Protestants dans la Ville

Page d'accueil    Liens    

 

Gilles Castelnau

Images et spiritualité

Libres opinions

Spiritualité

Dialogue interreligieux

Hébreu biblique

Généalogie

 

Claudine Castelnau

Nouvelles

Articles

Émissions de radio

Généalogie

 

Libéralisme théologique

Des pasteurs

Des laïcs

 

Roger Parmentier

Articles

La Bible « actualisée »

 

Réseau libéral anglophone

Renseignements

John S. Spong

 

JULIAN MELLADO

Textos en español

Textes en français

 

Giacomo Tessaro

Testi italiani

Textes en français


SpiritualitÉ des images





im451.gaudi/im451.candelabre.png

Candélabre pour la crypte de la Sagrada Familia, vers 1898.


Gaudí


musée  Paris-Orsay

jusqu'au 17 juillet 2022



Gilles Castelnau

 

 

5 mai 2022


Antoni Gaudí (1852-1926) est l’extraordinaire architecte de l’Art nouveau à Barcelone. Il est actuellement surtout connu pour sa participation à la construction de la fameuse cathédrale de la Sagrada Familia : il a commencé à y travailler dès 1876, à l’âge de 24 ans et en a dirigé les travaux à partir de 1884.

Mais il a contribué à beaucoup d’autres œuvres comme, entre autres, le palais épiscopal d’Astorga à Léon en 1887, le collège des Thérésiennes à Barcelone en 1889 et l’église de Santa Coloma de Cervello.

L’art Nouveau qui se répandait partout. Les Parisiens connaissent les œuvres d’Hector Guimard : le Castel Béranger et l’Hôtel Mezzara, rue de La Fontaine, l’Hôtel Guimard avenue Mozart et naturellement les nombreuses entrées de métro de la ville.

On cherchait à exprimer une joie de vivre détendue et libérée des contraintes qu’imposait le conservatisme de la Troisième République, en récusant les alignements rectilignes, les fenêtres et les portes rectangulaires…

 

Antoni Gaudí travaillera entre autres au

Candélabre pour la crypte de la Sagrada Familia, vers 1898 (ci-dessus en exergue)

 

Quand il sortit en 1878 de l’École provinciale d’architecture de Barcelone, le directeur se serait écrié : « C’est un génie ou un fou ! »

Les images de fleurs et de tiges végétales envahissent désormais aussi bien l’architecture que les meubles, les objets divers et même… les stations de métro !

 

/im451.gaudi/im451.guell.png

Le palais Güell.  1885


C’est une sorte de palais de la Renaissance construits par Güell et Gaudi dans le quartier médiéval de Barcelone.

 


/im451.gaudi/im451.majorque.png


Cathédrale de Majorque, vitrail de Saint-Paul apôtre et Saint-Valérien martyr
, 1903

 


Gaudi arrive en 1903 à Majorque à la demande de l’évêque Campia pour restaurer le chœur et faire entrer la lumière selon l’évolution de la liturgie. Le vitrail est constitué de la superposition de cinq feuilles de verre, ce qui donne des transparences diverses selon que le verre est épais, mince ou travaillé.


 

im451.gaudi/im451.mila.png

La Casa Milà

 

Entre 1906 et 1910. Gaudi construit un édifice hors normes aux formes singulières, utilisant le béton pour les fondations, puis la pierre et le métal, complétés par la brique et la tuile traditionnelles.

 

 

/im451.gaudi/im451.A.pngim451.gaudi/im451.B.pngim451.gaudi/im451.C.png


Antoni Tàpies, Triptic, 1948


 

Le jeune Tàpies salue ici la figure de Gaudi avec des allusions mêlées à Barcelone et à Gaudi : les collines sont celles de Montjuïc, la silhouette de la Sagrada Familia, et une colonne ionique rappelant l’influence grecque méditerranéenne. Sur le panneau de droite, la figure de Gaudi couronné et décoré continue de montrer du doigt le chemin à la manière des Christ romans.


 Retour vers spiritualité des images
Vos commentaires et réaction


 

haut de la page

   

 

Les internautes qui souhaitent être directement informés des nouveautés publiées sur ce site
peuvent envoyer un e-mail à l'adresse que voici : Gilles Castelnau
Ils recevront alors, deux fois par mois, le lien « nouveautés »
Ce service est gratuit. Les adresses e-mail ne seront jamais communiquées à quiconque.