Protestants dans la Ville

Page d'accueil    Liens    

 

Gilles Castelnau

Images et spiritualité

Libres opinions

Spiritualité

Dialogue interreligieux

Hébreu biblique

Généalogie

 

Claudine Castelnau

Nouvelles

Articles

Émissions de radio

Généalogie

 

Libéralisme théologique

Des pasteurs

Des laïcs

 

Roger Parmentier

Articles

La Bible « actualisée »

 

Réseau libéral anglophone

Renseignements

John S. Spong

 

JULIAN MELLADO

Textos en español

Textes en français

 

Giacomo Tessaro

Testi italiani

Textes en français


SpiritualitÉ des images




im438.julieJPG.JPG


Julie Manet : Portrait de Jeannie au piano et Paule l’écoutant, 1899

 


Julie Manet

la mémoire impressionniste



Musée Marmottan-Monet


jusqu’au 20 mars 2022

 

Gilles Castelnau

 

 

24 décembre 2021


Julie Manet était la fille de Berthe Morisot et d’Eugène Manet, frère d’Édouard Manet. Elle était cousine germaine de Jeannie et Paule Gobillard, avec qui elle a été élevée, peintres elles aussi, filles de la sœur de sa mère.

 

 Julie Manet : Portrait de Jeannie au piano et Paule l’écoutant, 1899  (tableau ci-dessus en exergue)

Le cartel explique :

Jeannie a été reçue à l’un des plus prestigieux cours de piano de Paris. Julie les peint. Renoir voit le tableau et fait part de quelques observations. Julie écrit alors dans son « Journal » : « Paule montre à M. Renoir le portrait qu’elle vient de faire de moi dans ma robe de velours rouge et moi je montre celui de Jeannie au piano et Paul l’écoutant. Nous recevons quelques conseils, celui de refaire quelques petites choses. M. Renoir est plutôt encourageant. Il y a des parties qu’il trouve bien. »


im438.rouart.png

Ernest Rouart : Portrait de Julie Manet peignant, 1905

 

 

Elle était entourée de l’affection et du soutien de sa mère Berthe Morisot, de son oncle Édouard Manet, de son mari Ernest Rouart, peintre et marchand de tableaux, d’August Renoir, d’Edgar Degas et de tout le petit monde impressionniste parisien.


 

im438.eugene.png

 
Berthe Morisot : Eugène Manet et sa fille Julie dans le jardin de Blougival, 1881

 


Toute la famille a passé 1881 à Bougival, dans une maison près de laquelle un grand jardin a été construit. Berta aimait beaucoup y être

 

/im438.manet.3.jpeg

Édouard Manet : Portrait de Berthe Morisot à l’éventail, 1874

Le cartel indique :

Vers 1900, Julie accroche dans sa salle à manger, le « Portrait de Berthe Morisot à l’éventail » que sa mère avait reçu en souvenir, à la mort de Manet. Il s’agit d’un des derniers portraits de Berthe par l’artiste. La bague que le modèle laisse entrevoir sur cette toile annonce son prochain mariage avec Eugène Manet, le frère du peintre.

/im438.%202.png

Édouard Manet : Berthe Morisot étendue, 1873


Très attachée à ce petit. Portrait, Julie fait fabriquer une valise pour l’emporter lors de ses déplacement. Rue de Villejust, le tableau est surnommé « le Manet de poche ».



 im438.manet.1.JPG


Édouard Manet : Monsieur et Madame Auguste Manet, 1860

 


Ce sont les parents d'Édouard et d'Eugène
Julie, peintre elle-même, enrichie financièrement de leurs succès et de la possession de leurs tableaux, elle a été, après eux, une égérie de la peinture impressionniste de la fin du 19e et, elle a tout fait pour promouvoir leurs œuvres et les faire entrer dans les plus grands musées.



 im438.morisot.5.JPG


Berthe Morisot : Paule Gobillard poignant, 1887

 

 

Cette grande exposition – impressionniste – qu’a réussie au musée Marmottan-Monet la commissaire Marianne Mathieu rayonne ainsi d’une atmosphère paisible et heureuse qui est un vrai enchantement.



 /im438.renoir.2.png


Pierre-Auguste Renoir : Portrait de Julie Manet, 1894

 

 


Retour vers spiritualité des images
Vos commentaires et réaction


 

haut de la page

   

 

Les internautes qui souhaitent être directement informés des nouveautés publiées sur ce site
peuvent envoyer un e-mail à l'adresse que voici : Gilles Castelnau
Ils recevront alors, deux fois par mois, le lien « nouveautés »
Ce service est gratuit. Les adresses e-mail ne seront jamais communiquées à quiconque.