Protestants dans la Ville

Page d'accueil    Liens    

 

Gilles Castelnau

Images et spiritualité

Libres opinions

Spiritualité

Dialogue interreligieux

Hébreu biblique

Généalogie

 

Claudine Castelnau

Nouvelles

Articles

Émissions de radio

Généalogie

 

Libéralisme théologique

Des pasteurs

Des laïcs

 

Roger Parmentier

Articles

La Bible « actualisée »

 

Réseau libéral anglophone

Renseignements

John S. Spong

 

JULIAN MELLADO

Textos en español

Textes en français

 

Giacomo Tessaro

Testi italiani

Textes en français

Libre opinion

 

DismoiDieu2

le Retour


collectif

 


2017, Éditions Le Nouveau Messager - Olivétan

112 pages - 12 €

 


5 juin 2018

Un premier volume de ces questions-réponses est paru en 2009. Il a un grand succès non démenti à ce jour.
En effet les réponses proposées dans ce recueil aux questions posées par les adolescents ne sont jamais autoritaires et définitives. Elles n’excluent pas et ne font pas taire les jeunes discutailleurs ou qui tout simplement pensent librement à leur manière : ce sont des réponses intelligentes qui font réfléchir et poussent à ouvrir davantage ses propres idées.

Chacune est accomopagnée d’une illustration amusante et qui, elle-même donne à penser.

En voici deux exemples qui donneront sans doute l’idée d’acquérir ce petit ouvrage (pas si petit que cela, il y a 56 questions-réponses !) afin de l’offrir à un jeune, ce que tout le monde peut faire sans honte à cause de sa grande qualité.

 

.

 

page 10



Bizarre de parler d'un Dieu d'amour et, en même temps, de voir toute la souffrance qu'il y a autour de nous. Qu'est-ce qu'il fait ? Qu'est-ce qu'il attend ? Qu'est-ce qu'il lui prend de laisser faire tout ça ? Est-ce qu'il nous aime vraiment ? Pourquoi n'agit-il pas enfin ? Et si, en fait, il agissait ? On aimerait bien qu'il claque des doigts, comme par magie, pour éliminer toute forme de souffrance. Mais il n'agit pas comme on l'attend d'habitude, du genre film hollywoodien avec plein d'explosion, du tonnerre, une grande barbe blanche, une voix puissante ou quelque chose d'autre dans ce genre ! Là où on l'attend dans un palais merveilleux, on le trouve dans une crèche ; là où on l'attend avec des règles de pureté stricte, il mange avec les impurs ; là où on l'attend sur un trône magnifique, il est sur une croix... Il a toujours mis les mains à la pâte, Jésus ; sur les routes, chez les gens, avec les gens, il guérissait autant les cœurs que les corps. ll était dans le quotidien de ses frères et de ses sœurs.
Dieu connaît le quotidien de ses enfants et le vit avec eux. Dieu n'est pas là où on a coutume de l'attendre, il ne se laisse pas enfermer dans un costume de super héros,

En fait, il n'y a pas de raison qu'il ne fasse pas pareil aujourd'hui. ll met toujours les mains à la pâte, aux côtés de ceux qui souffrent et de ceux qui s'engagent. La question parle bien d'un Dieu d'amour, pas d'un Dieu tout puissant qui peut absolument tout ! ll laisse la liberté aux humains de faire, mais il ne les laisse pas seuls ! ll ne peut pas les laisser seuls parce qu'il sait ce que c'est d'être un humain : il nous connaît tous par notre nom !

Je ne sais pas si Dieu permet toute cette souffrance ou non, mais je ne le crois pas. Ce que je crois c'est qu'il la vit avec nous chaque fois que nous souffrons. Et c'est au nom de cela qu'il nous invite nous-mêmes à essayer d'y faire quelque chose, à notre échelle. On peut par exemple, essayer de se tenir informé de l'état du monde, et inclure dans la prière des infos qu'on a entendues ; s'engager dans un projet d'aide, avec notre groupe de caté ou notre groupe de jeunes ; essayer d'être plus patient avec ceux qui nous entourent, et ouvrir un peu plus notre oreille quand un pote a un problème. Plein d'autres choses sont possibles. Dieu nous y aidera : il nous y aide déjà d'ailleurs, il est toujours aux côtés de ceux qui s'engagent et aux côtés de ceux quisouffrent. Ça donne de l'espoir quand même, non ?

Frédéric Frohn


page 91

 

Une majorité de personnages bibliques répondrait à cette question par un grand NON ! A priori, essayer de suivre la volonté de Dieu, plutôt exigeante, mène à des difficultés assez déplaisantes. Abraham n'a-t-il pas dû tout quitter et être tenté de sacrifier son fils unique ? Moise n'a-t-il pas souffert de devoir guider quarante ans dans le désert un peuple toujours prêt à se plaindre et se rebeller ? Le prophète Jérémie n'a-t-il pas subi la prison et les mauvais traitements pour porter la parole de Dieu devant les autorités ? Job n'a-t-il pas tout perdu sans raison alors même qu'il était le plus fidèle à Dieu ? Et plus proche de nous, Martin Luther King n'a-t-il pas été assassiné pour avoir porté ses convictions de justice et d'amour jusqu'au bout ?

Apparemment le Dieu de la Bible est tout sauf un super gris-gris, un méga trèfle à quatre feuilles, un énorme fer à cheval ou une géniale diseuse de bonne aventure. Avec lui, l'aventure nous fait plutôt prendre des risques : sans aller, forcément jusqu'au martyr, la foi nous demande en quelque sorte d’exposer nos vies, d’assumer nos convictions en paroles et en actes aux yeux du monde. Cela implique de faire des choix qui sont rarement ceux du « grand public ».

Mais si Dieu ne porte pas chance, qu’apporterait-il alors d’intéressant pour vivre sa vie ? Je dirais... du COURAGE ! Tous les grands témoins de la foi ont persévéré parce que Dieu les soutenait et qu'ils ont trouvé au milieu de leurs difficultés des choses rares : la force d’une vérité, un sens profond à leur existence, la joie de venir en aide à d'autres. Sans être maso, ce qu'ils ont découvert en Dieu leur paraissait plus important qu'une vie tranquille. L’apôtre Paul parle à ce sujet de « folie de la croix » : l'amour de Dieu plus fort que la mort... et que la malchance !

Mathieu Busch




Retour vers "libres opinions"

Vos commentaires et réactions

haut de la page

 

   

 

Les internautes qui souhaitent être directement informés des nouveautés publiées sur ce site
peuvent envoyer un e-mail à l'adresse que voici : Gilles Castelnau
Ils recevront alors, deux fois par mois, le lien « nouveautés »
Ce service est gratuit. Les adresses e-mail ne seront jamais communiquées à quiconque.