Protestants dans la Ville

Page d'accueil    Liens    

 

Gilles Castelnau

Images et spiritualité

Libres opinions

Spiritualité

Dialogue interreligieux

Hébreu biblique

Généalogie

 

Claudine Castelnau

Nouvelles

Articles

Émissions de radio

Généalogie

 

Libéralisme théologique

Des pasteurs

Des laïcs

 

Roger Parmentier

Articles

La Bible « actualisée »

 

Réseau libéral anglophone

Renseignements

John S. Spong

 

JULIAN MELLADO

Textos en español

Textes en français

 

Giacomo Tessaro

Testi italiani

Textes en français


Protestantismes

convictions & engagements

Colloque international, historique et interreligieux

22 & 23 septembre 2017


Actes du Colloque de l’Hôtel de Ville de Paris

ouvrage collectif initié par la Fédération protestante de France

Patrick Cabanel (Éd)

 

Fédération protestante de France
éd. Olivétan
240 pages – 25 €

 

recension Gilles Castelnau


18 février 2019

Ce beau livre, abondamment et heureusement illustré nous donne la teneur des nombreuses interventions du colloque, remarquables et diverses.
En voici quelques passages.
Nul doute qu’en en consultant la table des matières, le lecteur intéressé par le protestantisme souhaitera en connaître tous les contenus.

 



La Fédération protestante de France s'est fortement engagée sur la question de la justice climatique depuis 2014
en amont de la COP 21 et depuis en mobilisant ses églises autour du label église Verte

 

 

Table des matières

Introduction au colloque

Discours de François Clavairoly,
Président de la Fédération Protestante de France

Discours de Anne Hidalgo
Maire de Paris

Discours de Emmanuel Macron
Président de la République Française

Ce que fait le protestantisme (et toute religion) à la civilisation
Patrick Cabanel

Les protestants 500 ans après la Réforme
Michel Bertrand

 

Luther et le déploiement de la Réforme

Martin Luther, la proclamation du Dieu qui fait grâce
Matthieu Arnold

De Luther au protestantisme
Marc Lienhard

Causes et conséquences de la Réforme en Allemagne et en Europe
Thomas Maissen

 

Diversité des Réformes

L’anabaptisme, un autre visage de la Réforme
Neal Blough

Calvin ou la Réforme des réfugiés
Marianne Carbonnier-Burkard

La Réforme dans les îles Britanniques
Bernard Cottret

 

La Réforme au miroir des autres courants religieux

Catholiques et protestants en France : une histoire conflictuelle à revisiter?
Philippe Joutard

L’apport des théologiens protestants
Hisham Abdelgawad

Juifs et protestants
Rita Hermon-Belot

Protestantisme et orthodoxie en France : Deux familles chrétiennes en dialogue
Michel Stavrou

 

Influence de la Réforme sur les arts et la culture

Pourquoi chanter ? À la découverte de ce qu'est l'Évangile
Katharina Schächl

Protestantisme et littérature : la Réforme du XVIe siècle et après
Olivier Millet

Art et protestantisme au miroir de la diversité
Isabelle Saint-Martin

 

Protestantisme et modernité

Esprit protestant et laïcité
Jean Baubérot

Le protestantisme et les droits de l'homme
Valentine Zuber

Le protestantisme : une autre façon d'être religieux
Jean-Paul Willaime

Femmes protestantes et féminisme
Gabrielle Cadier-Rey

 

Engagements citoyens

L’expérience politique des protestants français : une trajectoire du XVIe siècle
Olivier Christin

Protestants évangéliques et ouverture du jeu politique
Sébastien Fath

Engagement citoyen : une perspective de l'Angleterre
Grace Davie

Les protestants et la vie politique en France
Catherine Trautmann

 

Engagements solidaires

La tradition réformée est-elle contre l'écologie ?
François Dermange

La solidarité créationnelle
Martin Kopp

La nécessaire solidarité
Didier Sicard

La solidarité, au-delà de la bienfaisance
Philippe Kabongo Mbaya

Engagements et convictions dans le protestantisme nordique
Frédérique Harry

 

Conclusion du colloque

Appelés à une fidélité créatrice
Olivier Abel

.

 

 


Froncois Clavairoly accueille au colloque Emmanue Maicron président de la République.


Discours du pasteur François Clavairoly

président de la Fédération protestante de France

[...]
La Réforme ne commence donc pas en 1517. Si elle jaillit bien en ce XVIe siècle de feu et de lumière, si elle y apparaît publiquement pour mille raisons, elle était déjà présente avant, mais enfouie comme en cachette mais toujours sourcée à la parole du Christ. Je crois même que Jésus était sans doute un peu « protestant d’origine » Un juif donc, vraiment, mais protestant d'une foi imprenable et libre à l'égard de tout pouvoir.

Protestant de sa liberté à l'égard des pouvoirs politiques et religieux. Protestant de sa liberté d'interpréter le monde et la vie à la lumière des Écritures, celles précisément des prophètes et de la Torah qui nous précèdent. Protestant d'un avenir possible y compris le jour où, abandonné, les bras en croix, supplicié, il n'aura d'autre horizon que son propre désarroi et l'audace de son espérance.

 

 


Discours de Mme Anne Hidalgo

maire de Paris

[...]
Je suis si heureuse que vous ayez choisi l'Hôtel de Ville pour ce évènement prestigieux qui a tant de sens à l'occasion du 500anniversaire de la Réforme. Parce que toute protestation contre la fatalité ou contre l'ordre établi est chez elle à Paris. Parce que toute réforme est chez elle à Paris. Parce que toutes les religions et les philosophies prônant la fraternité et l'amour du prochain sont chez elles à Paris. Parce que vous nous apprenez que la protestation est le premier temps de la Réforme et que la Réforme est le devenir de la protestation.
[...]
Je n'oublie pas, dans les héritages du protestantisme, ce retour à la conscience individuelle en laquelle je vois un formidable antidote à l'égoïsme, au rejet, à la peur, à la haine. Le protestantisme comme toutes les grandes religions, et les philosophies humanistes, les grandes consciences universelles, a guidé et inspiré nos démocraties dans ce monde troublé, afin de conjuguer ce que l'histoire nous enseigne avec l'obligation urgente d'inventer un avenir qui ne peut être que meilleur, d'un avenir qui inclut.

 

 

 

Le président de la République, Emmanuel Macron

s’adresse aux protestants de France

[...]
je ne saurais oublier que vous êtes unis par une foi. Votre identité de protestant ne se construit pas dans la sécheresse d'une sociologie mais dans un dialogue intense avec Dieu et c'est cela ce que la République respecte, c'est cela ce que la laïcité de 1905 protège et voilà la première chose que je suis venu vous dire ce soir : la République ne vous demande pas de nier votre foi ou de l'oublier. Elle la reconnaît dans sa plénitude, elle la reconnaît dans le respect de ses règles qui vont pour la vie en société, elle la reconnaît dans la neutralité qui accompagne le service public mais elle la reconnaît dans l'intensité de ce que cette foi recouvre dans le rapport de celui ou celle qui croit à Dieu.

Vous le savez d'autant mieux que les lois de 1905 ont été en grande partie accompagnées par des protestants et c'est là que l'histoire du protestantisme et l'histoire de France se rejoignent car ce grand ébranlement dont je parlais à propos de la Réforme, s'il a d'abord bouleversé les institutions et les repères de l'Europe chrétienne, a exercé au fil des siècles une influence très profonde sur notre histoire intellectuelle et politique.

Certaines conceptions morales, une vision particulière de la place de l'homme dans le monde, le rang accordé à la conscience individuelle et même une façon propre de considérer le travail intellectuel se sont insérés profondément dans l'esprit français et je dirais presque indissolublement, de sorte que l'héritage du protestantisme ne saurait aujourd'hui se détacher de notre histoire commune. Le sang du protestantisme coule dans les veines de la France.

 

 


L'apport des théologiens protestants, Hischam Abdelgawad

professeur de religion musulmane dans un lycée de Belgique


L’intitulé de cette table ronde m'a rappelé à quel point certains théologiens protestants ont été importants dans mon propre parcours de musulman. Je vais me montrer très humble et m'en tenir uniquement à mon expérience personnelle.

Comme cela a été signalé tout à l'heure, j'ai fait des études de religion en Belgique et plus précisément à l'université catholique de Louvain et je me suis rendu compte que, dans les cours d'exégèse et d'approche historico-critique du Nouveau Testament, il y avait énormément d'historiens et de théologiens protestants. Le théologien qui m'a personnellement beaucoup marqué, c'est Rudolf Bultmann, car il a développé l’idée d'une démythification du Nouveau Testament. Il a essayé de trouver ce qui est authentiquement historique, au-delà de ce que la foi peut permettre d'accepter en termes de miracles ou de différentes déclarations dogmatiques.

Cela m'a beaucoup marqué parce que Bultmann est resté croyant, mais il avait un rapport au texte qui restait rationnel, scientifique – certains ont considéré qu'il allait même un peu trop loin. Plus récemment, c'est la figure de Daniel Marguerat qui m'a beaucoup frappé. ]e l'avais découvert dans la série documentaire Corpus Christi, diffusée il y a quelques années. Ce qui m'avait marqué c'est qu'on avait affaire à un croyant protestant - je crois même qu'il est pasteur - mais il avait une façon de poser un regard d'historien sur les textes, qui ne permettait pas de savoir a priori qu'il était croyant.

Quand je l'entendais, j'entendais un pur historien qui abordait le texte avec des outils philosophiques, historiques. Je me suis donc posé la question : est-ce que moi en lisant les textes coraniques, je serais capable d'en parler d'un point de vue neutre, scientifique, de telle façon qu'on ne devine pas que je suis musulman ? Jusqu'à aujourd'hui, je ne suis pas sûr d'être capable de prendre une telle distance avec le texte, or de mon point de vue, c'est ce qui manque dans la tradition islamique et même chez les théologiens contemporains : cette capacité à déconstruire les textes, à poser des questions douloureuses.

 

 

Engagements et convictions dans le protestantisme nordique, Frédérique Harry

Maître de conférence en Études nordiques à l'Université Paris Panthéon-Sorbonne.


La Scandinavie est aujourd'hui considérée comme l'une des régions les plus sécularisées au monde. À ce titre, elle offre un regard intéressant sur la façon dont le religieux évolue dans une situation de sécularisation avancée.
[...]

La vitalité retrouvée du secteur associatif, qui autorise le protestantisme nordique - par le biais de ses nombreuses associations - à agir pour le compte de la collectivité, contraste paradoxalement avec la sécularisation croissante des populations. En effet, jamais le statut des luthéranismes nationaux n'a été aussi discuté qu'aujourd'hui. La diversification des religions, avec l'essor d'autres branches du protestantisme, et plus récemment de l'islam ou du catholicisme, le développement de l'agnosticisme et les revendications pour plus d'égalité, ont rendu le système des Églises d'État caduc.
[...]
Aujourd'hui, les personnes se déclarant « athées » ou « agnostiques » sont de plus en plus nombreuses. Le phénomène s'amplifie depuis les années 1990, ce que confirment les enquêtes internationales de l'International Social Survey Programme (ISSP). Plus récemment, une enquête Norsk Monitor, menée par Ipsos en Norvège, révélait qu'en 2016, les athées et les agnostiques étaient devenus majoritaires.

L'augmentation de l'athéisme et de l'agnosticisme marque-t-il la fin du protestantisme nordique ? Rien n'est moins sûr. Une enquête menée auprès des jeunes croyants laisse apparaître un fort attachement à l’identité religieuse, l'apparition de croyances et de pratiques nouvelles et alternatives. Le recul des religions et des croyances traditionnelles ne signe pas leur fin et s'accompagne de resserrements identitaires et d'initiatives parfois éloignées du cadre des Églises.

 

 


Retour vers libres opinions
Vos commentaires et réactions

 

haut de la page

 

 

Les internautes qui souhaitent être directement informés des nouveautés publiées sur ce site
peuvent envoyer un e-mail à l'adresse que voici : Gilles Castelnau
Ils recevront alors, deux fois par mois, le lien « nouveautés »
Ce service est gratuit. Les adresses e-mail ne seront jamais communiquées à quiconque.