Protestants dans la Ville

Page d'accueil    Liens    

 

Gilles Castelnau

Images et spiritualité

Libres opinions

Spiritualité

Dialogue interreligieux

Hébreu biblique

Généalogie

 

Claudine Castelnau

Nouvelles

Articles

Émissions de radio

Généalogie

 

Libéralisme théologique

Des pasteurs

Des laïcs

 

Roger Parmentier

Articles

La Bible « actualisée »

 

Réseau libéral anglophone

Renseignements

John S. Spong

 

JULIAN MELLADO

Textos en español

Textes en français

 

Giacomo Tessaro

Testi italiani

Textes en français

L'évêque J. Spong

La route vers le mystère de Dieu

 

 

Évêque John Spong

 

22 mars 2006
Je m'attache à deux éléments fondamentaux.

Le premier est mon identité de chrétien, qui trouve en Jésus la porte ouvrant sur la transcendance et l'émerveillement de Dieu.

Le second est mon appartenance au 21e siècle qui m'empêche de penser comme un chrétien du 1er siècle, au temps où l'on écrivait le Nouveau Testament. Ni comme un chrétien du 4e siècle, au temps où l'on élaborait les credo. Ni comme un chrétien du 13e siècle, au temps où l'on rédigeait les prières liturgiques. Ni comme un chrétien du 16e siècle, au temps de la Réforme. Je suis vraiment du 21e siècle.

 Cela signifie que je dois faire entrer mon christianisme dans les structures de pensée qui sont celles du 21e siècle. Et bien des manières de penser du 1er siècle doivent inévitablement être sacrifiées dans la mesure où elles ne sont plus compréhensibles aujourd'hui.

Je fais une différence entre l'expérience que l'on peut avoir de Dieu et la manière dont on la présente. L'expérience elle-même me semble être à la fois réelle et indépendante de l'époque à laquelle elle a été perçue. Mais la manière dont on la présente est évidemment marquée et aussi influencée par la mentalité de son époque. La présentation, puisqu'elle est liée à son temps s'effacera inévitablement.

Je ne trouve pas de preuve dans l'histoire que quelqu'un ait jamais pu être lui-même à l'origine d'une nouvelle religion. Mais il y en a beaucoup qui montrent que les anciens concepts mutent en de nouvelles structures religieuses. Les institutions religieuses tendant toujours à se prémunir contre le changement. Mais cela risque de sonner le glas du Christianisme car sa nature est d'être radicalement inclusif : il ne supporte aucune barrière, aucune limite.

La route qu'il nous ouvre vers le mystère de Dieu ne connaît ni poteau indicateur ni direction obligatoire.

 

 

Traduction Gilles Castelnau

 

 

Retour vers "John Spong"
Vos commentaires et réactions

haut de la page

 

 

Les internautes qui souhaitent être directement informés des nouveautés publiées sur ce site
peuvent envoyer un e-mail à l'adresse que voici : Gilles Castelnau
Ils recevront alors, deux fois par mois, le lien « nouveautés »
Ce service est gratuit. Les adresses e-mail ne seront jamais communiquées à quiconque.