Protestants dans la Ville

Page d'accueil    Liens    

 

Gilles Castelnau

Images et spiritualité

Libres opinions

Spiritualité

Dialogue interreligieux

Hébreu biblique

Généalogie

 

Claudine Castelnau

Nouvelles

Articles

Émissions de radio

Généalogie

 

Libéralisme théologique

Des pasteurs

Des laïcs

 

Roger Parmentier

Articles

La Bible « actualisée »

 

Réseau libéral anglophone

Renseignements

John S. Spong

 

JULIAN MELLADO

Textos en español

Textes en français

 

Giacomo Tessaro

Testi italiani

Textes en français


SpiritualitÉ des images



03.12.74

Zao Wou-Ki

 


L’espace est silence

 

musée d'Art moderne de la Ville de Paris

jusqu’au 6 janvier 2019

 

L’espace est silence. Silence comme le frai abondant tombant lentement dans une eau calme. Henri Michaux

 

Gilles Castelnau

 

 

2 juin 2018 

Zao Wou-Ki (1920-2013) est né en Chine et est venu s’installer à Paris à l’âge de 28 ans, en 1948.
Ses immenses toiles ont beaucoup de succès dans le monde entier. En France, où André Malraux lui a fait attribuer la nationalité française, il a été fait grand officier de la Légion d'honneur, commandeur de l'Ordre national du Mérite, officier des Arts et des Lettres. Georges Pompidou avait une de ses toiles dans son bureau de Président de la République.

 

Hommage à Edgar Varèse

Ses œuvres de très grandes dimensions trouvent sans peine leur place dans les vastes salles du musée d’Art moderne. Elles sont non figuratives et chacun, en s’approchant, peut s’abandonner aux sentiments ou aux émotions qui l’envahissent doucement. Chacun décidera pour lui-même si ses impressions lui sont délibérément provoqués par le peintre ou si ces grandes peintures ne sont que l’occasion pour le visiteur de laisser jaillir, dans le silence du musée, le fond peut-être inconnu de sa personnalité.

 

31.01.63

Les plus âgés se souviendront du fameux test de Rorschach dont les tâches d’encre permettaient aux lycéens auxquelles un psychologue les présentait, d’exprimer leurs fantasmes d’adolescents. Il en est sans doute un peu de même avec ces immenses toiles où l’on « verra », selon son caractère, plutôt l’harmonie heureuse ou la tempête puissante, la menace de l’obscurité ou l’espérance de la lumière renaissante, le vide inquiétant et dramatique ou la présence de la matière toujours puissante.

Personnalité sensible et universellement appréciée de ce Chinois parisien capable d’ouvrir les visiteurs à la connaissance de leur propre cœur.

 

Hommage à Edgar Varèse, 25.10.64


 

Retour vers spiritualité des images
Vos commentaires et réaction

 

 

haut de la page

nt :  

 

Les internautes qui souhaitent être directement informés des nouveautés publiées sur ce site
peuvent envoyer un e-mail à l'adresse que voici : Gilles Castelnau
Ils recevront alors, deux fois par mois, le lien « nouveautés »
Ce service est gratuit. Les adresses e-mail ne seront jamais communiquées à quiconque.