Protestants dans la Ville

Page d'accueil    Liens    

 

Gilles Castelnau

Images et spiritualité

Libres opinions

Spiritualité

Dialogue interreligieux

Hébreu biblique

Généalogie

 

Claudine Castelnau

Nouvelles

Articles

Émissions de radio

Généalogie

 

Libéralisme théologique

Des pasteurs

Des laïcs

 

Roger Parmentier

Articles

La Bible « actualisée »

 

Réseau libéral anglophone

Renseignements

John S. Spong

 

JULIAN MELLADO

Textos en español

Textes en français

 

Giacomo Tessaro

Testi italiani

Textes en français

 

 

Quelques questions sur l´enfer

 

Julian Mellado Hernandez

pasteur à Madrid

 

3 octobre 2011

Partant de l'image de Dieu comme une personne céleste, selon la théologie traditionnelle, nous pouvons demander a nos amis évangéliques :

- Dieu nous ordonne, dans l´évangile, de pardonner nos ennemis, même s´ils ne nous demandent pas pardon. Mais selon le dogme de l'enfer, Lui ne le fait pas. Avons-nous donc une capacité de pardon plus grande que Dieu lui-même ? Si Dieu ne pardonne pas à ceux qui ne se repentent pas, alors que nous devons le faire, est-t-il vraiment un exemple à suivre ?

- Si Dieu envoie en enfer les non-chrétiens, (les évangéliques disent ceux qui ne sont pas « nés de nouveau ») c´est à dire plus de 90 %, de l´humanité et tout au long des siècles, peut-on vraiment dire qu´il est le Sauveur de l’humanité ?

- L´enfer éternel, n´est-il pas, la perpétuation du Mal ?

- Est-il juste qu´une personne qui n’a vécu que 12, 25 ou 80 ans, soit condamnés à une éternité de tourments et de souffrance ?

- Si Jésus est celui qui nous révèle Dieu dans son ministère, où voit-on dans les évangiles qu´il punit quelqu´un, ou ordonne de le faire ? S’il ne punit pas, serait-il alors différent du Père qui punit de l’enfer ?

- Si Dieu punit de l’enfer, il n’est pas meilleur que nous, car il se conduit comme la justice humaine. Il est même moins bon car il punit sans les possibilités de réhabilitation que fournit la justice humaine. (en tous cas dans les pays démocratiques d´Europe)

Qui resterait chrétien s'il savait qu´il n´y a pas d'enfer ?
Certains disent que s´il n´y pas de jugement dernier, nous pouvons faire ce que nous voulons ! Mais je reste fidèle à ma femme parce que je l’aime et non parce que je craindrais la menace de mon beau-père, et de mes quatre beaux-frères. Sommes-nous chrétiens par crainte de l’enfer ou par amour de Dieu ?

Le Dieu de Jésus ne condamne pas, son amour transforme les cœurs. Il est vainqueur du Mal par le Bien.

 

 

Vos commentaires et réactions
Retour à "textes espagnols en français"

 

adrid  

 

Les internautes qui souhaitent être directement informés des nouveautés publiées sur ce site
peuvent envoyer un e-mail à l'adresse que voici : Gilles Castelnau
Ils recevront alors, deux fois par mois, le lien « nouveautés »
Ce service est gratuit. Les adresses e-mail ne seront jamais communiquées à quiconque.