Protestants dans la Ville

Page d'accueil    Liens    

 

Gilles Castelnau

Images et spiritualité

Libres opinions

Spiritualité

Dialogue interreligieux

Hébreu biblique

Généalogie

 

Claudine Castelnau

Nouvelles

Articles

Émissions de radio

Généalogie

 

Libéralisme théologique

Des pasteurs

Des laïcs

 

Réseau libéral anglophone

Renseignements

John S. Spong

 



Dialogue interreligieux

 

 

Enquête

L'honnêteté est la valeur principale pour toute les religions


Pat Ashworth
 

 

Article du Church Times
hebdomadaire de l'Église anglicane
du 7 juillet 2023



 Traduction Gilles Castelnau   

15 juillet 2023

L’honnêteté - suivie par la justice et la bienveillance - a été placée en tête des valeurs promues par la foi de toutes les religions, selon une récente enquête menée dans le cadre de l’Université de Birmingham.

Les membres du christianisme, de l'hindouisme, de l'islam, du judaïsme, du sikhisme et de l'humanisme athée ont été invités à sélectionner les six vertus sur une liste de 24, qu'ils considéraient comme les plus importantes pour leur foi. Trois mille ont répondu.

La liste proposée était : la charité, l’esprit citoyen, la civilité, l’esprit communautaire, la compassion, la confiance, l’esprit critique, la curiosité, la spiritualité, l’esprit de reconnaissance, l'honnêteté, l'humilité, l'intégrité, la justice, la bienveillance, l’esprit de bon voisinage, la persévérance, la piété, la réflexion, la résilience, l’esprit de service, l’esprit communautaire, la tolérance et la sagesse.

L'honnêteté a été la seule vertu à figurer parmi les six premières dans toutes les religions. Mais toutes avaient au moins trois vertus en commun dans leurs groupe tête.

La plus grande proximité a été celle des musulmans et des juifs qui avaient 5 vertus en commun sur les 6 premières : la bienveillance, la justice, la spiritualité, l’honnêteté et la charité), et celle des musulmans et des sikhs, qui avaient en commun dans leurs six de tête, les vertus de justice, d’esprit de gratitude, la spiritualité, l'honnêteté et la charité.

La plus grande proximité des humanistes athées s’est trouvée avec le judaïsme et l'islam : ces trois groupes ont, en effet, tous placé en tête l'honnêteté, la bienveillance et la justice.

Chez les chrétiens, le groupe le plus important (39,7 %) place la charité en premier, puis l'honnêteté, la spiritualité, la civilité, l’esprit citoyen et l’esprit communautaire.

Pour l'hindouisme l’esprit citoyen vient en premier, suivi de l’esprit communautaire et de la compassion, puis de la spiritualité, de l’esprit de gratitude et de l'honnêteté.

Les musulmans placent (à 36 %) la bienveillance en tête, puis la justice, l’esprit de gratitude, la spiritualité, l’honnêteté et la charité.

Les juifs placent en premier la justice (à 43 %), puis la spiritualité, l’honnêteté, la bienveillance, l’intégrité et la charité.

Les sicks mettent (à 44,7 %) la justice en tête, puis l’humilité et l’esprit de gratitude. Ensuite ce sont la spiritualité, l’honnêteté et la charité.

Les humanistes athées ne partagent avec des chrétiens que la vertu d’honnêteté. Celle-ci est suivie, pour eux, de la bienveillance et de la justice, puis la curiosité, l’esprit critique et finalement la compassion.






 
Remarques de Gilles Castelnau



 

Je trouve extrêmement intéressant cet effort de comparer les valeurs promues par les religions plutôt que d’opposer leurs dogmes théologiques. En effet deux croyants de religion différente peuvent dialoguer et se trouver proches l’un de l’autre dans la pratique quotidienne de leur spiritualité, alors qu’en fait leurs grands dogmes interviennent peu dans leur monde intérieur.

Les relations œcuméniques pourraient progresser dans des directions nouvelles et intéressantes en en tenant compte.

 

Par contre on pourrait critiquer le choix des 24 vertus proposées dans ce sondage car il me semble extrêmement réducteur dans la mesure où il reflète plutôt le caractère de la bourgeoisie anglaise.

Un observateur critique avait d’ailleurs remarqué de manière acide que si l’on écartait de la religion anglicane tous les éléments faisant avant tout partie de l’esprit britannique il n’en resterait rien !

Il en est d'ailleurs peut-être de même avec l'islam : si on lui retirait tout ce qui relève de la coutume ethnique arabe, qu'en resterait-il ? Que resterait-il du catholicisme français si on lui retirait tout ce qui est louisquatorzien ? Et de l'évangélisme américain sans l'esprit cow-boy ?

 

Quel aurait été le résultat du sondage si les intervenants avaient pu choisir d’autres « vertus » ?

Par exemple les musulman et les juifs, certains catholiques et des évangéliques auraient pu être intéressés par les vertus du respect de la tradition, de l’esprit d’obéissance, de l’engagement personnel.

Les chrétiens auraient pu choisir le dynamisme créateur et l’espérance.

Les bouddhistes et certains mystiques chrétiens le détachement et le renoncement.

 

Un cercle œcuménique pourrait peut-être commencer sa réflexion en laissant libres ses participants d’établir une telle liste avant d’en comparer les résultats dans un second temps…

 

 

 

Retour
Vos commentaires et réactions

 

 

haut de la page

 

 

Les internautes qui souhaitent être directement informés des nouveautés publiées sur ce site
peuvent envoyer un e-mail à l'adresse que voici : Gilles Castelnau
Ils recevront alors, deux fois par mois, le lien « nouveautés »
Ce service est gratuit. Les adresses e-mail ne seront jamais communiquées à quiconque.