Protestants dans la Ville

Page d'accueil    Liens    

 

Gilles Castelnau

Images et spiritualité

Libres opinions

Spiritualité

Dialogue interreligieux

Hébreu biblique

Généalogie

 

Claudine Castelnau

Nouvelles

Articles

Émissions de radio

Généalogie

 

Libéralisme théologique

Des pasteurs

Des laïcs

 

Roger Parmentier

Articles

La Bible « actualisée »

 

Réseau libéral anglophone

Renseignements

John S. Spong

 

JULIAN MELLADO

Textos en español

Textes en français

 

Giacomo Tessaro

Testi italiani

Textes en français


SpiritualitÉ des images



 

Nogent, pont rose et chemin de fer, 1935

 

Le Paris de Dufy


 

Musée de Montmartre

jusqu'au 23 janvier 2022

 

Gilles Castelnau

 

 

2 octobre 2021

A 23 ans Raoul Dufy entre à l’École des Beaux Arts de Paris, et quitte sa ville natale du Havre pour s’installer, fou de joie, à Montmartre.

 

Au bois de Boulogne, 1920

 


Il prend justement une chambre dans ce qui sera bientôt le charmant musée que nous visitons et qui se plaît à la reproduire, avec un canapé, des meubles et le style de l’époque qui était le sien.
Il y a aussi trois cours autour de cette maison qui baigne dans le calme de la verdure et le jeune Raoul s’y plaisait.

 

Bords de Marne, les canotiers, 1925

 

Il adore Paris. Il voyagera beaucoup durant sa vie mais reviendra toujours dans la capitale et dans ce quartier. C’est le but de cette exposition de réunir ses tableaux proprement parisiens.

 

Paris, 1937

 

Raoul Dufy a été un homme heureux. Il a vécu toute sa vie avec la belle Eugénie-Émilienne Brisson, il a fait une belle carrière d’artiste qui a débouché sur sa nomination comme commandeur de la Légion d’Honneur.

 

Le Moulin de la Galette, 1939

 

Sa peinture était vivante et colorée, souriante et tout le monde l’aime. Le pittoresque musée de Montmartre avec ses cours, sa verdure et son immense vue sur Paris (et sa vigne !), présente aussi juste à côté les souvenirs du Chat Noir et de la vie nocturne montmartroise, amusante et vivante. On sort de cet ensemble le cœur léger et les yeux pleins de couleurs et de la vision légère que Dufy jetait sur la vie parisienne.

 

Blue Quintet, 1946

 

Retour vers spiritualité des images
Vos commentaires et réaction


 

haut de la page

   

 

Les internautes qui souhaitent être directement informés des nouveautés publiées sur ce site
peuvent envoyer un e-mail à l'adresse que voici : Gilles Castelnau
Ils recevront alors, deux fois par mois, le lien « nouveautés »
Ce service est gratuit. Les adresses e-mail ne seront jamais communiquées à quiconque.