Protestants dans la Ville

Page d'accueil    Liens    

 

Gilles Castelnau

Images et spiritualité

Libres opinions

Spiritualité

Dialogue interreligieux

Hébreu biblique

Généalogie

 

Claudine Castelnau

Nouvelles

Articles

Émissions de radio

Généalogie

 

Libéralisme théologique

Des pasteurs

Des laïcs

 

Roger Parmentier

Articles

La Bible « actualisée »

 

Réseau libéral anglophone

Renseignements

John S. Spong

 

JULIAN MELLADO

Textos en español

Textes en français

 

Giacomo Tessaro

Testi italiani

Textes en français

 


 

Jésus pour moi maintenant...

 

 

Jacques Musset

 

Les Chemins de la naissance à soi-même

éd. Karthala

 

 

28 mai 2012

Jésus ne cesse de me passioner aujourd'hui et pourtant les titres glorieux qui lui ont été donnés par les premières communautés chrétiennes, que j'ai appris et ressassés au catéchisme et de longues années à la suite, ces titres célestes ne me parlent plus. Ce sont même plutôt des écrans qui m'empêchent de découvrir quelque chose du mystère de cet homme de Nazareth si éloigné de moi dans l'espace et le temps et dont pourtant je me sens proche.

Il m'a fallu beaucoup de temps, de sueur, de travail, pour pressentir ce qui l'animait en ses profondeurs au cours de sa vie si brève. En effet, les vieux récits évangéliques qui racontent son aventure en la magnifiant, en l'embellissant, en la divinisant me devinrent un moment presque entièrement illisibles. Si je ne les ai pas jetés aux orties, c'est que je devinais malgré tout que courait souterrainement dans ces textes une source cachée. J'ai déblayé, j'ai creusé, j'ai foré et j'ai eu l'immense bonheur de trouver la source que je cherchais.

Jésus de Nazareth m'est apparu dans sa grandeur d´humanité et de croyant, à travers la vie singulière qu'il a menée il y a vingt siècles dans un obscur canton de l'empire romain, la Palestine.
Juif galiléen du premier siècle de notre ère, il a été un homme comme chacun d´entre nous, né d'un père et d'une mère et enraciné dans la religion juive de son temps dont les piliers étaient la Loi et le Temple. Qu'a-t-il donc dit et fait por que son aventure spirituelle devienne et demeure source d'éveil et d'inspiration pour des milliards d'hommes et de femmes ?
Pour ma part, ce qui me frappe et me touche chez Jésus, c'est la manière lucide et courageuse dont il a risqué sa vie sur des enjeux essentiels qui touche à la vie et à l'avenir de l'homme.

On sait oú l'a conduit ce combat de chaque jour, combat qui a libéré, éveillé, remis debout tant d´hommes et de femmes.
Suspecté, calomnié, en butte à milles tracas, il a fini par être arrêté, torturé, assassiné comme blasphémateur de Dieu. Pourtant la brèche qu'il a ouverte ne s'est jamais refermée depuis vingt siècles et son témoignage continue, aujourd´hui comme hier, à inspirer nombres d´êtres en quête de leur humanité.

Je suis de ceux-là. Ce qui me passione chez Jésus, c'est :

- sa liberté intérieure
- son attention aux gens et d’abord à ceux qui sont les plus méprisés et marginalisés,
- sa foi dans les possibilités spirituelles des êtres,
- son courage et sa lucidité,
- l’importance qu’il accordait aux temps de ressourcement intime, intéssement présent, attentif et disponible au Souffle intérieur qui l’inspirait,
- la vérité de ses paroles et de ses actes intimement liés,
- son rejet des façades et son goût pour l’authenticité,
- sa capacité à se remettre en cause et à découvrir sans cesse, grâce aux évennements et aux rencontres, son propre chemin,
- son intériorité oú il puissait lumière et force pour inventer sa voie.

Je ne prie pas Jésus. Je ne lui demande rien, mais je recueille en moi avec émerveillement les traces de sa présence parmis nous. Je les médite, je fais descendre au plus profond de mon être ses paroles de lumière et ses actes de libération afin qu'ils m’éveillent, me réveillent, me bousculent, me stimulent et me confirment.
Ainsi, Jésus m’est-il infinément présent comme un ferment, comme un appel, comme un horizon. De cette manière, j’espère être moi-même davantage présent et disponible à l’Appel mystérieux à l’œuvre au plus intime de chacune de nos vies, notre source commune d’humanisation.

Sur les chemins d’humanités, Jésus nous précède, « l’un d’entre nous, avec une intensité d’exception » (Stanislas Breton). Il demeure le compagnon de toujours que je n’ai jamais fini de connaître et de reconnaître, qui me reste d’autant plus mystérieux qu’il me devient plus familier, que je ne découvre qu’à la faveur de mon propre approfondissement dont il est avec moi l’acteur silencieux.

Il est ma responsabilité - c’est aussi la charge de tous ceux qui vivent de son esprit - de le re-susciter à longueur de jours et de siècles. Sinon, comment demeurerait-il vivant parmis nous!

 

Retour vers Jacques Musset
Retour à "textes espagnols en français
"
Vos commentaires et réactions

 

adrid  

 

Les internautes qui souhaitent être directement informés des nouveautés publiées sur ce site
peuvent envoyer un e-mail à l'adresse que voici : Gilles Castelnau
Ils recevront alors, deux fois par mois, le lien « nouveautés »
Ce service est gratuit. Les adresses e-mail ne seront jamais communiquées à quiconque.