Protestants dans la Ville

Page d'accueil    Liens    

 

Gilles Castelnau

Images et spiritualité

Libres opinions

Spiritualité

Dialogue interreligieux

Hébreu biblique

Généalogie

 

Claudine Castelnau

Nouvelles

Articles

Émissions de radio

Généalogie

 

Libéralisme théologique

Des pasteurs

Des laïcs

 

Roger Parmentier

Articles

La Bible « actualisée »

 

Réseau libéral anglophone

Renseignements

John S. Spong

 

JULIAN MELLADO

Textos en español

Textes en français

 

Giacomo Tessaro

Testi italiani

Textes en français


SpiritualitÉ des images

 

 

Autoportraits

de Rembrandt au selfie


musée des Beaux-Arts de Lyon

Jusqu’au 26 juin 2015


Gilles Castelnau


20 juin 2016

L’exposition nous présente un très grand nombre d’auto-portaits, dont beaucoup sont très beaux. Ils manifestent l’étonnante diversité de la manières de se représenter qu’ont eue les peintres.

Nous reproduisons ici les explications que donnent certains cartels.

 

Jan Lievens, Jeune homme en jaune,
Pays-Bas, 1630-1631

Ce portrait était naguère attribué à Rembrandt qui était l’ami de Lievens.

 

Joseph Vivien
vers 1715

 

Peintre lyonnais, Vivien fut reçu en 1701 à l’Académie royale de peinture. Il fut ensuite premier peintre du duc de Bavière.
« Sa pose altière, son imposante perruque, son bel habit couleur fauve et surtout l’étoffe lie-de-vin le drapant lui confèrent la majesté digne de son état. Son regard dirigé vers celui du spectateur et l’esquisse de sourire témoignent de sa fierté. »

 

Michel Dumas
Lyon, vers 1838

 

Avec son regard en coin, le peintre choisit de se donner un air méfiant, hypocrite peu sympathique.

 

Franz Xaver Winterhalter et Hermann Winterhalter
Karlsruhe, 1840

 

Gustave Courbet, Les Amants dans la campagne, sentiments du jeune âge, dit aussi les Amants heureux
1844

 

« Courbet se représente ici en compagnie d’une jeune femme qui serait, selon l’hypothèse la plus probable, sa compagne d’alors, Virginie Binet.
Ils sont en train de danser une valse ce qui explique qu’ils se tiennent par la main, serrés l’un contre l’autre mais dont les visages s’écartent. »

 

Hans Thoma, Autoportait entre l’Amour et la Mort.
Karlsruhe vers 1875

 

« Thoma se représente refusant d’être impressionné par la Mort. Le squelette porte une couronne de laurier symbolisant la renommée.
L’Amour ailé flottant au-dessus de son visage a les traits de sa compagne et future épouse Cella Berteneden. L’amour vaincra la Mort. »

 

Henri Matisse, La séance de peinture ou la Leçon de peinture
1919.

 

« La figure de l’artiste est ici placée de dos et rejetée sur la gauche. Le miroir reflète le bouquet mais également le paysage par delà la fenêtre ouverte : un palmier, l’étendue de la mer et le ciel. »

 

Cecile Walton, Romance
Edimbourg, 1920

 

Gino Severini, La Famille du peintre
Lyon, 1936

 


« Gino Severini en compagnie de son épouse Jeanne et de sa fille Gina. Le dessin précis et la palette mesurée sont inspirés par les artistes italiens du 15e siècle que Severini admirait. La gravité et le hiératisme des figures semblent également faire écho aux mosaïques paléochrétiennes et byzantines. La mélancolie des regards et la palette sombre manifeste les heures noires du fascisme qui étend son emprise sur l’Italie. »

 

 

Jonn Patrick Byrne, Autoportrait en veste à fleurs
Écosse, 1971-73

 

« Byrne se montre ici vêtu à la mode des années 1970 : les souvenirs d’un voyage en Californie, son enthousiasme pour la lumière de Pismo Beach et pour l’ère hippie s’ expriment. Mais le sérieux de la mine du peintre induit une note sombre et laisse penser que ce travestissement est à la fois humoristique et grave : il révèle la difficulté qu’il y a à dépeindre une identité variable, changeante, insaisissable. »

 

 

Retour vers spiritualité des images
Vos commentaires et réactions

 

haut de la page

arati  

 

Les internautes qui souhaitent être directement informés des nouveautés publiées sur ce site
peuvent envoyer un e-mail à l'adresse que voici : Gilles Castelnau
Ils recevront alors, deux fois par mois, le lien « nouveautés »
Ce service est gratuit. Les adresses e-mail ne seront jamais communiquées à quiconque.