Protestants dans la Ville

Page d'accueil    Liens    

 

Gilles Castelnau

Images et spiritualité

Libres opinions

Spiritualité

Dialogue interreligieux

Hébreu biblique

Généalogie

 

Claudine Castelnau

Nouvelles

Articles

Émissions de radio

Généalogie

 

Libéralisme théologique

Des pasteurs

Des laïcs

 

Roger Parmentier

Articles

La Bible « actualisée »

 

Réseau libéral anglophone

Renseignements

John S. Spong

 

JULIAN MELLADO

Textos en español

Textes en français

 

Giacomo Tessaro

Testi italiani

Textes en français

L'évêque J. Spong

 

« Jésus pour les non religieux »

 

Jesus for the Non-Religious

 

John Shelby Spong

 

Harper San Francisco, 2007

 

Recension par Jim Burklo

 

22 septembre 2007
Avec sa finesse de théologien, John Shelby Spong
autopsie le cadavre du christianisme doctrinal. Il élimine les histoires de miracles et dissèque les mythes et les constructions théologiques qui parsèment les évangiles afin de faire apparaître le Jésus de l'histoire.

Il révèle un Jésus qui franchit toutes les frontières entre les inclus et les exclus, les juifs et les gentils, les hommes et les femmes, les purs et les impurs, le sacré et le profane loin de tout chauvinisme.

Par ses actions et son exemple, ce Jésus révèle la présence de la divinité dans l'humanité.

Ce Jésus était si présent, si épanoui, si libre, si plein de justice et de compassion que même après sa crucifixion il emplissait ses disciples de courage et d'espérance.

Ce Jésus inspire John Shelby Spong à un point tel qu'il est rempli de l'espoir d'un christianisme débarrassé de beaucoup de croyances pourtant largement répandues : « Je suis convaincu, écrit-il, qu'un Dieu que l'esprit récuse ne sera jamais un Dieu que le coeur pourra prier. »

La recherche systématique à laquelle il se livre de la comparaison détaillée des textes des évangiles et l'étude de leurs sources, entraîne une démolition radicale du Jésus traditionnel. Il démonte notamment les récits de l'enfance, les miracles, le dogme construit autour du sacrifice de la croix et les descriptions de la résurrection.

Il propose l'hypothèse que les quatre évangiles ont été structurés à partir des grandes fêtes du calendrier liturgique juif : les évangélistes, dit-il, ont mis par écrit les traditions orale et écrite concernant le ministère de Jésus dans le cadre et selon la chronologie de cette liturgie. Il affirme que les évangiles sont des interprétations juives de la vie de Jésus et non pas les récits exacts d'historiens. Jesus for the Non-Religious reprend plusieurs thèmes des livres précédents de Spong qui ont apporté une véritable lumière à leurs lecteurs. Ils ont aussi provoqué la colère des évangéliques, de tous les fondamentalistes et de tous ceux qui ont des interprétations rigides et refusent de s'ouvrir à toute nouveauté.

Spong propose une conception non-théiste de Dieu, libérée du surnaturel, du chauvinisme, et de l'obligation de croire le non crédible. Il s'en tient à ce que l'Évangile offre réellement, c'est-à-dire ce dont Jésus disait que c'était son unique espérance : « que nous ayons la vie et que nous l'ayons en abondance ».

Il faut reconnaître que son livre n'est pas sans poser questions.

Il balaye les récits de miracles au nom du bon sens et d'une analyse précise historico-critique. Il dit d'une part qu'au temps du Nouveau Testament la science historique n'existait pas et tout le monde croyait aux miracles. Mais il dit aussi d'autre part que les auteurs des évangiles ne croyaient pas vraiment eux-mêmes à l'historicité des récits qu'il rédigeaient. La question demeure : y croyaient-ils ou non ?

 En dépit de l'optimisme de Spong, je ne suis pas sûr que son livre apporte la preuve que le Jésus historique suffise à soutenir la foi chrétienne. Les travaux du « Jesus Seminar » auquel Spong participe, ont prouvé que rares sont les paroles de Jésus rapportées dans les évangiles que l'on peut attribuer au Jésus historique. Manifestement Spong révère le Jésus historique, mais le peu que l'on connaît donc de lui est-il suffisant pour fonder la foi de l'Église ?

 Spong espère qu'un nouveau christianisme pourra naître sous l'inspiration du Jésus historique. Mais le titre même de son livre, Jésus pour les non religieux ne suggère-t-il pas que ce Jésus intéressera davantage les gens en dehors de l'Église que les fidèles ?

 

Spong a bien servi l'Église et les grand public en montrant la présence de mythes et l'influence des doctrines de l'Église dans les récits bibliques. Mais les auteurs des évangiles ont mêlé leurs textes de mythes et de métaphores pour des raisons spirituelles. Certaines de ces élaborations théologiques, comme celle du sacrifice substitutif du Christ sur la croix ont fait leur temps et doivent être abandonnées par l'Église. Mais d'autres nous parlent encore ; elles ont besoin d'être réinterprétées sans être pour autant rejetées.

Le simple bon sens, comme la critique textuelle, interdisent la croyance en l'historicité des miracles, mais de nombreux récits des évangiles sont néanmoins frappants et importants dans la mesure où ils sont interprétés de manière créative, spirituelle et métaphorique. Un événement qui ne s'est pas produit réellement peut cependant être ressenti comme « vrai » et précieux.

Certains textes que Spong considère comme trop mythologiques pour être encore signifiants, sont précisément ceux qui manifestent le mieux l'importance du personnage de Jésus.

Les gens « religieux » comme les « non-religieux » sont autant fascinés par la puissance des mythes concernant Jésus qu'ils le sont par les récits proprement historiques. Dire que Jésus n'a pas réellement marché sur les eaux n'est pas une « bonne nouvelle ». Ce qui fait la « bonne nouvelle » c'est de lire cette histoire comme une expression mythique et poétique de la force intérieure qui nous fait garder la foi dans les orages de la vie.

Dans la préface, Spong annonce qu'il se propose d'écrire un livre traitant de la mort dans une perspective dépourvue de tout théisme surnaturel et cette tâche sera emblématique de toute sa carrière de théologien.

 

 

Traduction Gilles Castelnau

 

Retour vers "John Spong"
Vos commentaires et réactions

haut de la page

 

 

Les internautes qui souhaitent être directement informés des nouveautés publiées sur ce site
peuvent envoyer un e-mail à l'adresse que voici : Gilles Castelnau
Ils recevront alors, deux fois par mois, le lien « nouveautés »
Ce service est gratuit. Les adresses e-mail ne seront jamais communiquées à quiconque.