Protestants dans la Ville

Page d'accueil    Liens    

 

Gilles Castelnau

Images et spiritualité

Libres opinions

Spiritualité

Dialogue interreligieux

Hébreu biblique

Généalogie

 

Claudine Castelnau

Nouvelles

Articles

Émissions de radio

Généalogie

 

Libéralisme théologique

Des pasteurs

Des laïcs

 

Roger Parmentier

Articles

La Bible « actualisée »

 

Réseau libéral anglophone

Renseignements

John S. Spong

 

JULIAN MELLADO

Textos en español

Textes en français

 

Giacomo Tessaro

Testi italiani

Textes en français


SpiritualitÉ des images


 

Dans le métro à midi

Art brut


petits personnages

 

 

Christine Guiraud


Hôtel de Ville de Montélimar

jusqu’au 21 juillet2 018


 

12 juillet 2018

Christine Guiraud est dans un fauteuil roulant. Mais ne croyez pas qu’elle voit le monde de manière morose et immobile : ses petits personnages sont animés d’un mouvement intense et d’une vie exceptionnelle.

 

 

Elle n’est plus toute jeune mais son imagination est fantastique et lui fait pénétrer un monde onirique où ses petits personnages vivent une existence surprenante.

 

Magnifique

 

Elle n’a jamais étudié aux Beaux Arts et ne modèle la terre que depuis peu, mais son dynamisme créateur et sa liberté intérieure lui permettent de découvrir spontanément les formes et les couleurs qui saisissent le regard.
Le titre d’ « art brut » est bien trouvé et on pense effectivement à Gaston Chaissac (voir sur ce site)


 

Cool, cool

 

Elle reçoit elle-même le visiteur et accueille avec un sourire heureux. Elle expose plusieurs dizaines de ses petits personnages et les vend à qui veut pour un prix totalement dérisoire.

Le passant morose peut-être et désabusé ressort ravi du hall de la Mairie et prolonge son enchantement dans le monde extérieur en riant des deux énormes oiseaux de Richard Orlinski qui ornent le parvis.

 

 

Richard Orlinski, Oiseaux

 

 

 

 

Ajout de Christine Guiraud

 

Mes petits personnages tous plus loufoques les uns que les autres sortent à la lumiere des feux follets le soir et le matin après leur petits déjeuner, ils adorent ça.
Puis ils chantent, respirent ou inspirent suivant leur humeur. J'aime bien les entendre chanter... parfois on ne sait pourquoi ils sont de mauvaise humeur
et là... ils rouspètent, crient, se déchaînent, si je leur offre un joli chapeau alors l'émerveillement apparaît avec tendresse et nous dansons tous
la farandole......


Retour vers spiritualité des images
Vos commentaires et réaction

 

 

haut de la page

   

 

Les internautes qui souhaitent être directement informés des nouveautés publiées sur ce site
peuvent envoyer un e-mail à l'adresse que voici : Gilles Castelnau
Ils recevront alors, deux fois par mois, le lien « nouveautés »
Ce service est gratuit. Les adresses e-mail ne seront jamais communiquées à quiconque.