Protestants dans la Ville

Page d'accueil    Liens    

 

Gilles Castelnau

Images et spiritualité

Libres opinions

Spiritualité

Dialogue interreligieux

Hébreu biblique

Généalogie

 

Claudine Castelnau

Nouvelles

Articles

Émissions de radio

Généalogie

 

Libéralisme théologique

Des pasteurs

Des laïcs

 

Roger Parmentier

Articles

La Bible « actualisée »

 

Réseau libéral anglophone

Renseignements

John S. Spong

 

JULIAN MELLADO

Textos en español

Textes en français

 

Giacomo Tessaro

Testi italiani

Textes en français


Dialogue interreligieux

 

 

Sans Notre Dame des Grâces
que deviendrait Nice ?

 

Gilles Castelnau

 

30 mai 2011

Hier, à Nice, en l’église catholique du Vœu, le maire de Nice Christian Estrosi, entouré du président du conseil général Eric Ciotto et de plusieurs élus, en présence de Mgr Louis Sankalé, évêque de Nice et du curé de la paroisse, le Père Jean-Louis Lopez, a confié les destinées de la ville de Nice à Notre Dame des Grâces. La confrérie des Pénitents Blancs était présente et la Maîtrise de la cathédrale a chanté.

Il paraît que l’on fait cela chaque année depuis 1832 où l’on avait particulièrement eu besoin de l’intercession de la Vierge en raison d’une épidémie de choléra. On pensait à l'époque que si Nice faisait ce geste officiel, la Vierge serait sans doute motivée à user de son influence céleste pour obtenir de Dieu qu’il intervienne en faveur des Niçois et qu’il emploie sa toute-puissance pour stopper l’épidémie qu’il laissait, pour le moment, proliférer sans paraître s’en soucier.
Cela avait donné toute satisfaction et, de crainte que cette protection ne soit progressivement oubliée dans les cieux très-hauts, les Niçois avaient pensé qu’il fallait rafraîchir chaque année la mémoire de Notre Dame des Grâces en répétant le même vœu, dans la même église, à la même époque.

C’est ce qu’a fait le maire de Nice, entouré des plus hautes autorités locales, comme nous l’avons dit.

Il semble qu’à Nice l’ancienneté d’une superstition transforme celle-ci en vérité spirituelle indiscutée.

Voir Nice Matin du 30 mai

 

 

 

Retour
Vos commentaires et réactions

 

 

haut de la page

 

 

Les internautes qui souhaitent être directement informés des nouveautés publiées sur ce site
peuvent envoyer un e-mail à l'adresse que voici : Gilles Castelnau
Ils recevront alors, deux fois par mois, le lien « nouveautés »
Ce service est gratuit. Les adresses e-mail ne seront jamais communiquées à quiconque.