Protestants dans la Ville

Page d'accueil    Liens    

 

Gilles Castelnau

Images et spiritualité

Libres opinions

Spiritualité

Dialogue interreligieux

Hébreu biblique

Généalogie

 

Claudine Castelnau

Nouvelles

Articles

Émissions de radio

Généalogie

 

Libéralisme théologique

Des pasteurs

Des laïcs

 

Roger Parmentier

Articles

La Bible « actualisée »

 

Réseau libéral anglophone

Renseignements

John S. Spong

 

JULIAN MELLADO

Textos en español

Textes en français

 

Giacomo Tessaro

Testi italiani

Textes en français

A.C.T.U.E.L.

Proclamation de l'Évangile
et de la parole des prophètes

 

Roger Parmentier

 

 

Votre prédicateur habituel actualise-t-il ?

5 février 2003
-
Au cours de la prédication, quelles actualisations ont-elles été discernées parmi nous et ailleurs ?

- Quel message polémique du vieux texte a été transposé ?

- Quelle « utopie pour aujourd'hui » a été proposée (dans le droit fil du Nouveau Testament) ?

- Quelle espérance a-t-elle été apportée (dans les diverses désespérances et absences de raisons de vivre de maintenant) ?

 

.

 

Avez-vous tenté de comparer (en groupe) comment un dimanche matin un prêtre et un pasteur de votre localité ont actualisé le même texte ? Cette actualisation a-t-elle sous-tendu le reste du service (prières, informations, chants... ?

A leur place, sur quoi auriez-vous insisté (après avoir demandé la Lumière de l'Esprit ?)

On peut aussi comparer la prédication protestante à la radio (France Culture, 8 h 30) et la prédication catholique à la télévision (A2, 10 h 30). Idem, s'il y a lieu, pour les prédicateurs orthodoxes et ceux d'autres communautés chrétiennes. Pour les deux premières on peut se procurer le texte édité (ce qui facilite le repérage des éléments d'actualisation et donc les comparaisons).

 

.

 

30 décembre 2002

Toute proclamation (ou prédication) comprend normalement deux temps :

1. La recherche et l'analyse d'un texte fondateur (dans la Bible) qui puisse être reçue comme Parole de Dieu aujourd'hui (ce qui suppose la recherche d'une grande disponibilité à ce que Dieu veut dire à tel ou tel groupe humain aujourd'hui). Il ne suffit pas de s'en remettre à ceux qui ont établi les listes de lectures bibliques.

2. L'actualisation de ce texte, c'est-à-dire faire apparaître que les intentions du rédacteur, son inspiration, si l'on veut, concerne et éclaire des siècles plus tard les situations que nous vivons, où nous avons la certitude (à acquérir si nécessaire) que Dieu veut encore intervenir. Qu'il encourage souvent, mais aussi qu'il conteste nos façons de penser, de parler et d'agir et celles des sociétés dans lesquelles nous vivons.

Beaucoup de prédicateurs ne réalisent que la première partie et souvent la négligent (eux qui sont outillés par leurs études pour mieux approcher du sens originel et des circonstances particulières). Au mieux, ils font de l'histoire et de l'explication de textes (ce qui ne serait pas si mal). Mais ce n'est pas pour cela que les auteurs bibliques ont été inspirés et ont écrit. Ni pour nous donner l'occasion de faire ce qu'on appelle abusivement une « étude biblique ». Ni pour fabriquer des textes liturgiques ou des dogmes. Ils ont mené une bataille pour que nous soyons enfin conscientisés par Dieu (mais qui est-ce ?) et changions de vie (même si cela doit nous déranger).

Il est évident qu'être fidèle aux auteurs inspirés ne consiste pas à les répéter, mais à mener le même combat ou des combats analogues.

Pour l'actualisation nous disposons d'une grande liberté (à condition d'être fidèles aux auteurs du texte et à celui qui les inspire) mais nous n'en usons guère... Nous disposons aussi d'une grande liberté pour les transpositions culturelles, l'inculturation.

De plus, à l'origine, la proclamation évangélique ou prophétique n'était pas réservée à des croyants mais s'adressait à tous ceux (croyants ou non-croyants) qu'on pouvait atteindre sur la place publique. Avec des moyens modernes nous devons faire de même, à nos risques et périls. Mais qui s'en soucie ? Peut-être quelques hommes ou femmes de radio ou de télévision ? Quelques évangélistes ?

La réécriture de textes actualisés a souvent permis d'atteindre des milieux extra-ecclésiaux. Il s'agit donc (prioritairement) de proclamation sur la place publique (ou ce qui en tient lieu) plutôt que de prédication standard aux fidèles des Églises (qui pourraient sans peine réciter à notre place ce que la « prédication » va dire).

 

Retour
Vos commentaires et réactions

 

haut de la page

 

 

Les internautes qui souhaitent être directement informés des nouveautés publiées sur ce site
peuvent envoyer un e-mail à l'adresse que voici : Gilles Castelnau
Ils recevront alors, deux fois par mois, le lien « nouveautés »
Ce service est gratuit. Les adresses e-mail ne seront jamais communiquées à quiconque.