Protestants dans la Ville

Page d'accueil    Liens    

 

Gilles Castelnau

Images et spiritualité

Libres opinions

Spiritualité

Dialogue interreligieux

Généalogie

 

Claudine Castelnau

Nouvelles

Articles

Émissions de radio

Généalogie

 

Libéralisme théologique

Des pasteurs

Des laïcs

 

Réseau libéral anglophone

Renseignements

John S. Spong

 



Dialogue interreligieux

 

 

Prières pour le roi Charles III


Gilles Castelnau

    

13 février 2024

Dans l’hebdomadaire de l’Église anglicane Church Times du 9 février 2024, Hattie Williams écrit (je traduis de l’anglais) :

« L’archevêque d’York a dit que la foi chrétienne du roi le soutiendra alors qu’il doit faire face au traitement de son cancer. »

Je me suis naturellement demandé si cela signifiait que la « foi chrétienne » pouvait être comme une sorte de drogue promouvant un optimisme artificiel qui nous « soutiendrait » dans l’anxiété. Mais il est clair que pour le deuxième personnage de l’Église anglicane, c’est en Dieu que l’on trouve le soutien, dans notre force qu’il renouvelle et dans sa présence intérieure apaisante.


C’est ce qu’exprime, me semble-t-il, l’archevêque Cottrell disant à la radio :

« Le roi est un homme dont la pensée est formatée par sa foi… qui le soutient certainement dans ces circonstances […] Notre Dieu s’est fait homme et il sait ce qu’est l’humanité. Il s’implique dans les drames, les défis et les peines de la vie humaine, non pas pour nous en débarrasser mais pour les vivre avec nous. Il n’enlève pas l’anxiété mais il m’en donne la force et le réconfort.
Et d’après ce que je sais du roi, je pense que c’est ce qu’il vit actuellement et qu’il a vécu ces derniers jours, car cela représente le fondement de toute sa vie. »

 

L’archevêque de Cantorbéry est, en ce moment, en Ukraine. Il a publié ce bref message sur les réseaux sociaux : « Je prie, ce soir, pour le roi et sa famille, pour qu’ils aient réconfort et force dans les semaines et les mois qui viennent. Je souhaite à sa Majesté une guérison prompte et complète. »

Je remarque qu’il « souhaite » la guérison du roi et n’a pas l’idée de demander à Dieu de la lui donner.

 

Par contre l’archevêque du Pays de Galles, le Très-Révérend Andrew John a publié ceci :

« Nous voulons assurer le roi de nos prières toutes spéciales pour une prompte et complète guérison. »

Pense-t-il vraiment que Dieu se laisse fléchir davantage par des prières « toutes spéciales » que par des prières ordinaires ?

Pense-t-il vraiment que Dieu se laisse impressionner par des prières d’archevêque, vraisemblablement accompagnées par toutes celles des fidèles du Pays de Galles ? Que Dieu intervient alors « spécialement » en apportant une guérison « prompte et complète » qu’il n’aurait pas apportée pour quelqu’un de moins important, quelqu’un pour lequel il y aurait eu moins de prières et qu’il aurait pu laisser mourir sans intervenir ? Dieu serait-il plus sensible à la prière d’un archevêque qu’à celle d‘un fidèle sans grade ecclésiastique ou même d’un non-fidèle ?

 

Je m’interroge aussi en ce qui concerne la prière de l’évêque anglicane de Londres, la Bien-Révérende Sarah Mullally :

« Nous prions pour sa Majesté, pour son traitement et pour la famille royale qui l’entoure. »

Cette évêque ne demande pas la guérison mais s’intéresse à l’évolution du traitement dont bénéficie le roi. Pense-t-elle que la guérison du roi serait une demande exorbitante mais que le traitement pourrait bénéficier d’une petite intervention divine : par exemple qu’il procure moins de nausée au souverain ?

 

Ses fidèles devraient sans doute rappeler à leur évêque que Dieu est actif et présent pareillement au cœur de tout homme, qu’il renouvelle à tous l’élan vital et la force du renouveau, qu’on le lui demande ou non, et que, comme le disait l’archevêque d’York c’est en être conscient et lui ouvrir nos pensées qui nous soutient. Que l’on soit roi, immigrant pauvre, chrétien, juif, musulman, bouddhiste ou… simple humain…

 

 

 

Retour

Retour en page d'accueil

Vos commentaires et réactions

 

 

haut de la page

 

 

Les internautes qui souhaitent être directement informés des nouveautés publiées sur ce site
peuvent envoyer un e-mail à l'adresse que voici : Gilles Castelnau
Ils recevront alors, deux fois par mois, le lien « nouveautés »
Ce service est gratuit. Les adresses e-mail ne seront jamais communiquées à quiconque.