Protestants dans la Ville

Page d'accueil    Liens    

 

Gilles Castelnau

Images et spiritualité

Libres opinions

Spiritualité

Dialogue interreligieux

Hébreu biblique

Généalogie

 

Claudine Castelnau

Nouvelles

Articles

Émissions de radio

Généalogie

 

Libéralisme théologique

Des pasteurs

Des laïcs

 

Roger Parmentier

Articles

La Bible « actualisée »

 

Réseau libéral anglophone

Renseignements

John S. Spong

 

JULIAN MELLADO

Textos en español

Textes en français

 

Giacomo Tessaro

Testi italiani

Textes en français


Spiritualité des imagesz

 

 

Marie Laurencin, Apollinaire et ses amis ou une Réunion à la campagne, 1909

 

Apollinaire

le regard du poète


musée de l’Orangerie
jusqu’au 18 juillet 2016

 

Gilles Castelnau


4 juin 2016

Guillaume Apollinaire (1880-1918), venu à Paris en 1900 et entré en relations d’amitiés avec les peintres de l’École de Paris, se passionnait pour le renouveau artistique de ces années folles, le fauvisme, le cubisme, Picasso, Matisse et tous les autres.




poème d'Apollinaire

 

Poète, amoureux de la langue française, essayiste, auteur de théâtre et de contes, collaborateur de la Revue blanche, du Mercure de France et d’autres revues, il était critique d’art à la pointe de l’actualité artistique.

« Vous êtes un "homme-époque" » lui écrivait le compositeur Alberto Savinio en 1916 et lui-même s’exclamait en 1913 : « A la fin tu es las de ce monde ancien ».

On pourra avoir une pensée nostalgique, en nous souvenant qu’Apollinaire qui avait traversé toute la guerre (blessé d’un éclat d’obus à la tête) est mort deux jours avant la bonne nouvelle de l’Armistice du 11 novembre 1918. Il n’a donc pas pu connaître l'arrivée de Dada et l’existentialisme !

En centrant le titre de leur belle exposition sur son nom, les Commissaires (Laurence des Cars, Claire Bernardi, Cécile Girardeau, Sylphide de Darany) ont saisi l’occasion de nous présenter une magnifique sélection des œuvres de cette époque.

En voici quelques exemples :

Raoul Dufy, Le Yacht pavoisé au Havre, 1904


Marc Chagall, Paris par la fenêtre, 1913

 

August Macke, Mädchen mit Fischglas, 1914

 

Pablo Picasso, Arlequin, 1917
portrait de Léonida Massina.

 

Henri Matisse, Les Trois sœurs, 1916-1917

 

Retour vers spiritualité des images
Vos commentaires et réactions

 

haut de la page

arati  

 

Les internautes qui souhaitent être directement informés des nouveautés publiées sur ce site
peuvent envoyer un e-mail à l'adresse que voici : Gilles Castelnau
Ils recevront alors, deux fois par mois, le lien « nouveautés »
Ce service est gratuit. Les adresses e-mail ne seront jamais communiquées à quiconque.