Protestants dans la Ville

Page d'accueil    Liens    

 

Gilles Castelnau

Images et spiritualité

Libres opinions

Spiritualité

Dialogue interreligieux

Hébreu biblique

Généalogie

 

Claudine Castelnau

Nouvelles

Articles

Émissions de radio

Généalogie

 

Libéralisme théologique

Des pasteurs

Des laïcs

 

Roger Parmentier

Articles

La Bible « actualisée »

 

Réseau libéral anglophone

Renseignements

John S. Spong

 

JULIAN MELLADO

Textos en español

Textes en français

 

Giacomo Tessaro

Testi italiani

Textes en français

Libre opinion



 

Quel est ton talent ?

 

 

Gilles Carbonell


 

3 novembre 2020

À l’époque où elle a été écrite, la parabole biblique dite « parabole des talents » ne faisait pas référence, comme aujourd’hui, à un savoir-faire, mais simplement à une somme d’argent. Plusieurs interprétations ont été proposées, mais l’interrogation demeure : tu as reçu un talent, qu’en fais-tu ?

De toutes façons, de nos jours, on peut très bien prendre le mot talent au sens actuel, c'est-à-dire au sens de « quelque chose que l’on sait faire », plus moins bien mais on sait le faire.

À tout moment mais plus particulièrement dans ces moments où nous vivons, il est bénéfique de se poser cette question : qu’est-ce que je sais faire, moi, quelles sont mes aptitudes, même les plus anciennes, les plus oubliées comme les plus récentes, quels sont mes talents ?

Qu’as-tu fait de ton talent ?

Qu’est-ce que je sais faire ?

Les habitants du Chambon-sur-Lignon, dans les Cévennes, ont eu une véritable activité résistante pendant la seconde guerre mondiale. Leur action la plus connue a consisté à héberger clandestinement des enfants juifs – plusieurs milliers – et à organiser leur évasion vers l’étranger, la Suisse notamment.

Quand les autorités israëliennes ont inscrit le village au mémorial Yad Vashem – liste des « Justes » qui ont aidé et caché des juifs pendant le conflit – les habitants ont été de nombreuses fois interrogés sur les raisons de leur action.

Pourquoi avez-vous fait tout cela ? La réponse était immanquablement « nous ne sommes pas des héros, simplement ces enfants étaient là, nous n’allions quand même pas les renvoyer et les abandonner. »

Quand on fait l’inventaire de ses talents, c’est comme quand on fait le compte de ses richesses : on peut simplement les garder pour soi sans rien en faire, ou on peut les utiliser pour sa satisfaction propre, mais aussi et surtout, on peut en utiliser une partie pour faire du bien à son prochain. Et en cette période difficile, tragique pour certains, cette période de confinement, d’isolement social, de solitude, de peur parfois, il est sans doute bon d’utiliser son talent à bon escient.

Et alors, j’imagine aisément que cet inventaire de ses talents se marie très bien avec l’autre question : pourquoi faites-vous tout cela ?

La réponse doit rester toute simple : « parce que je sais le faire ».

L’objectif est difficile, ambitieux, trop peut-être, mais si on n’essaie pas on est sûr de ne pas réussir !

 



Retour vers Gilles Carbonell
Retour vers "libres opinions"

Vos commentaires et réactions

 

haut de la page

 

   

 

Les internautes qui souhaitent être directement informés des nouveautés publiées sur ce site
peuvent envoyer un e-mail à l'adresse que voici : Gilles Castelnau
Ils recevront alors, deux fois par mois, le lien « nouveautés »
Ce service est gratuit. Les adresses e-mail ne seront jamais communiquées à quiconque.