Protestants dans la Ville

Page d'accueil    Liens    

 

Gilles Castelnau

Images et spiritualité

Libres opinions

Spiritualité

Dialogue interreligieux

Hébreu biblique

Généalogie

 

Claudine Castelnau

Nouvelles

Articles

Émissions de radio

Généalogie

 

Libéralisme théologique

Des pasteurs

Des laïcs

 

Roger Parmentier

Articles

La Bible « actualisée »

 

Réseau libéral anglophone

Renseignements

John S. Spong

 

JULIAN MELLADO

Textos en español

Textes en français

 

Giacomo Tessaro

Testi italiani

Textes en français


SpiritualitÉ des images

 

 

Miroir du désir.

images de femmes

dans l'estampe japonaise

 

 

Paris, musée Guimet

jusqu’au 10 octobre 2016


 

Gilles Castelnau

 

 

22 septembre 2016

Ces gravures anciennes présentent l’image traditionnelle de la femme japonaise. L’impression qui s’en dégage est celle d’un univers calme, sans mouvement, sans histoires, sans drame.

 

 

Les femmes sont représentées dans une intimité tranquille où elles se livrent à de menues occupation sans aucun intérêt. Mais manifestement les artistes aimaient les femmes jusque dans leurs activités les plus banales.

 

 

Lorsqu’elles sortent, c’est avec leurs amies et elles semblent se borner à cueillir une petite fleur et à admirer les fleurs d’un cerisier. Un bonheur simple suffit à remplir leur monde.

 

 

Une inscription met en garde sur le caractère érotique de certaines scènes mais il n’y a pas de quoi fouetter un chat.
On dit que les hommes d’occidentaux aiment les femmes japonaises et les épousent volontiers. Si l’image que présente d’elles cette exposition est juste, cela signifierait que le machisme européen trouve à s’épanouir sur des femmes sans épaisseur.
On dit aussi que les hommes japonais s’écartent des femmes blanches : peut-être craignent-ils la force de leur caractère ?

 

 

Retour vers spiritualité des images
Vos commentaires et réactions

 

 

 

 

 

 

 

 

haut de la page

   

 

Les internautes qui souhaitent être directement informés des nouveautés publiées sur ce site
peuvent envoyer un e-mail à l'adresse que voici : Gilles Castelnau
Ils recevront alors, deux fois par mois, le lien « nouveautés »
Ce service est gratuit. Les adresses e-mail ne seront jamais communiquées à quiconque.