Protestants dans la Ville

Page d'accueil    Liens    

 

Gilles Castelnau

Images et spiritualité

Libres opinions

Spiritualité

Dialogue interreligieux

Hébreu biblique

Généalogie

 

Claudine Castelnau

Nouvelles

Articles

Émissions de radio

Généalogie

 

Libéralisme théologique

Des pasteurs

Des laïcs

 

Roger Parmentier

Articles

La Bible « actualisée »

 

Réseau libéral anglophone

Renseignements

John S. Spong

 

JULIAN MELLADO

Textos en español

Textes en français

 

Giacomo Tessaro

Testi italiani

Textes en français


Dialogue interreligieux


Le Très Rev. Kevin Robertson

Un évêque gay

accuse les évêques primats

 

Le refus d'inviter les conjoints du même sexe est de l'homophobie

 

Gay bishop accuses Primates

 

Tim Wyatt

 

Church Times
Hebdomadaire de l'Église d'Angleterre
du 15 mars 2019

 

traduction Gilles Castelnau


3 mai 2019

Un des évêques à qui l’on a dit qu’ils ne pourraient pas amener leur conjoint du même sexe à la prochaine Conférence de Lambeth a accusé les Primats conservateurs d’être homophobes.

Le Très Rev. Kevin Robertson évêque du secteur de York-Scarborough dans le diocèse de Toronto (Église anglicane du Canada) a déclaré qu’il n’était pas convaincu que ce soit pour des raisons purement théologiques que les évêques d’Afrique et d’Amérique latine aient obtenu l’élimination de la Conférence de son conjoint Mohan Sharma.

L’archevêque de Cantorbéry a annoncé récemment personnellement à l’évêque Robertson lors d’une rencontre à Lambeth Palace que son mari ne serait pas invité à la Conférence de l’an prochain, contrairement aux maris et aux femmes des autres évêques.

« C’était une annonce vraiment décevante et je l’ai dit à l’archevêque » a déclaré l’évêque Robertson, venu à Lambeth pour assister à l’accueil de nouveaux évêques de la Communion anglicane.

« Ce n’était pas seulement une déception personnelle pour mon conjoint Mohan et pour moi : j’ai demandé à l’archevêque quel message serait ainsi transmis aux anglicans progressistes du Royaume Uni et d’Amérique du Nord et surtout aux anglicans gay et lesbiennes demeurant dans des pays où l’homosexualité est très difficile à vivre. »

Lorsque je lui ai demandé si, à son avis, les archevêques primats du mouvement conservateur GAFCON étaient animés de sentiments homophobes, il m’a répondu « oui ».

Il a ajouté que, d’ailleurs, comme l’a publié dans son blog personnel le Secrétaire général de la Communion anglicane, le Très Rev. Josiah Idowu-Fearon, l’exclusion de la Conférence des conjoints gay était en accord avec la décision de la Conférence de Lambeth 1998 qui définissait le mariage comme celui d’un homme avec une femme.

L’évêque Robertson a néanmoins dit : « Je sais bien qu’il y a des évêques divorcés et remariés, parfois même plusieurs fois, et qui sont pourtant invités à la Conférence en compagnie de leur conjoint. Alors, les raisons du refus d’inviter Mohan et Becki paraissent bien légères et en tous cas guère légitimes. »

 


L'évêque Robertson (à gauche) avec Mohan Sharma et l’évêque Suzanne Bell, du diocèse de Niagara,
lors de leur mariage dans la cathédrale St James de Toronto



The Rt Rev. Kevin Robertson Becki Sander est la femme de la Très Rev. Mary Glasspool, évêque suffragante du diocèse de New-York qui n’est pas non plus admise à la prochaine Conférence de Lambeth 2020. L’évêque Mary Glasspool a annoncé la semaine dernière qu’après mures réflexions, elle comptait finalement participer sans son épouse à la Conférence de l’an prochain, bien que ce soit avec des « sentiments mélangés » et de la tristesse pour la décision de l’archevêque de Cantorbéry Welby. Mme Sanders viendra néanmoins à Londres, malgré le fait qu’elle ne soit pas invitée. Elle compte y être accueillie en marge de la Conférence les épouses des deux autres évêques de New-York.

L’évêque Robertson n’a pas encore décidé avec M. Sharma ce qu’il ferait lui-même mais il a plutôt l’idée d’accepter sa propre invitation à la Conférence : « le pire serait la politique de la chaise vide. Nous allons réfléchir à tout cela. »

L’évêque qui est en couple avec M. Sharma depuis plus de 10 ans et l’a épousé en décembre dernier, a dit qu’il était sensible aux gestes de solidarité qu’il recevait, notamment celui de l’évêque de Liverpool, le Très Rev. Paul Bayes qui a dit que sa propre femme s’abstiendrait de venir à Lambeth par solidarité avec l’exclusion des conjoints de même sexe.
L’évêque Robertson a déclaré qu’il avait tout de même un peu de sympathie pour la situation difficile où se trouve l’archevêque de Cantorbéry Welby, malgré le fait qu’il suspectait d’homophobie certains évêque primats du GAFCON : « Il est pragmatique et recherche un compromis. S’il invite les conjoints, les conservateurs le lui reprocheront, s’il ne le fait pas, ce seront les libéraux. »

Il dit avoir néanmoins espéré que l’archevêque Welby reconnaîtrait la contingence des exigences du GAFCON et prendrait la « décision courageuse » d’inviter M. Sharma et Mme Sanders.

Il ajouta aussi que lors de leur conversation privée au palais de Lambeth, l’archevêque Welby avait cherché à le réconforter en lui faisant remarquer qu’à la dernière Conférence de Lambeth c’étaient les évêques gay eux-mêmes – et pas seulement leurs conjoints – qui n’avaient pas été invités.

Mais l’évêque Robertson n’a pas vu là de progrès significatif : « La grande déception de Lambeth est que l’exclusion des conjoints comme Becki et Mohan n’ouvre pas à un débat qui aurait pu être véritable bien que difficile. S’ils ne sont pas présents, visibles et reconnus, comment le débat aura-t-il lieu et comment des ponts pourront-ils être construits au-delà des désaccords ? Cette exclusion des conjoints n’est pas une réponse. »

 



Retour vers la page d'accueil
Retour vers interreligieux
Vos commentaires et réactions

 

 

haut de la page

 

s  

 

Les internautes qui souhaitent être directement informés des nouveautés publiées sur ce site
peuvent envoyer un e-mail à l'adresse que voici : Gilles Castelnau
Ils recevront alors, deux fois par mois, le lien « nouveautés »
Ce service est gratuit. Les adresses e-mail ne seront jamais communiquées à quiconque.