d’entre eux cherchent à travailler, en envoyant « au pays » les deux tiers de leur maigre salaire. Des économistes qualifiés annoncent d’ailleurs la nécessité d’une main d’œuvre étrangère, pour demain.

Seconde préoccupation : la guerre menée par les Israéliens contre les Palestiniens dans la poche de Gaza. Une horreur ! une catastrophe humanitaire ! Tom finit par penser que depuis 60 ans les Juifs d’Israël n’ont qu’un seul projet : chasser tous les Palestiniens de leur pays pour s’y installer. Ce projet est politique et non religieux. Mais les chrétiens sont piégés par de vieilles croyances. Avec la majorité des citoyens (y compris ceux de confession musulmane) ils refusent et redoutent tout anti-sémitisme, mais le colonialisme sionisme comment l’accepter ?

Donc tout va mal pour Tom. La politique française, la crise financière mondiale, les guerres d’Irak et d’Afghanistan, le drame Israelo-Palestinien, les sans-papiers. Ne lui reste-t-il que la déprime, la sinistrose ?

Non et non ! Tom a son secret : il siffle et chante toute la  journée
Car toute la Bible nous appelle à l’espérance !
Tom sait dans le secret de son cœur que ni Jésus son frère, ni Dieu son père ne l’abandonnent à la perplexité face aux énormes problèmes du monde. Point question de s’en détourner pour ne penser qu’à son salut personnel. Ni non plus de se croire capable de changer le monde. Tom chante des cantiques et des Psaumes dont les paroles d’espoir retentissent en lui. Il siffle tout un répertoire de chants scouts, mais aussi une grande partie des chansons populaires dont la France a le secret.

Tom ne méprise pas les grandes messes populaires où des milliers de jeunes s’enivrent des expressions chantées, parfois hurlées, par les grandes vedettes. N’est-ce pas pour ces fans, le moyen de retrouver goût à la vie ? de s’identifier à des idéaux, de reprendre espoir ?

En guise de conclusion, je veux citer quelques réflexions étonnantes du neurologue britannique Olivier Sacks à propos des bienfaits de la musique et de la chanson : « la musique intérieure peut soulager l’ennui, donner un rythme aux gestes et aux mouvements, diminuer la lassitude, redonner le moral, et aussi établir des connexions avec un inconscient profondément enfoui... La musique semble aussi essentielle à la vie humaine que le langage. »

Tom chante et siffle ce qui lui passe par la tête. Il passe d’un air d’opéra à une chansonnette du folklore suisse, à une rengaine d’avant-guerre, ou à la centaine de chants scouts qui évoquent dans sa tête des souvenirs très précis et des courants d’enthousiasme ! Il chante souvent trop fort, ce qui fatigue son épouse mais pour lui c’est une catharsis lui permettant de repousser le découragement.

Merci mon vieux Tom pour ta précieuse thérapie ! J’ai ressorti mon vieil harmonica et me suis mis à chanter, à mon tour. Essayez amis ! Oublions quand il le faut, les puissants, les dominateurs, les tristes racistes, les sans-cœur, les imbéciles, les grenouilles de bénitier !
Le monde a besoin de joie, de tendresse, de poésie, de simplicité.
Tom sait passer de l’atmosphère tendue d’une manif pour la paix, à l’écoute d’une mésange et à un chant de sa jeunesse :
« Chante et ris pour tous tes frères accablés par leur malheur,
 Ta chanson joyeuse et fière, leur dira le vrai bonheur 
».
                             

   

Retour vers "Jean Hoibian"
Retour vers libres opinions
Vos commentaires et réactions

 

haut de la page

 

 

Les internautes qui souhaitent être directement informés des nouveautés publiées sur ce site
peuvent envoyer un e-mail à l'adresse que voici : Gilles Castelnau
Ils recevront alors, deux fois par mois, le lien « nouveautés »
Ce service est gratuit. Les adresses e-mail ne seront jamais communiquées à quiconque.