Protestants dans la Ville

Page d'accueil    Liens    

 

Gilles Castelnau

Images et spiritualité

Libres opinions

Spiritualité

Dialogue interreligieux

Hébreu biblique

Généalogie

 

Claudine Castelnau

Nouvelles

Articles

Émissions de radio

Généalogie

 

Libéralisme théologique

Des pasteurs

Des laïcs

 

Roger Parmentier

Articles

La Bible « actualisée »

 

Réseau libéral anglophone

Renseignements

John S. Spong

 

JULIAN MELLADO

Textos en español

Textes en français

 

Giacomo Tessaro

Testi italiani

Textes en français

A.C.T.U.E.L.

 

Les disciples d'Emmaüs

Une histoire étrange

 

Transcription de Luc 24.13-35

 

Jean Hoibian
pasteur de prisons durant 16 ans
écrit en 1988

 

20 septembre 2002
Deux détenus causent dans la cour de la Centrale de Saint-Maur.
- Tout va mal ! La réforme pénitentiaire ? Une plaisanterie ! ... mon procès, ton procès, ta femme, mes parents...

Un troisième les rejoint et s'insère dans la discussion
- de quoi discutez-vous ?
- de quoi veux-tu qu'on parle ?
N'es-tu pas comme nous écoeuré ? Y'a pas de justice ! Dans cette sale taule, tous des salauds ! Le directeur et les matons, la plupart des taulards...

Et le troisième parle. Il parle d'autre chose. Des choses qui vont mal dans le monde, la faim, la torture, le mépris. Il décrit la souffrance des prisonniers dans de nombreux pays, il explique la folie de l'homme qui ne se soucie que de son confort, de sa richesse, de sa santé, de son « moi », et il aide les deux autres à se situer par rapport à leur chemin de malheur et de malchance.
Il parle de cette nécessité d'agir pour changer la Justice, la prison, la société.

Il parle aussi de Dieu - il croit en un Dieu qui aime les hommes et peut les inspirer afin de savoir comment agir-  où est le chemin du bonheur.
Il parle d'or, ce troisième ! On l'écoute durant toute l'heure de la promenade - avec lui on n'a plus envie de se vanter, d'écraser les autres avec mépris et fausse virilité.

Avec ce troisième, c'est drôle, tout le passé remonte - toute l'enfance ! Ah ! c'est vraiment un type sensas, ce troisième - il a l'air fort et sage - on a confiance en lui - on ne peut que l'aimer et croire ce qu'il dit et voilà presque la fin de la promenade...

Et le troisième qui parle de lui, il raconte ses démêlés avec la Justice, son procès, les faux témoins, l'indifférence des juges, sa condamnation à mort et... son exécution - et là ses deux compagnons ne suivent plus.
Alors le troisième leur crie : j'ai été gracié par Dieu qui m'a rendu la vie ! Je suis toujours un détenu et non un mort comme ils le voulaient ! et gardez confiance ! je reviendrai - au revoir ! je reviendrai souvent - je ne vous oublierai pas !

Les deux autres restent médusés et ne répondent pas - ils étaient bien avec ce gars-là - jamais ils n'ont été aussi bien à l'intérieur d'eux-mêmes...
Et pendant que tous les hommes se regroupent près de la porte pour rentrer, l'un des deux va ramasser un papier qui vient de tomber de la poche du troisième et il lit : fiche de dépôt, Jésus, dit « le Christ ».

 

Retour
Vos commentaires et réactions

 

haut de la page

 

 

Les internautes qui souhaitent être directement informés des nouveautés publiées sur ce site
peuvent envoyer un e-mail à l'adresse que voici : Gilles Castelnau
Ils recevront alors, deux fois par mois, le lien « nouveautés »
Ce service est gratuit. Les adresses e-mail ne seront jamais communiquées à quiconque.