Protestants dans la Ville

Page d'accueil    Liens    

 

Gilles Castelnau

Images et spiritualité

Libres opinions

Spiritualité

Dialogue interreligieux

Hébreu biblique

Généalogie

 

Claudine Castelnau

Nouvelles

Articles

Émissions de radio

Généalogie

 

Libéralisme théologique

Des pasteurs

Des laïcs

 

Roger Parmentier

Articles

La Bible « actualisée »

 

Réseau libéral anglophone

Renseignements

John S. Spong

 

JULIAN MELLADO

Textos en español

Textes en français

 

Giacomo Tessaro

Testi italiani

Textes en français

Libre opinion

 

Le fondamentalisme

 

 

Gilles Castelnau

 

30 juillet 2018

Le terme de fondamentalisme apparaît aux États-Unis dans les années 1910-1915, dans une série de publications paraissant sous le titre d'ensemble « les Fondements ». Il convenait de sauvegarder et de ne jamais même mettre en discussion les affirmations jugées « fondamentales » de la foi chrétienne. Ces fondements sont au nombre de cinq.

L'inspiration directe de la Bible, son « inerrance » dans les domaines scientifique, géographique, géologique, historique, etc. Cette conviction d'inerrance entraîne, d'une part, le refus de la lecture historique, née au XIXe siècle, qui replace le texte dans son contexte, comme on le fait normalement dans l'étude de tout texte ancien ou moderne; le refus aussi de toute critique; le mot désignant l'analyse des influences diverses exercées par les auteurs les uns sur les autres, et la comparaison systématique des textes les uns avec les autres.

La naissance virginale de Jésus

Sa mort sur la croix expiant nos péchés

Sa résurrection corporelle

Son retour imminent en gloire pour juger le monde.

Le fait de ne jamais mettre en question ces dogmes empêche naturellement de les approfondir. Ils sont affirmés de façon massive, comme des évidences indiscutables. Les fondamentalistes jugent facilement que ceux qui ne pourraient pas les admettre dénaturent la foi chrétienne et en perdent l'essentiel. Le pluralisme, les tendances théologiques ne sont acceptables dans le monde fondamentaliste, qu'à l'intérieur de ces cinq fondements.
Les fondamentalistes protestants créationnistes se disent détenteurs de la Vérité, ils prétendent savoir comment Dieu doit régner, ils s'attribuent le monopole de la Vérité. Les autres sont facilement qualifiés de sataniques et ceux qui ne pensent pas comme eux sont même voués par Dieu à l'enfer.

D'autres religions se développent désormais aussi de façon fondamentaliste en dehors du protestantisme, .

Une tendance catholique n'en est pas exempte. Moins que le protestantisme en ce qui concerne l'inerrance biblique (sauf pour les textes mentionnant Marie), mais fortement sur les quatre autres points ; ainsi que sur une certaine tradition voyant une vérité absolue dans la forme qu'avait l'Église et la théologie au XIXe siècle. C'est notamment la tendance des traditionalistes.

Dans l'islam, une tendance, également minoritaire, mais très agressive, affirme que la tradition musulmane permet de répondre à toutes les questions actuelles, économiques, culturelles, politiques, avec la charia.

Une minorité juive affirme que par une tradition juive que l'on ne saurait mettre en question, le peuple juif a des droits inaliénables sur tel ou tel territoire du Moyen-Orient; qu'il n'y a pas de compromis entre la Loi juive et le monde moderne.

Les fondamentalistes hindouistes etc.

Tous ces fondamentalismes partagent la même idée de marquer la société de leur empreinte. Les fondamentalistes protestants américains ont voulu, et veulent même encore christianiser la société à leur manière, sans tenir compte des conceptions de leurs autres concitoyens.

En Israël, manifestement, certains juifs cherchent à judaïser de force les chrétiens, les musulmans, les laïcs.

Dans certains pays à majorité musulmane, des fondamentalistes cherchent à islamiser de force les chrétiens, les juifs, les athées.

 

 

Retour vers libres opinions
Retour vers évangéliques-fondamentalistes
Vos commentaires et réactions

 

haut de la page

 

 

Les internautes qui souhaitent être directement informés des nouveautés publiées sur ce site
peuvent envoyer un e-mail à l'adresse que voici : Gilles Castelnau
Ils recevront alors, deux fois par mois, le lien « nouveautés »
Ce service est gratuit. Les adresses e-mail ne seront jamais communiquées à quiconque.