Protestants dans la Ville

Page d'accueil    Liens    

 

Gilles Castelnau

Images et spiritualité

Libres opinions

Spiritualité

Dialogue interreligieux

Hébreu biblique

Généalogie

 

Claudine Castelnau

Nouvelles

Articles

Émissions de radio

Généalogie

 

Libéralisme théologique

Des pasteurs

Des laïcs

 

Roger Parmentier

Articles

La Bible « actualisée »

 

Réseau libéral anglophone

Renseignements

John S. Spong

 

JULIAN MELLADO

Textos en español

Textes en français

 

Giacomo Tessaro

Testi italiani

Textes en français

 

 

Ils disent « shalôm ! shalôm ! »

mais il n’y a pas de shalôm !

 

Roger Parmentier

 

 

 

11 mars 2010

« Ils disent  : "shalôm ! shalôm !" mais il n’y a pas de shalôm ! » (Jérémie 6.14) Et pourquoi n’y-a-t-il pas de shalôm ? Parce qu’’il n’y a pas de justice en Palestine : il n’y a que dépossession, massacres, exils, bantoustans, prisons... Et partout dans le monde l’indignation et la colère de bien des musulmans est à son comble, accompagnés de quelques chrétiens et de bien d’autres populations.
La colonisation de la Palestine après tant de mauvais traitement infligés aux musulmans (mépris, condamnations théologiques, croisades, conquêtes, colonisation, exploitations, enrôlement pour les guerres entre chrétiens, pillages...)

On peut comprendre les révoltes, les insurrections, les combats de décolonisation et par-dessus tout le refus grandissant de la conquête totale de la Palestine, cette très grosse goutte d’eau qui fait déborder le vase ; d’où la guerre permanente de décolonisation de la Palestine et ce qu’on appelle le « terrorisme islamiste » généralisé, qui est la seule possibilité laissée à ceux qui n’ont pas d’autres armes.
C’est pourquoi bien des musulmans deviennent des islamistes, partisans d’une insurrection généralisée contre les « sionistes » et les « philo-sionistes » juifs et chrétiens.

Quand saurons-nous interpréter la protestation véhémente qu’expriment les attentats partout dans le monde, à New-York, Washington, Londres, Paris, Madrid, au Pakistan, en Irak, en Afghanistan, en Indonésie et tant d’autres lieux... Et maintenant c’est l’horreur : faute de pouvoir porter une vraie guerre en Occident « chrétien » (bien peu inspiré par l’enseignement de Jésus, en réalité) des islamistes massacrent de pauvres populations africaines chrétiennes, comme au Soudan et au Nigéria (qui ne sont vraiment pas responsables de la situation en Palestine), notamment pour faire pression sur les anciens pays colonisateurs ; ceux qui en 1947 ont utilisé l’O.N.U. naissante pour imposer le plan de partage de la Palestine et livré les Palestiniens aux futurs conquérants israéliens. Quelle horreur  !

Et quand notre « grand aveuglement » (Charles Enderlin) prendra-t-il fin ? Et celui des Israéliens ? Quand comprendront-ils qu’ils doivent changer complètement de mentalité et de comportement ou se préparer à quitter la Palestine ? On doit admirer que la très officielle Commission catholique s’appelle « Justice et Paix » mettant en priorité la justice.

Il est urgent et indispensable de rétablir la justice en Palestine. Nous sommes tous concernés, mais les « chrétiens » et les « Occidentaux » particulièrement. Vouloir le statu quo, c’est vouloir le maintien et l’aggravation de l’injustice.
« Trouve un accord avec ton adversaire tant que vous êtes sur un chemin ensemble, sinon ça finira mal » (Mat. 5.25) a dit autrefois en Palestine un juif lucide et sage.
« Vous serez traités comme vous avez traité autrui »
(Mat.7.2).
« Heureux les affamés de justice ! »


 

Retour vers Roger Parmentier
Vos commentaires et réactions

 

haut de la page

 

 

Les internautes qui souhaitent être directement informés des nouveautés publiées sur ce site
peuvent envoyer un e-mail à l'adresse que voici : Gilles Castelnau
Ils recevront alors, deux fois par mois, le lien « nouveautés »
Ce service est gratuit. Les adresses e-mail ne seront jamais communiquées à quiconque.