Protestants dans la Ville

Page d'accueil    Liens    

 

Gilles Castelnau

Images et spiritualité

Libres opinions

Spiritualité

Dialogue interreligieux

Hébreu biblique

Généalogie

 

Claudine Castelnau

Nouvelles

Articles

Émissions de radio

Généalogie

 

Libéralisme théologique

Des pasteurs

Des laïcs

 

Roger Parmentier

Articles

La Bible « actualisée »

 

Réseau libéral anglophone

Renseignements

John S. Spong

 

JULIAN MELLADO

Textos en español

Textes en français

 

Giacomo Tessaro

Testi italiani

Textes en français


SpiritualitÉ des images

 

 

 

 

 

Le Grand Orchestre des Animaux

 

Fondation Cartier pour l’art contemporain

jusqu’au 8 janvier 2017

 

Gilles Castelnau

 

26 octobre 2016

Cette exposition, notamment pendant les vacances scolaires, passionne les enfants que leurs parents accompagnent.
Dans une première partie, elle présente des photos et des clips vidéo d’animaux

 


 

Mais elle veut être plus qu’un livre d’images. Si le visiteur s’y prête, le Commissaire de l'exposition l'invite à ouvrir son esprit à ce que les commissaires appellent un « grand orchestre » :

Bernie Krause nous enseigne que chaque espèce animale possède sa propre signature acoustique qui vient s’inscrire avec précision dans la trame de la grande partition du paysage sonore de l’écosystème où elle vit. Il nous initie par cette découverte à un « art d’écouter de tout notre être » et à méditer sur notre place dans le concert de la vie.
[...]
Solennelles, saisissantes ou baroques, les œuvres des artistes irradient tout leur pouvoir à dévoiler la présence ambivalente des animaux dans nos imaginaires et nos sociétés. En contrepoint, ces créations sont elles-mêmes confrontées à l’énigme de la beauté exubérante qui émane du monde animal.

 

Et la seconde partie peut nous aider à comprendre que pour certains cet « orchestre » englobe dans un même esprit les hommes, les rois et les animaux :

Cyprien Tokoudagba (1939-2012, Bénin)

 

Artiste autodidacte, initié dès son plus jeune âge au culte vaudou, son art s’inspire des symboles identitaires des dieux vaudou de l’ancien royaume de Dahomey (XVIIe-XIXe siècles, actuel Bénin).
Dans le panthéon vaudou, à chaque dieu et à chaque roi est associé un animal-emblème qui, en lui transmettant ses qualités propres, lui procure force et aura.
Cette identification de l’homme à la puissance du monde animal traverse toute l’œuvre de l’artiste, envisagée comme une révélation esthétique reliant les réalités profondes des rites et des légendes de son pays et le monde profane.

 

Moke : l’Orchestre dans la forêt, 1999

 

Retour vers spiritualité des images
Vos commentaires et réaction

 

 

haut de la page

   

 

Les internautes qui souhaitent être directement informés des nouveautés publiées sur ce site
peuvent envoyer un e-mail à l'adresse que voici : Gilles Castelnau
Ils recevront alors, deux fois par mois, le lien « nouveautés »
Ce service est gratuit. Les adresses e-mail ne seront jamais communiquées à quiconque.