Protestants dans la Ville

Page d'accueil    Liens    

 

Gilles Castelnau

Images et spiritualité

Libres opinions

Spiritualité

Dialogue interreligieux

Généalogie

 

Claudine Castelnau

Nouvelles

Articles

Émissions de radio

Généalogie

 

Libéralisme théologique

Des pasteurs

Des laïcs

 

Réseau libéral anglophone

Renseignements

John S. Spong

 



Tous bénévoles !

Jean-Marie de Bourqueney


directeur de l’hebdomadaire protestant
Réforme

éditorial paru le 14 décembre 2023

 

 


14 décembre 2023

Si les bénévoles, dans notre société, arrêtaient de s’engager et de travailler du jour au lendemain, tout notre tissu social s’effondrerait. La culture, le sport, les loisirs, l’éducation populaire (par exemple le scoutisme) et, surtout, toutes les actions de solidarité envers les plus fragiles disparaîtraient soudainement, réduisant notre pays à une somme d’individualités isolées ou à de simples clients d’un système marchand. Il faut ajouter que les bénévoles, très souvent, font ce que l’État ne parvient plus à faire. C’est donc aussi le système politique qui s’écroulerait comme un château de cartes.

Nous pouvons avoir des actions exception- nelles, comme le Téléthon le week-end dernier, mais aussi de nombreuses actions quotidiennes discrètes, menées par toutes les associations. Chacune nous rappelle que l’on peut sauver notre humanité... De plus, comme il m’est sou- vent arrivé de le rappeler, en tant que pasteur, aux responsables politiques, le rôle des religions est essentiel. Celles-ci sont à l’origine de nombreuses actions d’entraide et de solidarité, tant au niveau local que national, et même international. Elles contribuent largement au mieux-être de la société. Considérer alors la laïcité comme l’effacement des religions est une aberration et un risque social majeur. Il nous faut regarder les choses en face : le bénévolat, religieux ou non, est un des piliers de notre société. Peut-être faudrait-il le clamer plus haut et fort que nous ne le faisons actuellement, et avoir une reconnaissance infinie pour tous ces bénévoles qui s’engagent au service des autres.

Allons plus loin, le christianisme, comme les autres religions, repose essentiellement sur le bénévolat. Dans mon ancienne paroisse, il y avait deux salariés (le pasteur et la secrétaire) et 120 bénévoles engagés dans les activités de l’Église et de l’entraide ! Là encore, il nous faut ouvrir les yeux. Cela signifie que la vie des Églises doit s’appuyer d’abord sur cette notion d’engagement bénévole, de service. Cela fait d’ailleurs vraiment partie des convictions fondatrices du protestantisme. En effet, pour nous, chacun est appelé au service du prochain parce qu’il est, d’abord, aimé par Dieu. La grâce nous pousse à l’engagement. Cela se traduit aussi par la notion de sacerdoce universel, qui nous rend tous coresponsables de la vie de l’Église et de son devenir.

Allons encore un peu plus loin : cette distinction entre « bénévole » et « professionnel » est-elle totalement pertinente ? L’étymologie de bénévole vient de « bonne volonté ». Ne sommes-nous pas toutes et tous appelés à être, dans toutes nos actions et nos existences, des êtres humains de bonne volonté ? Tous bénévoles !

 


Retour vefs libres opinions

Vos commentaires et réactions

 

haut de la page



 

 

Les internautes qui souhaitent être directement informés des nouveautés publiées sur ce site
peuvent envoyer un e-mail à l'adresse que voici : Gilles Castelnau
Ils recevront alors, deux fois par mois, le lien « nouveautés »
Ce service est gratuit. Les adresses e-mail ne seront jamais communiquées à quiconque.